JEEP ÉLITE


ELIE OKOBO A ENFLAMMÉ LE ROCHER MAIS MONACO S'EN EST SORTI

Paul Lacombe Monaco
Crédit photo : Sebastien Grasset

Auteur de 44 points, Elie Okobo a écrit l'histoire de la Jeep ELITE. Mais cela n'a pas suffit pour écarter la Roca Team (99-97).

Chris Dowe avait la balle de l’exploit dans les mains, mais le poste 3 palois n’a pas su l'exploiter pour créer un exploit retentissant sur le parquet de Monaco. Alors oui, le staff palois, les joueurs et les supporters peuvent en vouloir au natif de Louisville mais les Béarnais ont livré une bataille qui restera dans les annales de la Jeep ELITE et comme un moment fort de leur saison. Une défaite qui devra vite être évacuée pour offrir une belle partie samedi prochain. 

Okobo écrit l’histoire

44 points dont 25 dans le dernier quart-temps à 8/11 à 3-points, 4 passes décisives et 3 rebonds pour le diamant palois. On dit souvent que c’est dans les grands matchs que l’on voit les grands joueurs. Ce dicton est connu, et sans doute qu’Elie Okobo a dû l’entendre ces derniers jours. On promettait l’enfer à Elie Okobo face à Aaron Craft, réputé comme étant le meilleur défenseur du championnat. Le meneur monégasque se souviendra toute sa vie de sa rencontre avec le numéro 0 béarnais.  

Après une bonne première mi-temps (47-45 à la 20e), plusieurs fois les Béarnais ont vacillé (55-47 à la 23e puis (69-59 à la 28e) mais le Bordelais a tenu son équipe à bout de bras, à 20 ans. Son tir à 3-points à 10 mètres à la fin du buzzer a remis les palois dans le bon sens (69-64 à la 30e).

Un tir qui a fait passer Okobo dans la zone. Dans la foulée, le futur joueur NBA a inscrit 25 points dans les 10 dernières minutes. Plus rien, plus personne ne pouvait le stopper. Alors oui sa perte de balle à 1 minute de la fin peut et doit lui être reprochée, mais comment lui en vouloir, après un tel récital. Une performance qui fera le tour des réseaux sociaux ce mercredi soir, mais qui n’aura pas suffi à faire tomber les coéquipiers d’Amara Sy.  

Monaco a montré du caractère 

Pas dans le coup défensivement, Monaco a su faire le dos rond. Et le mérite leur revient car ils n’ont jamais lâché. En délicatesse depuis leur échec en finale de la Ligue des Champions, Monaco a fait preuve de beaucoup de mental pour ne pas craquer devant les coups de butoir d’Okobo.

Paul Lacombe est venu à Monaco pour gagner le titre. Ce soir en l’absence de Gerald Robinson, l’ancien joueur de la SIG a tenu son rang. Son activité défensive a très peu d’égal dans le championnat, mais l’international Français a su répondre présent dans le money time et notamment sur la ligne des lancers francs.

Samedi à 19 heures, les deux équipes vont se retrouver sur le parquet de Pau. Les Palois auront les ressources mentales devant un public attendu en nombre pour s’offrir une belle. A l’inverse, ce match acquis dans la douleur peut-il permettre à Monaco d’évacuer la déception de ces dernières semaines et d’enfin activer le mode playoffs ?  

23 mai 2018 à 23:56
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
25 juin - 16h00
Monaco
Le Mans
25 juin - 20h45
Monaco
Le Mans
29 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
30 juin - 19h00
Monaco
Le Mans
Coaching