FRANCE


CLAUDE MARQUIS RACCROCHE ET SE LANCE DANS L'ENTREPRENEURIAT

Crédit photo : Sébastien Grasset

Presque 18 ans après sa première apparition en Pro A, Claude Marquis a décidé de se retirer du monde de la balle orange. Mais l'ancien pivot des Bleus ne part pas sans avoir préparé son avenir.

Partir sur un triomphe, ce n'est pas donné à tout le monde. Mais Claude Marquis (36 ans) a su le faire. Le dernier match professionnel du Guyanais restera la deuxième manche de la finale des playoffs de Pro B, remportée avec Le Portel au détriment d'Evreux.

C'est une figure de la LNB qui a décidé de raccrocher les baskets. Aperçu pour la première fois sur les parquets de Pro A le 30 janvier 1999 avec Cholet, son club formateur pour lequel il ferrailla treize saisons durant - une histoire d'amour simplement interrompue momentanément par une mésentente chronique avec Erman Kunter -, le natif de Cayenne a vécu une carrière longue, variée mais parfois mouvementée.

Claude Marquis laissera une empreinte sportive marquante, lui qui fut un pivot physique, bon défenseur et capable de peser en attaque grâce notamment à un jeu dos au panier remarquable. Tout proche d'être le meilleur joueur français de Pro A en 2004/05 (15,7 points et 5,8 rebonds de moyenne), il a paradoxalement vécu l'une des plus grosses déceptions de sa vie de sportif cette année-là en se faisant souffler une place qui lui était promise pour l'EuroBasket 2005 par l'improbable Jérôme Schmitt, méconnu pivot de Bourg-en-Bresse.

Au final, l'histoire entre Marquis et l'équipe de France gardera un goût d'inachevé, lui qui a certes connu 36 sélections au gré de campagnes de qualification et de matchs amicaux en 2004, 2005 et 2008 mais qui aurait mérité de connaître les joies d'une compétition internationale.

Egalement passé par Strasbourg, Caserte (Italie), Pau-Lacq-Orthez, Nancy et même par l'Iran et le Maroc, Claude Marquis a pourtant construit l'intégralité de son palmarès à Cholet, tant avec le centre de formation qu'avec les professionnels : champion de France Espoirs 1997, vainqueur du Trophée du Futur en 2000, double All-Star de Pro A (2004 et 2005) et vainqueur de la Semaine des As 2008. Sans oublier évidemment cette montée en Pro A décrochée avec l'ESSM qui lui permet de partir sur une excellente note.

Une reconversion déjà anticipée

Dorénavant, le Guyanais va pouvoir concrétiser son projet de reconversion, longuement mûri ces derniers temps. Il va se consacrer au développement de son projet "Asmodine", qu'il a détaillé pour L'Equipe.

« Pendant ma blessure [fracture du bras en 2015], j’avais mis sur pied un projet, et je  suivais une formation à Euratechnologies à  Lille. Ils ont validé mon projet, en termes d’innovation et de service technologique. [...] L’idée est partie d’un constat. Des études montrent qu’entre 20 et 40  % des vêtements commandés sur internet sont retournés, dont 70 % suite à un problème de taille. Ce qui représente un milliard d’euros de perte dans ce secteur pour l’e-commerce en France. Asmodine permet de trouver des vêtements, pour homme et femme, adaptés à la taille et morphologie du client, et à son goût. C’est à la fois, une place de marché, un site web et une application mobile. »

Souhaitons lui une réussite maximale avec Asmodine !

25 aout 2016 à 22:34
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique