JEEP ÉLITE


PREVIEW : LE MANS PEUT-IL REFAIRE LE COUP CONTRE MONACO ?

Le Mans vs Monaco Leaders Cup 2018 GPJ
Crédit photo : GPJ

Les finales de Jeep ELITE entre Monaco et Le Mans débutent ce mercredi soir.

Si Strasbourg avait très certainement une très belle équipe sur le papier, il y a peut-être une certaine logique à retrouver Le Mans et Monaco en finale des playoffs de Jeep ÉLITE à partir de ce mercredi soir. Le MSB et la Roca Team ont été les deux équipes qui ont longtemps occupé les deux premières places du classement du championnat en saison régulière. Elles ont été les deux formations en finale de la Leaders Cup, en février. Et si Monaco s'est installé à la première place, la seule équipe à avoir battu la Roca Team deux fois en saison régulière, c'est Le Mans.

Bref, le MSB et son armada de gros compétiteurs peut-elle embêter une formation qui semble au-dessus du lot en terme de talents et de profondeur de banc ? C'est ce que nous allons voir à partir de ce mercredi soir (match à 20h45, en direct sur SFR Sport 2). En attendant, on fait le point des forces en présence.

  • Les meneurs

La doublette D.J. Cooper - Aaron Craft a tout ce qu'il faut. Le premier par sa vista et sa capacité à trouver des partenaires sur pick & roll, le deuxième par son abnégation, son sens du sacrifice et sa capacité à user les joueurs adverses. Face à eux, Justin Cobbs. Ce dernier a dominé Dee Bost par sa régularité sur la demi-finale. Très adroit, il est difficile à tenir dans les un-contre-un grâce à sa capacité à réussir des tirs sur les défenseurs. Derrière, lui aussi à un Aaron Craft. Antoine Eïto est un énorme "energizer" qui fait monter à lui tout seul l'intensité d'une rencontre quand il rentre. Capable de missions sur un joueur adverse ou de mettre de gros tirs pour changer le momemtum d'une rencontre, il s'était montré en finale de la Leaders Cup contre Monaco déjà en ramenant son équipe dans le deuxième quart-temps.

preview---le-mans-peut-il-refaire-le-coup-contre-monaco--1528901076.jpeg

(Justin Cobbs, sera-t-il l'Homme des Finales pour le MSB ? © - Sébastien Grasset).

  • Les arrières

Touché par les blessures, Le Mans a vu son effectif changer d'équilibre en fin de saison. Le club sarthois a bénéficié dans ses playoffs de la montée en puissance du pur shooteur Chris Lofton qui a fait la différence dans ces playoffs, d'abord contre l'ASVEL puis à Strasbourg. En prolongation, c'est lui qui par deux gros tirs a envoyé son équipe en finale. Si l'ASM ne devrait pas le lâcher en finale, il est encore capable d'élever son niveau de jeu. Derrière lui, Antoine Eïto pourra aussi être aligné aux côtés de Justin Cobbs alors que Pape-Philippe Amagou n'est pas entré une fois en ces playoffs. Du côté de Monaco, la bonne nouvelle est le retour de Gerald Robinson, l'homme fort de la saison du riche effectif monégasque, même s'il est dur de faire sortir du lot un seul joueur. Sur le match 4 de la demi-finale (15 points à 6/12 et 5 passes décisives en 23 minutes), il a déjà pesé Autrement, le boss se nomme Paul Lacombe. Habitué des finales, son sens du combat, ses capacités défensives, ses coupes dans le dos de la défense et son jeu explosif en transition font de lui un joueur très dangereux.

  • Les ailiers

Monaco comme Le Mans peuvent proposer du "small ball". Sur le match 5 de la demi-finale, Eric Bartecheky a composé son cinq majeur avec Cobbs, Eïto et Lofton. Mykal Riley n'a joué que 20 minutes. Irrégulier dans ces playoffs (9 d'évaluation en 28 minutes contre 11,6 d'évaluation en 30 minutes en saison régulière), il devra hausser son niveau de jeu car son adresse sera nécessaire pour que le MSB s'en sorte. Surtout qu'en face il y a des clients. Quand Mitrovic ne s'appuie par sur Lacombe et Robinson sur le poste 3, il a le très intense et explosif Chris Evans, véritable chien fou très intense en défense, mais aussi le shooteur Sergii Gladyr qui peut changer le cours d'un match. A voir également si Yakuba Ouattara  fera son retour dans ces finales. Pour Le Mans, il ne faut pas oublier D.J. Stephens, plus utilisé sur le poste 3 depuis que Le Mans compte 4 autres intérieurs (Travis, Morin, Yeguete et Fall).

