FRANCE


EUROCUP : ANTOINE DIOT GRÉCQUIFIE BONN !

Eurocup : Antoine Diot grécquifie Bonn
Crédit photo : SGrasset

C'est la Bonn ! Invaincue après trois rencontres en Pro A, qu’elle domine globalement depuis deux années, la SIG est enfin parvenue à s’exporter en Europe.

Sans victoire la saison dernière en huit voyages à l’étranger, Strasbourg est allé terrasser le Telekom Baskets Bonn (86-83), grâce à un énorme buzzer-beater à trois-points d'Antoine Diot !

En janvier dernier, pour son premier match du Last 32 de l'Eurocup sur le parquet de l'Alba Berlin, les Strasbourgeois étaient passés tout près de l'exploit (70-72). Et Antoine Diot avait raté le trois-points de la gagne. Cette fois-ci, toujours de l'autre côté du Rhin pour leur premier match en Eurocup de la saison, Diot et la SIG ont bel et bien réussi le hold-up. Et on se demande encore comment... Pourtant mieux entrées dans la partie (16-21 puis 42-45 à la fin des deux premiers quarts), les troupes de Vincent Collet ont subi un gros passage à vide au cours d'une troisième période perdue 22 à 13.

Distancés de dix unités après 25 minutes de jeu en raison d'une paire germano-lituanienne Steve Wachalski - Benas Veikalas en feu (41 points à 9/14 à 3-points et 48 d'évaluation cumulés), les Strasbourgeois ont toutefois eu le mérite de ne pas craquer et de rester sous cette barre (64-58 après 30 minutes). Mais fébrile défensivement à l'intérieur et laissant trop souvent des secondes chances aux Allemands, le club alsacien a eu toutes les peines du monde pour refaire son retard et rester dans le coup. Heureusement pour lui, la réussite collective à 3-points était de son côté : 13/19 contre 14/31 pour Bonn. Auteur d'un gros match (18 points, 5 passes et 23 d'évaluation en 28 minutes), Louis Campbell a conclu son récital à cette distance (5/5) à deux minutes du terme. Les affaires étant mal embarquées (78-71), il a permis à la SIG de garder une chance de s'imposer, même la plus infime (78-74). Et paradoxalement, alors que cela commençait définitivement à sentir le roussi (82-77 à 19 secondes du buzzer), Antoine Diot a fait gonfler cette chance en y allant de sa banderille (82-80) - qui allait en appeler une dernière.

Toujours maitres de leur destin à ce moment du match, les joueurs de Bonn ont accumulé les petites erreurs dans les derniers instants. Eugene Lawrence (10 points et 10 passes) a raté son deuxième lancer-franc (83-80). Ses coéquipiers n'ont pas pris soin de revenir à temps sur Tadija Dragicevic (12 points), dans un fauteuil à 3-points sur la contre-attaque (83-83) - sa seule réussite de loin de la soirée. Et Tadas Klimavicius, dont l'engagement n'était plus à prouver (8 points, 10 rebonds dont 6 offensifs et 3 passes), en a abusé au point de se voir siffler une faute offensive sur ce qui devait être la dernière attaque du match pour Bonn. Mais il restait encore 3 secondes à jouer avec la possession tricolore. Le temps suffisant pour Antoine Diot de remonter le terrain - avec un Eugene Lawrence sur son dos mais nullement décidé à faire faute... - et de prendre un tir à 3-points dans la course qui est allé se loger dans le cercle ! Résultat : buzzer-beater vainqueur (à revoir ici) et grécquification du club allemand pour Antonis Diotis (83-86).

Grâce à ses 6 points dans les 15 dernières secondes, Antoine Diot a réussi à éclipser les très bonnes prestations de Louis Campbell et Jérémy Leloup (16 points à 100%), qui avait de son côté ouvert le bal avec deux tirs primés alignés en début de match. Le meilleur joueur français de Pro A la saison dernière termine la partie avec 15 points à 6/10 (dont 3/4 à 3-points), 6 rebonds, 3 passes et un nouveau titre de MVP. Lui et la SIG ont posé une première patte sur l'Eurocup, dans un groupe qui se confirme être homogène (les trois matches de la soirée se sont finis avec moins de 3 unités d'écart, dont celui du PL battu à Saragosse), et exportent enfin le made-in-Strasbourg hors de nos frontières.

15 octobre 2014 à 21:39
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique