FIBA EUROPE CUP


LA VICTOIRE TRISTE DU PORTEL, ÉLIMINÉ AUX PORTES DES DEMI-FINALES

Crédit photo : FIBA Europe

Battus de 14 points à l'aller au Danemark, les Stellistes avaient refait leur retard à la fin du temps réglementaire, en quart de dinale retour. Mais les joueurs d'Éric Girard se sont écroulés lors de la prolongation. Et s'ils s'imposent 86-80 au final, ce sont bien les Bakken Bears qui sont qualifiés (+ 8 sur l'ensemble des deux matchs). 

Était-ce les efforts consentis avant ? Lors des cinq minutes de prolongations, les Nordistes semblaient ne plus avoir les jambes pour bondir, ni la lucidité pour placer les écrans retards. Et c’est logiquement qu’ils se sont fait punir au rebond, laissant 6 prises offensives lors des trois premières minutes de la prolongation. Et en perdant la bataille sous le cercle, Le Portel a laissé aux Bakken Bears les munitions pour s’offrir la qualification. Ce que Darko Jukic a fait, avec 8 de ses 18 points lors de trois possessions fatales aux Stellistes. Car si Le Portel gagne (86-80), ce sont bien les Danois qui repartent du Chaudron avec la qualification, grâce à leur avance de 14 points acquise à l’aller.

Pourtant, les Nordistes sont passés tout prêt d’un nouvel exploit. Comme au tour précédent contre Sassari, ils ont failli renverser la tendance après un match aller perdu. En attaquant la rencontre avec les crocs, à l’image d’un Jean-Victor Traoré omniprésent (16 points, 6 rebonds, 4 passes) et auteur d’un magnifique tir au buzzer de la première mi-temps, ils ont toujours fait fait la course en tête. Au retour des vestiaires, ils ont même pour la première fois été virtuellement qualifiés (22e, +15). Mais malgré leur envie et le soutien indéfectible d’un Chaudron encore bouillant, ils n’ont pas réussi à couler définitivement leur adversaire.

Fatale prolongation

Relégués à -23 au coeur du troisième quart, les Danois se sont accrochés, et sont patiemment revenus grâce au chantier de Jeffrey Crockett (16 points et 17 rebonds) et la vista de DeVaughn Purcell (19 points, 8 passes), auteur du lay-up permettant à son équipe de revenir à -14 et donc d’arracher la prolongation. La suite vous la connaissez : cinq minutes étouffantes où Le Portel n’a pas existé. Trae Golden (photo) si tranchant jusqu’alors (25 points) ne trouvait plus d’espace, et Frank Hassell prenait et ratait deux shoots à cinq mètres - pas vraiment sa spécialité - symbole de l’impuissance de sa formation en toute fin de rencontre.

Malgré l’élimination, il ne faut pas oublier que cette équipe évoluait encore en Pro B il y a deux ans. Et que c’est avec des joueurs labellisés deuxième division (Hassell, Traoré, ou Mo Hachad encore très bon avec 24 d’évaluation) qu’ils sont passés à une minute d’arracher un top 4 européen (de la quatrième coupe d’Europe certes, mais tout de même !). Allant d’exploits en exploits, avec un groupe diminué à l’intérieur par l’absence de Jakim Donaldson (et la blessure de son remplaçant), Le Portel sort avec panache et va pouvoir se concentrer pleinement sur la Jeep ÉLITE, où il est dans la course aux playoffs. 

Cliquez ici pour les statistiques de la rencontre. 

27 mars 2018 à 22:02
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
Coaching