FRANCE


EUROLEAGUE : BOURGES N'ABDIQUE PAS

EuroLeague : Bourges n'abdique pas
Crédit photo : Olivier Martin

Au terme d'un quart de finale retour accroché mais globalement maitrisé au forceps, Bourges l'a emporté ce vendredi soir au Prado face au Dynamo Koursk (64-62).

Les Berruyères arrachent donc une belle décisive, qu'elles disputeront mercredi prochain à l'extérieur.

Ne les enterrons pas trop tôt. Moins de trois jours après un long aller-retour dans l'ouest de la Russie, où elles ont logiquement dû baisser pavillon, les Tangos se sont totalement relancées dans ces playoffs de l'EuroLeague. Une survie et un léger espoir de qualification qu'elles sont allées chercher avec le coeur au cours d'un match très disputé. En première mi-temps, Bourges comptait à plusieurs reprises jusqu'à six points d'avance (13-7 à la 7e, 30-24 à la 17e), plus gros écart du match. Mais les Russes revenaient à chaque fois au score (16-16 à la fin du premier quart) et prenaient même les commandes à la mi-temps (31-34), grâce à Epiphanny Prince (9 points à 3/10, 8 rebonds, 6 passes et 7 fautes provoquées).

Les partenaires de Seimone Augustus - moins en réussite qu'à l'aller (12 points à 6/18, 8 rebonds et 5 balles perdues) - continuaient sur leur lancée au retour des vestiaires (35-40, 24e). Après les gros boulots de Endy Miyem et Helena Ciak dans le premier acte, c'est Paoline Salagnac, excellente en Russie, qui relançait le troisième de l'EuroLeague 2013. Auteure de ses 10 points du soir en cette fin de troisième période, elle permettait à Bourges de passer un 12-4 à Koursk en sept minutes et lui redonnait de l'allant à un quart-temps de la fin (47-44).

Miyem-Ciak, duo intérieur gagnant

Finalement, Endy Miyem et Helena Ciak, qui avaient déjà marqué conjointement 19 unités en première mi-temps, assuraient encore dans la période décisive. Avec finalement plus de la moitié des points (33 sur 64), des rebonds (24 sur 40) et des contres (4 sur 7) de Bourges, les deux intérieures lui donnaient cinq points d'avance à l'entrée de la dernière minute (62-57). Ecart que Céline Dumerc (4 points à 2/7 et 4 passes) confirmait un instant plus tard (64-59). Mais Nnemkadi Ogwumike (16 points à 5/13 et 11 rebonds), la meilleure joueuse côté russe - tant sur cette partie que depuis le début de saison - bouclait son gros match par un tir primé à trente secondes de la fin (64-62). Au bout du compte, le score en restait là, après la tentative ratée d'Epiphanny Prince d'arracher la prolongation.

Coupables de 16 balles perdues au match aller (soit deux fois plus que Koursk), les Tangos ont cette fois rendu une meilleure copie (12 turnovers à 11). Et en dépit d'une faible adresse à longue distance (3/19), elles ont su être efficaces de près avec 53% d'adresse à 2-points - alors que Koursk ne rentrait qu'un tiers de ses tirs dans ce secteur... Cette réussite, Bourges la doit surtout à Endy Miyem et Helena Ciak, qui sont parvenues à répondre aux grosses attentes placées en elles suite aux absences de Danielle Adams et Marianna Tolo à l'intérieur - remplacées depuis hier par Laura Hodges, qui n'est cependant pas qualifiée pour l'EuroLeague. La première s'est rattrapée de son match aller très moyen et termine meilleure scoreuse avec 19 points à 9/14, 7 rebonds, 3 passes et 2 contres en 31 minutes. Tandis que la deuxième a encore élevé son niveau en rendant un énorme double-double : 14 points à 5/9 aux tirs et 4/4 aux lancers, 17 rebonds (!) et 2 contres en 32 minutes.

La meilleure attaque limitée à 33%

En plus de ses deux intérieures tricolores, Bourges a aussi pu compter sur le soutien de son public. Forteresse imprenable depuis début novembre 2013 en C1, le Prado vient de vivre la quatorzième victoire européenne consécutive de ses protégées à domicile. Et il fallait bien cet appui pour contrer la force de frappe de Koursk, meilleure attaque de la première phase (77,2 points), restreinte à 62 unités à 33% de réussite aux tirs. Et pourtant, les joueuses russes s'étaient procurées énormément de secondes chances (18 rebonds offensifs, contre 30 défensifs pour Bourges). Mais l'envie défensive a fait la différence pour les Berruyères.

Les quatrièmes de l'EuroLeague l'an dernier n'ont pas encore dit leur dernier mot et comptent bien figurer une nouvelle fois dans le Top 4 continental. Elles sont revenues dans le Koursk et y retourneront mercredi prochain (17 heures) pour empocher le ticket pour le Final Four. Ce ne sera pas une mince affaire, le club russe étant également invaincu cette saison dans sa salle. Or, une des plus belles lignes de l'Histoire européenne du Tango Bourges Basket pourra être alors écrite. Ce serait dommage de passer à côté de l'occasion.

06 mars 2015 à 22:17
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
17 aout - 05h30
France
Croatie
17 aout - 07h45
Dallas
Phoenix
17 aout - 09h30
Washington
Los Angeles
17 aout - 13h45
NBA Africa Games 2017
17 aout - 22h15
Washington
Los Angeles