FRANCE


EUROCUP : LE PARIS-LEVALLOIS S'IMPOSE À L'ARRACHÉ !

EuroCup : le Paris-Levallois s'impose à l'arraché
Crédit photo : FOXAEP

En quart de finale aller de l'Eurocup, le PL s'est imposé au bout du suspense face à Banvit (67-65).

Une performance qui sera à rééditer dans une semaine, en Turquie, si les Parisiens veulent poursuivre l'aventure.                    

Paris démarre bien la rencontre (12-5, 6e) mais se fait vite reprendre (12-14, 8e). Surtout, les Parisiens sont très vite dans la pénalité mais n’en profitent pas pour aller sur la ligne (1/2 après 10 minutes de jeu). Résultat des courses, les Turcs sont devant après un quart-temps (16-17).

Pour ceux qui ne suivraient pas le PL cette saison, sachez que cette première mi-temps est un peu comme leur saison : pas belle. N’empêche. Les hommes de coach Beugnot restent au contact. Blake Schilb (12 points à 5/12 aux tirs pour 9 d’évaluation en 35 minutes) est toujours dilettante, Mike Green (7 points à 3/7 aux tirs, 5 rebonds, 11 passes pour 12 d’évaluation en 31 minutes) dribble toujours autant (les deux ne sortiront pas de la première mi-temps) et Louis Labeyrie (3 points en 12 minutes) prend toujours autant de soufflantes de son coach.

En face, on crie beaucoup (le staff, depuis le banc), on se donne des coups (Veremeenko, à lui même, avant d’affronter JBAM) et on a perdu toute trace de Sammy Mejia (13 points à 5/11 aux tirs, 6 rebonds pour 14 d’évaluation en 24 minutes), ancien MVP et champion de Pro A 2010. A la mi-temps, on n’a surtout pas l’impression d’assister à un quart de finale aller de coupe d’Europe tant l’intensité et le rythme n’y sont pas (30-33).

Le vrai match commence finalement en fin de troisième quart-temps, et même dans la dernière minute. Comment ? Sur un trois points (plus la faute) de Maleye Ndoye (11 points à 4/6 aux tirs, 3 rebonds, 3 passes pour 15 d’évaluation en 24 minutes) qui permet à Paris d’être à hauteur avant d’attaquer la dernière ligne droite (51-51).

Mike Green sauve le PL !

Pendant ce temps-là, les trois Américains sont sur le banc et, coïncidence ou pas, la balle se met à circuler un peu. Ndoye et Corosine (5 points en 8 minutes) en profitent pour y aller de deux nouvelles réussites longue distance (57-51, 32e). La balle vit, la salle rugit et Mephisto se donne derrière son tambour. On se dit alors qu’un écart avant le match retour pourrait être une riche idée. Sauf que les Parisiens s’escriment alors à shooter de loin, plus ou moins forcés par Banvit. En parlant de shoots de loin, Banvit s’y essaye avec succès et passe devant (59-61, 36e).

Mais accoudé à sa balustrade dédiée dans le palais des sports Marcel Cerdan, Jacques Monclar sait. Il sait que même si Sharrod Ford (10 points à 3/4 aux tirs, 8 rebonds pour 19 d’évaluation en 27 minutes) rate ses lancers, que Green perd plusieurs ballons cruciaux et que Schilb fait de même, ce n’est pas grave. Non. Car Green, qui fait décidément la pluie et le beau temps, met le shoot de la gagne à 8 dixièmes de la fin (67-65). Une victoire, certes, mais le plus dur reste à faire. Car le conseiller du président le sait : il faudra encore gagner en Turquie si le club parisien veut voir les demi-finales.

Par Xavier Collin, à Levallois

18 mars 2015 à 21:59
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
XAVIER COLLIN
Un mélange de Dee Spencer et de Flo Piétrus. NB : d’un dauphin, t’en fais pas un requin.
Xavier Collin
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
21 aout - 05h30
France
Belgique
21 aout - 07h15
Equipe de France, l'héritage
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique