FRANCE


CDF : LOUIS CAMPBELL NOMMÉ MVP DE LA FINALE

CdF : Louis Campbell nommé MVP de la finale
Crédit photo : alvark1

Auteur d’une prestation pleine, que ce soit dans l’agressivité défensive et dans la réussite lointaine, Louis Campbell a été élu MVP de la finale de la Coupe de France, permettant à la SIG de soulever pour la première fois ce trophée face au Portel (87-74).

Auteur d’une prestation pleine, que ce soit dans l’agressivité défensive et dans la réussite lointaine, Louis Campbell a été élu MVP de la finale de la Coupe de France, permettant à la SIG de soulever pour la première fois ce trophée face au Portel (87-74).

Même si à Strasbourg aucune individualité ne ressort véritablement du collectif, Louis Campbell est loin d'être le joueur le plus en vue de l'équipe de Vincent Collet. A 36 ans passés - il y a un mois - le meneur états-unien effectue (logiquement) un exercice en dents de scie, son moins bon pour sa troisième saison en Alsace. Mais son expérience et son intelligence font qu'il sait se sublimer dans les grands rendez-vous afin de porter la SIG quand elle a besoin de lui pour atteindre les sommets. Campbell l'a bien démontré ce dimanche soir à Carpentier dans une finale de Coupe qui n'était pas si déséquilibrée qu'elle en avait l'air.

Car les Portelois ont dans un premier temps été très résistants et menaient même au score après 12 minutes de jeu (22-25). C'est à ce moment-là que Louis Campbell a brillé. En l'espace d'une minute, le vétéran strasbourgeois a aligné trois tirs primés de suite pour donner aux siens deux possessions d'avance pour la première fois de la finale (31-27). Non content de sa série, Campbell en plantera même un quatrième dans ce deuxième quart-temps ! Une période clé, puisque qu'après avoir pris les commandes, Strasbourg ne les lâchera plus du match et gardera - à deux exceptions près - au moins deux possessions d'avance au tableau d'affichage.

Après avoir été préservé lundi dernier en Pro A, le capitaine de la SIG s'est montré très actif des deux côtés du terrain en 27 minutes. Partageant les interceptions en défense avec Antoine Diot (quatre chacun) et sans aucune balle perdue au compteur, Louis Campbell a permis à la meilleure équipe actuelle en France de les convertir en points. Sur les 16 balles perdues du Portel, les Strasbourgeois ont ajouté 26 unités à la marque. S'il n'est en fin de compte ni le meilleur marqueur ni le meilleur évalué de son camp (c'est Matt Howard avec 16 points et 21 d'évaluation), le MVP logique de cette finale a compilé 15 points à 5/10 dont 4/6 à 3-points, 4 rebonds, 3 passes et 4 interceptions pour 20 d'évaluation.

Une pierre honorable que Campbell est venu apporter au nouvel édifice construit par la SIG cette saison. S'il ne s'était montré qu'en huitièmes de finale contre le Paris-Levallois (12 points, 6 passes, 20 d'évaluation), il n'avait pas forcé à Orchies en seizièmes (1 d'évaluation), n'avait pas vu le jour à Denain en quarts (-3) et était même forfait contre Dijon en demies. Après Antoine Diot distingué à la Leaders Cup, son compère de la ligne arrière repart donc avec le trophée individuel. Mais cette année, c'est toute une équipe qui gagne du côté de Strasbourg. A la plus grande joie de son capitaine.

« C’est surréaliste » a t-il confié en conférence de presse ! Je n’arrive pas à croire que tout ça soit vrai. Nous sommes au top depuis deux ans mais nous enchaînions les défaites en finale et cette année on en est déjà à deux titres! Cela montre combien, année après année, nous avons réussi à nous améliorer, à progresser… Mais ce n’est pas fini, il reste le championnat et on va tout faire pour le remporter aussi. Je suis très fier de cette équipe. Je suis heureux d’avoir été élu MVP de la finale et en plus devant toute ma famille ; c’est un honneur. Mais l’essentiel est vraiment d’avoir gagner. N’importe qui aurait pu être MVP. »

L'historique récent des MVP de la finale de la Coupe de France :

  • 2005 : Laurent Sciarra (BCM Gravelines-Dunkerque, 91-79 contre Cholet)
  • 2006 : T.J. Lux (JDA Dijon, 66-58 contre Orléans)
  • 2007 : Aaron Miles (EB Pau-Orthez, 92-83 contre Nanterre
  • 2008 : Robert Conley (ASVEL Lyon-Villeurbanne, 86-76 contre Cholet)
  • 2009 : Bobby Dixon (Le Mans SB, 79-65 contre Nancy)
  • 2010 : Laurent Sciarra (Orléans Loiret Basket, 73-69 contre Gravelines)
  • 2011 : Blake Schilb (Elan Chalon, 79-71 contre Limoges)
  • 2012 : Ilian Evtimov (Elan Chalon, 83-75 contre Limoges)
  • 2013 : Sean May (Paris-Levallois, 77-74 contre Nanterre)
  • 2014 : Trenton Meacham (JSF Nanterre, 55-50 contre Nancy)
  • 2015 : Louis Campbell (Strasbourg IG, 87-74 contre Le Portel)
03 mai 2015 à 21:32
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
18 aout - 14h30
France
Croatie
18 aout - 18h30
Lituanie
France