FRANCE


CHARLEVILLE-MÉZIÈRES ET GRAND AVIGNON-SORGUES SOLLICITÉS POUR REMPLACER MONACO EN PRO B

Le feuilleton de l'été n'est toujours pas terminé en Pro B.

Après avoir obtenu en avril dernier son billet pour la Pro B en remportant la saison régulière de Nationale 1, l'AS Monaco n'est toujours pas fixée sur son sort. Alors que le club a informé sur les réseaux sociaux qu'une nouvelle requête auprès du CNOSF avait été déposée ces dernières vingt-quatre heures, l'annonce il y a quelques jours d'une probable disparition totale du club en cas de non-accession en Pro B avait fait un certain bruit. En revanche, aucune information n'émane à l'heure actuelle de la Ligue Nationale de Basket-Ball.

Pour en savoir plus de ce côté-là, il faut se pencher sur la presse locale de clubs de Nationale 1 où l'on apprend, par l'intermédiaire de La Provence, que deux équipes ont été sollicitées pour prendre la place de Monaco en Pro B. Il s'agit de Charleville-Mézières, qui a perdu en finale du Final Four d'accession à la Pro B face à Angers, et Grand Avignon-Sorgues, nouvelle équipe créée de l'union entre Avignon-Le Pontet et Sorgues.

Gilles Martin, coprésident du club vauclusien, tout en précisant que Charleville-Mézières est le choix numéro un de la Ligue, explique pourquoi la LNB s'est tournée vers le Grand Avignon-Sorgues BC.

"Nous avons été retenus sur la capacité de Sorgues à jouer à un plus haut niveau, pour tout ce que nous avons mis en place cet été pour nous structurer et parce que nous sommes sur une ligne entre Lyon et Marseille où la LNB aimerait qu'il y ait un club de haut niveau."

Du côté de Charleville-Mézières, une conférence de presse a eu lieu vendredi soir permettant au président Luc Torres d'apporter des explications supplémentaires (propos retranscrits par le site de l’Étoile).

"Compte-tenu de notre troisième place en saison régulière, nous sommes les mieux placés pour profiter de cette situation. Mais cette démarche va prendre du temps sans pour autant être sûr de déboucher sur un résultat positif dans la mesure où c'est tout de même Monaco qui garde son avenir en mains. Et il faut être réaliste, ça me parait irréel que ce club ne soit pas en Pro B avec les moyens dont il dispose."

"On ne rejette pas la proposition qui nous est faite, on va peser le pour et le contre. Mais, actuellement, la situation est compliquée pour l’Étoile, on réserve donc notre réponse tant qu'on n'a pas obtenu les garanties financières suffisantes de nos partenaires publics pour assouvir notre ambition. Malheureusement, cette opportunité est arrivée très tard pour nous. D'autre part, compte tenu des délais qui nous sont donnés, il sera difficile de prendre une telle option si on ne sent pas le coup sportivement et alors qu'on a fait tout notre recrutement en fonction de la N1."

"On souhaite, certes, sauter sur la perche qui nous est tendue mais sans pendre pour autant de risques inutiles à un moment où on maîtrise correctement notre budget et qu'on est en bonne voie de redressement. Je préfère travailler sur des certitudes."

Posté par Amaury Boulay

23 aout 2014 à 11:49
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique