FRANCE


LA COUPE DE FRANCE 2015 POUR STRASBOURG !

La Coupe de France 2015 pour Strasbourg
Crédit photo : FFBB

Un vainqueur inédit dans l'histoire de la Coupe de France ! Pour la première fois de son existence, Strasbourg a posé sa main sur le trophée final, succédant ainsi à la JSF Nanterre.

La SIG a coupé net le rêve fou des joueurs du Portel (87-74). Mais que les pensionnaires de Pro B peuvent être fiers.

En mission. Après l'Elan Béarnais de 2002/03 et l'Elan Chalon de 2011/12, la SIG réalisera t-elle un triplé historique ? Déjà vainqueur de la Leaders Cup en février dernier à Disney, le club alsacien s'est adjugé un deuxième trophée ce dimanche, à savoir la Coupe de France 2015 au détriment du Portel (87-74, score final).

Favori logique de la finale, le groupe de Vincent Collet a assumé son statut. Mais rien ne lui fut offert par l'ESSM, l'écart final ne reflétant pas réellement la physionomie du match. Après avoir sorti successivement Le Mans, Le Havre, l'ASVEL et Limoges, les Stellistes rêvaient de s'offrir le scalp d'un cinquième club de Pro A pour ainsi devenir la première équipe de Pro B à remporter cette compétition.

Mangin - Diot, duel flashback

Mais au lieu de cela, c'est bien Strasbourg qui s'est offert sa première Coupe de France. Et pour cela, il a fallu écarter une vaillante équipe nordiste, menée par un phénoménal Benoît Mangin (17 points à 6/11 et 8 passes décisives), probablement surmotivé à l'idée de retrouver son ancien compagnon de route en équipe de France jeunes, Antoine Diot (8 points à 4/8, 8 passes décisives et 4 interceptions). Présents aux rebonds offensifs (16 prises), combatifs, Les Portelois ont longtemps mené la vie dure aux coéquipiers du MVP Louis Campbell (15 points à 5/10, 4 rebonds, 3 passes décisives et 4 interceptions), et ce malgré une adresse à trois points en berne (5/20).

Car oui, à 13 minutes du buzzer final, l'ESSM était encore parfaitement dans le coup, ne pointant qu'à deux longueurs des Alsaciens (59-57). Malheureusement pour eux, les hommes d'Eric Girard n'ont pas réussi à tenir la distance sur l'intégralité des quatre quarts-temps. Plus forts, plus talentueux, disposant d'une plus grande profondeur de banc, les pensionnaires du Rhénus ont fait la différence dans le dernier acte. Dans le sillage d'une doublette Paul Lacombe - Matt Howard insaisissable, Strasbourg a appuyé sur l'accélérateur et a réussi à rapidement porter son avantage à quinze unités (82-67, 35e minute).

Le Portel, la tête haute

Cruel pour Le Portel qui échoue au pied de son rêve. Mais les Stellistes peuvent quitter Carpentier par la grande porte, fiers de l'image qu'ils ont véhiculée. Malgré la marée verte qui a envahi Paris, l'ESSM n'est parvenu à empêcher Strasbourg de s'approprier - déjà - son deuxième trophée de la saison. Une superbe performance pour la SIG mais qui n'est pas encore synonyme de saison aboutie. Elle ne le sera réellement que si les Alsaciens atteignent leur objectif principal : le titre de champion de France.

03 mai 2015 à 20:46
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées