FRANCE


PLONGÉE AU CŒUR DU BASKET FAUTEUIL AVEC ALEXANDRE FARRUGIA

Plongé au cœur du basket fauteuil avec Alexandre Farrugia, Président du Handi
Crédit photo : FFBB

Alexandre Farrugia est un homme heureux.

Vainqueur de l'Euroleague 3 et de la Coupe de France en attendant un possible grand chelem avec un nouveau sacre en championnat dans quelques jours dont les Cannetants sont champions en titre, le président du Club Handi-Basket Le Cannet (Alpes-Maritimes) vit un exercice 2014/15 marqué par les succès et les trophées. Homme fort de la formation azuréenne, il nous a ouvert les portes de son HBLC pour être notre guide dans l'univers méconnu du basket fauteuil.

Il y a deux semaines, vous avez remporté une deuxième coupe d'Europe consécutive. A quoi est-ce du ? 

C’est le succès d’un groupe qui se connait maintenant parfaitement bien et constitué de joueurs de très grandes qualités. Analyser un second succès est toujours difficile car tout le monde le sait, il est toujours plus compliqué de rester que d’y arriver. Nous l’avons fait et nous en sommes très fiers.

L'Euroleague 3, c'est équivalent de l'EuroChallenge ? 

Presque car il existe quatre niveaux européens : Euroligue 1, Euroligue 2, Euroligue 3 et la Challenge Cup. En phases préliminaires, nous étions en Euroleague 1, mais nous n’avons pas pu nous qualifier pour cette Euroleague et nous avons été basculés en Euroligue 3.

Le week-end dernier, c'est la Coupe de France qui s'est offerte à vous. Un trophée qui vous tenez à coeur non ?

Oui tout à fait. Cette coupe nous tenait particulièrement à cœur car elle nous avait déjà échappé à deux reprises (en 2012 et 2014) et nous en avions fait notre objectif de l'année. Nos volleyeuses professionnelles avaient déjà réussi il y a trois semaines dans cette même finale à déjouer le fameux dicton « jamais deux sans trois ». La voie était donc tracée. De plus, en deux saisons, nous avons effectué le petit chelem (Coupe d'Europe - Champion de France et Coupe de France) et nous sommes encore en course pour réaliser le triplé sur une même saison.

Parlez-nous de votre club du Cannet qui est un club assez récent. 

Le club a été créé en 1999, nous avons gravi petit à petit les échelons pour être sacré « Champion de France Nat. B en 2008 et accéder enfin à l’élite nationale : la Nat. A. Le club est aujourd’hui constitué de nombreux joueurs internationaux, tant Français qu’étrangers avec notamment l’Etats-Unien Trevon Jenifer (médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques de Londres 2012 et vice–champion du monde en 2014). Une autre égérie du club, c'est l’Algérien Nabil Guedoun (champion d’Afrique) multiple fois meilleur marqueur du championnat avec plus de 30 points de moyenne par match.

Faites-vous parti du même club que le Cannet qui évolue en Nationale 3 masculine ?

Non, nous avons deux entités différentes avec le CCAB qui évolue en NM3 cette saison et qui vient de terminer deuxième de sa poule. Mais il existe une énorme complicité entre les deux clubs, tant avec les joueurs qu’avec les dirigeants et bien entendu son président Yves Crespin.

Sur le fonctionnement d'un club Handi-Basket, combien d'entrainement avez-vous par semaine ? Comment se passent les déplacements ? Quel est votre budget ? Avez vous des partenaires privés ?

Au Cannet, les joueurs ont un entraînement quotidien. En ce qui concerne les déplacements, c’est toujours le point noir des matchs à l’extérieur. En effet, Il n’est pas toujours simple de transporter neuf fauteuils de sport et souvent six à huit fauteuils de ville. Nous concernant, nous avons un minibus qui effectue le trajet en amont et emporte tout le matériel. Les joueurs quant à eux voyagent en avion. Pour arriver à un tel résultat, nous avons un budget d’environ 200 000 euros provenant à 75% des institutions et 25% de partenaires privés.

Comment se compose votre équipe ? Vous parliez de joueurs américains, ce sont les plus gros salaires ? 

Comme précisé plus haut, et comme toutes les grosses équipes françaises, notre équipe est composée de nombreux joueurs étrangers : un joueur Américain, un joueur Algérien et un joueur Britannique. En France, contrairement à certains pays voisins qui peuvent jouer devant 1 500 spectateurs, notre discipline n’est pas professionnelle. Nous parlerons donc de défraiement. Pour faire venir ces joueurs étrangers ou internationaux français, il faut forcément les héberger et faire en sorte qu’ils ne manquent de rien. Alors oui, nous consacrons une part importante de notre budget à ces joueurs. Les défraiements pour les étrangers leur permettent de s’entrainer tous les jours.

Y a-t-il des équipes jeunes et/ou réserves en HandiBasket ou juste une équipe fanion ?

La plupart des équipes n’ont qu’une seule équipe, mais certaines ont une équipe réserve. En ce qui concerne les jeunes, nous ce sont des écoles de sport. Meaux en région parisienne a créé la première il y a juste un an, et d'autres clubs commencent à emboiter le pas.

Par ailleurs,  il existe un pôle France Espoir situé près de Bordeaux, avec des jeunes qui suivent un sport étude spécifique handibasket. Cette équipe évolue dans le championnat de France Nat. C.

Y a-t-il une équipe féminine ? 

Seulement au niveau international avec une équipe nationale. Les femmes jouent dans le championnat masculin. Mais elles sont très peu à évoluer dans le championnat Nat A.

Où se situe Le Cannet dans la hiérarchie du basket fauteuil ? 

Depuis quatre ans, Le Cannet joue les premiers rôles dans le championnat national.

  • Vice-Champion de France et finaliste de la coupe de France en  2012
  • Troisième en 2013
  • Champion de France de France et d’Europe en 2014 et finaliste de la Coupe de France
  • Champion d’Europe et vainqueur de la Coupe de France en 2015

Quelles sont les places fortes en France ? 

Le Handibasket est dominé depuis deux décennies par les banlieusards de Meaux et leurs multiples titres de champion de France (14) et vainqueur de la Coupe de France par treize fois. Nos voisins varois de Hyères sont également omniprésents avec un palmarès de quatre titres de champion et de sept Coupes de France.

Quelles sont les affluences en moyenne ?

En France, à part Hyères et Le Cannet qui atteignent des affluences moyennes entre 250 à 300 spectateurs, le handibasket n’est pas reconnu à sa juste valeur. Tout comme d’autres disciplines valides par ailleurs. Trop méconnu du grand public, certains n’osent pas venir voir, pensant qu'il s'agit plus d'un sport rééducatif. Par contre, pour ceux qui font le pas de venir regarder une rencontre, ils sont souvent surpris par l'engagement physique et le jeu très spectaculaire et deviennent des adeptes. Notre slogan parle de lui même "Real Sport, Real Show - Vrai Sport, Vrai Spectacle" et il est le plus souvent fort justifié.

Comment se déroule la saison ? 

Le championnat Nationale A se compose de dix équipes qui se rencontrent au cours d’une saison régulière. Place ensuite aux playoffs avec des quarts de finale puis un Final Four pour les quatre vainqueurs. Cette compétition se déroule sur un week-end. Cette saison, le Final Four se passera au Cannet les 8 et 9 mai dans notre gymnase Maillan*.

Y a -t-il des règles spécifique au basket fauteuil par rapport au basket valide ? 

Il n'y a pas de règles spécifiques en dehors du marché (pas plus de deux tours de roues avec le ballon sur les genoux) et les reprises de drible n’existent pas en basket fauteuil.

Qui peut jouer au basket fauteuil ? Des valides ? Existe-t-il des "degrés de handicap" ?

Tous les athlètes peuvent pratiquer le Handibasket à partir du moment qu’ils arrivent à se servir de leurs membres supérieurs. Les valides peuvent jouer au niveau national, mais sont exclus des compétitions internationales. Le basketball en fauteuil roulant se pratique avec des athlètes pouvant présenter des handicaps physiques différents. Un système de classification qui reconnaît les capacités fonctionnelles des athlètes et leur accorde des points a donc été préparé afin de donner une chance égale à tous. Chaque joueur, suivant son handicap, est classé de 1 à 5 points. Plus l’handicap est haut, moins il possède de point et de ce fait, un joueur touché bas (au niveau du bas du corps, NDLR) sera classé 3 points voir 4 points. Les valides étant d’office 5 points. L’addition de la valeur des points des 5 joueurs d’une équipe détermine le total de points de cette équipe sur le terrain. Un total maximum de 14,5 points par équipe est permis en nationale A (pour en savoir plus sur le système de classification, cliquez ici).