  • Les ailier-forts

Après un premier tour discret, Romeo Travis a réalisé une énorme demi-finale pour permettre à son équipe d'atteindre la finale. Lui aussi capable d'envoyer des roustes, il a surtout fait parler la poudre avec son bras gauche et son touché de balle. Derrière lui, le MSB peut compter sur les envolées de D.J. Stephens qui sont autant importantes que sa capacité à écarter les défenses (38,7% de réussite à 3-points en saison régulière). A l'occasion, Eric Bartecheky peut aussi sortir un cinq avec le combattant Will Yeguete ou le dissuasif Yannis Morin au poste 4. Pour Monaco, inutile de présenter Amara Sy. Toujours aussi frais, le vétéran est un leader rare. Son tir a mi-distance, sa vision du jeu et sa défense font de lui un joueur très polyvalent qui semble éternel. Et Zvezdan Mitrovic peut également envoyer un combattant (Georgi Joseph) remplir des missions importantes (sur Travis) ou aligner Evans en 4 pour un cinq encore plus mobile.

  • Les pivots

Très intéressant sur pick & roll avec son sens du panier, à mi-distance comme sous le cercle, Elmedin Kikanovic est un très bon finisseur. Mais parviendra-t-il à s'exprimer en cas d'intensité extrême ? Au tour précédent, Miro Bilan a parfois eu du mal et Kikanovic avait souffert dans un pareil contexte. Derrière lui, Ali Traoré espère prendre une belle revanche en allant chercher un titre. Ses bonnes mains sont toujours et ses playoffs sont remarquables (8,7 points à 82,1% en moins de 13 minutes). Dans un registre tout autre, la tige Bangaly Fofana pourra venir lutter contre les 2,21 m de Youssoupha Fall ou les 2,08 m de Yannis Morin. Fall sera l'une des clés de la série. Le Mans aura besoin de sa présence sur le parquet pour forcer les Monégasques à jouer contre-nature et s'éloigner de la zone à 2-points où ils sont si efficaces. Il faudra ainsi que le pivot franco-sénégalais gère ses fautes. En relai, Yeguete et Morin se sont montrés très utiles. A eux de continuer sur leur lancée.

 

  • Les coachs

Éric Bartecheky et Zvezdan Mitrovic ne ratent pas grand chose depuis trois ans. Leur duel en finale est très attendu. Le premier qui n'a d'ailleurs jamais franchi les demi-finales, a su s'adapter à tout ce que proposait Vincent Collet en demi-finale. Sur le match 5, il a ainsi sorti Riley du cinq pour lancer Eïto. Malgré la fin de saison ratée et les pépins physiques (blessure de Tarpey, un joueur important), son équipe a toujours rebondi et il n'a pas semblé en difficulté face aux caractères qui la composent. Quant à Mitrovic, on ne le présente plus. Lui aussi n'est pas du genre à se faire bousculer par les gros égos que l'on trouve à l'ASM. Justement, sa capacité à gérer sa et leurs frustrations (contre l'arbitrage surtout), sera essentielle pour la réussite monégasque.

 

  • L'ambiance

Si la salle de Monaco ne fait pas toujours le plein, elle est capable de pousser elle aussi par moment. Il s'agit tout de même d'une finale et le public local répondra présent. Les matchs risquent d'être accrochés et visiblement Monaco a à coeur de prendre sa revanche sur Le Mans qui les a battu deux fois en championnat. Du côté du Mans, le match se jouera à guichets fermés. L'ambiance sur le match 3 des quarts de finale et lors des deux matchs à Antarès en demi-finale a fortement aidé le MSB. On s'attend ainsi à ce que ça soit électrique sur le parquet (préparez-vous aux échauffourés) comme dans les tribunes.

 

  • Le programme
  • Match 1 : mercredi 13 juin à 20h45 sur SFR Sport 2, à Monaco
  • Match 2 : vendredi 15 juin à 20h45 sur SFR Sport 2, à Monaco
  • Match 3 : lundi 18 juin à 20h45 sur SFR Sport 2,  au Mans
  • Match 4 : mercredi 20 juin au Mans (si nécessaire)
  • Match 5 : dimanche 24 juin à Monaco (si nécessaire)
13 juin 2018 à 16:15
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
25 juin - 10h15
Monaco
Le Mans
Coaching