Quelle place occupe le basket fauteuil dans le paysage sportif français ?

Les médias d’une façon générale parlent peu des athlètes handisport et moins encore du handibasket. Alors sans média, comme de nombreuses disciplines valides également, nous ne pouvont pas faire avancer notre discipline et occuper toujours moins le paysage sportif français. On peut néanmoins observer un léger mieux (comme votre interview et un passage sur Lundi Basket de Sport+ ce lundi 4 mai) ce qui nous laisse espérer quelques espoirs.

Une carrière dans le basket fauteuil se termine vers quel age ? 

Assez tard d'une façon générale car il n’est pas rare de voir des athlètes de plus de 40 ans évoluer encore sur les parquets. 

Par rapport à ses voisins européens, la France est-elle en retard sur le développement du basket fauteuil ?

En retard non, la France a même été la nation phare durant de nombreuses saisons. Le professionnalisme de certains pays a permis de combler ce retard et maintenant de le dépasser. Mais le niveau des clubs français est encore très bon.

Qui sont les meilleurs clubs européens ? 

Les clubs allemands, espagnols, italiens et turcs dominent l’Europe. Mais avec des moyens bien en deçà de tous ces clubs, nos équipes ne sont pas très loin.

Qui sont les arbitres, des arbitres que l'on voit en basket valide pro ?

En effet, les arbitres viennent le plus souvent de la FFBB et de tous les échelons. Ils réalisent ensuite des stages de mise à niveau pour certaines règles non pas de basket puisqu’elles sont les mêmes, mais sur les contacts fauteuils qui eux sont forcément différents.

En tant que président de club, avez-vous des contacts avec vos homologues du basket valide ? Avez-vous des partenariats ou autre ? 

Oui, mais c’est plus une histoire d’homme et d'amitié entre présidents et dirigeants de chaque club. Dans notre département, le HBLC est connu et même reconnu. Nous sommes estimés par de nombreux clubs valides qui considèrent nos athlètes comme des pros et les regardent logiquement comme des sportifs à part entière.

Un petit mot sur l'équipe de France basket fauteuil, quelles sont les prochaines échéances ? Où en sont les bleus dans la hiérarchie ? 

La prochaine échéance pour l’équipe de France masculine, ce sont les championnats d’Europe qui se déroulent en Angleterre en septembre prochain. A la clé, il y a une réelle possibilité de qualification pour les Jeux paralympiques de Rio 2016. Vice-championne du monde en 2010, l'équipe de France n’a pas obtenu sa qualification pour les Jeux de Londres 2012. Mais aujourd’hui, elle a les moyens d’aller chercher une des cinq places qualificatives européennes pour aller à Rio.

Qui sont les meilleurs joueurs français ? 

Incontestablement, le meilleur joueur français actuel est le Hyèrois Nicolas Jouanserre qui possède une adresse exceptionnelle à mi-distance. Autour de lui, le Meldois Audrey Cayol, un autre Hyèrois Jérôme Duran, le breton Franck Etavard, le Marseillais Frédéric Guyot et nos Cannettans Christophe Carlier, Houcine Bélaïd et Jérôme Laureri forment la colonne vertébrale de cette équipe nationale. 

Pour tout savoir sur le club du Cannet :

Site officiel

Page Facebook

*Les Cannetants, premiers de la saison régulière avec le même bilan que Meaux, accueilleront le Final Four de Nationale A avec pour but de conserver leur titre de champion de France. En demi-finale, Meaux affrontera Bordeaux (cinquième de la saison régulière, 9v-9d), tandis que Le Cannet se frottera au voisin d'Hyères (troisième, 14v-4d).

Quelques photos de Christian Besson

CHRISTOPHE CARLIER

TREVON JENIFER (USA)

SIMON GIBBS (GB)

NABIL GUEDOUN (ALG)

07 mai 2015 à 13:47
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN GUILLOT
Barbu et tatoué, BeBasket a aussi son "Birdman". Spécialiste du tir à 3 points avec la planche.
Benjamin Guillot
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique