ÉQUIPE DE FRANCE


LE DERNIER DES MIYEM VEUT SE FAIRE UN PRÉNOM

Essomé Miyem
Crédit photo : GPJ

Jeune frère d'Endy Miyem, Essomé Miyem possède un potentiel de très haut niveau.

Dans la famille Miyem, il y a d'abord Nwal-Endéné dit "Endy", joueuse internationale reconnue, icône à Bourges, partie tentée l'aventure à l'étranger depuis deux ans, d'abord à Koursk puis à Schio en Italie. Il y a ensuite Mounadou Miyem, ancien pensionnaire du centre de formation de Strasbourg, puis joueur de Saint-Dizier (NM2), Cormontreuil (NM3), Lille (NM2) et désormais installé à Tourcoing (NM2). Et maintenant il y a Essomé Miyem. Comme ses aînés, le jeune pivot a fait le choix d'intégrer le Centre Fédéral à la sortie du pôle de Champagne-Ardennes.

Si sa soeur évolue sur le poste 4, son frère sur le poste 3, lui est un vrai 5. Un poste que, contrairement à plein de jeunes joueurs, il ne cherche pas à fuir. Long de ses 2,07 m et d'une envergure qui fait de lui un excellent prospect, Miyem est peut-être l'un des intérieurs des Bleus de demain.

Testé dès ses 13 ans par la prestigieuse institution fédérale, le Rémois a été laissé un an de plus proche de sa famille. Avant de revenir au printemps pour finalement rejoindre Théo Malédon et les autres 2001 dans la promotion 2019. "L'INSEP, c'était un objectif", reconnaît-il. "Mais ce n'est pas une fin en soit, l'INSEP est fait pour accéder au haut niveau."

Très mature, posé et sûr de son projet, Essomé Miyem n'est absolument pas caractérisé par un égo surdimensionné. Cela ne l'empêche pas de savoir ce qu'il compte faire plus tard, et ce depuis le plus jeune âge. A 13 ans, dans le documentaire de l'INSEP TV "Rêveurs d'Elite" il se confiait face caméra. "Plus tard, j'aimerais jouer en EuroLeague, en équipe de France A", lançait-il avec une voix encore frêle.

Pour arriver jusqu'ici, Essomé a démarré le basketball très jeune à Cormontreuil à côté de Reims. Puis, en même temps qu'il a intégré le Pôle régional, il a rejoint le Champagne Châlons-Reims Basket pour évoluer en U15 élite (minimes France).

En 2015, il a donc été testé une première fois par les équipes du Centre Fédéral. Avant d'être rappelé en 2016 et cette fois sélectionné. "Je me suis bien acclimaté à la vie à l'INSEP". Il faut dire qu'avec ses frères et soeurs, il a pu être bien conseillé. Même s'il avoue qu'ils ne parlent que peu de basket entre eux. Endy, qui a 13 ans de plus que lui, est d'ailleurs partie à l'INSEP quand lui est né.

Déjà 8 matchs en Nationale 1

Au CFBB, il joue avec les U16 sous les ordres de Bernard Faure en U18 Elite. Des blessures dans le groupe U18 qui évolue en Nationale 1 lui ont permis de faire quelques apparations en troisième division masculine sénior. Entre la cinquième et onzième journée, il a ainsi pris part à chaque match, entrant entre 10 et 18 minutes de jeu. Puis il a été rappelé avant Noël, contre Orchies, pour faire un petit bout de match (7 minutes). "Physiquement ce n'est pas du tout la même chose, le jeu va super vite, les actions s'enchaînent, les joueurs sont intelligents, ils font tout le temps les bons choix", dit-il à propos des joueurs de Nationale 1.

Jouer à ce niveau pour un si jeune intérieur n'est pas commun car c'est loin d'être évident. La plupart des postes 5 de grande taille sont loin d'être opérationnels en U16, une catégorie dominée par les arrières. Lors de l'EuroBasket U18 2016, gagné par les Français en Turquie au mois de décembre, Bastien Vautier et Warren Woghiren se sont partagés le poste 5. Eux deux, qui mesurent respectivement 2,10 m et 2,12 m, n'étaient pas en Lettonie pour le titre en U16 en 2014. Ils n'étaient tout simplement pas prêts à apporter sur le terrain.

Techniquement très abouti mais pas encore assez dur

Essomé Miyem a beau être fin, soft et exploser sur la plupart des contacts, il apporte déjà beaucoup sur un terrain au niveau international. Lors du tournoi de l'Amitié l'été dernier à Melilla en Espagne, il était tout simplement le meilleur marqueur de l'équipe de France U15. Car Essomé Miyem est le genre d'intérieur qui manque en France. Il possède d'excellentes mains, un vrai QI basket et un jeu d'appuis digne d'un intérieur old-school.

Mais lui ne retient par ses performances individuelles en Espagne. Il se souvient surtout que les Bleuets, qui étaient incomplets (pas de Maledon ni Hayes), ont perdu leurs trois matchs de la même manière. "Il nous a toujours manqué des petits trucs pour gagner à la fin. A chaque fois, on commençait bien, on prenait un peu d'avance et à la fin on s'est tout le temps fait rattraper. Cette année, je sens plus de solidité, de constance. On a plus de rotation"

Cette année, c'est donc avec les U16 qu'il va évoluer. Et fin janvier / début février, il a vécu sa première semaine de stage avec l'équipe de France à Temple-sur-Lot pour préparer l'EuroBasket qui aura lieu au mois d'août au Monténégro. Dans les deux oppositions contre l'Allemagne, il s'est affirmé comme un joueur dominant à l'intérieur, malgré son manque de dureté qu'il lui a fait manquer plein de paniers supposés faciles. Très recherché dans le jeu sur pick & roll, il a réalisé un double-double (10 points à 4/10, 11 rebonds, 2 passes décisives et 3 fautes provoquées pour 15 d'évaluation en 22 minutes) lors de la deuxième rencontre, remportée 75-62. "Si je deviens un joueur dur..." commentait-il après la rencontre au sujet de ce côté soft. "C'est le truc qui manque."

Et il n'a pas tord. Si ce processus devrait encore prendre plusieurs années, il espère déjà passer un cap sur cette deuxième partie de saison pour encore plus apporter à l'Euro. "J'y pense déjà, ça va être long, un truc fort à vivre."

Et ce ne sera sans doute que le début d'une longue aventure sous le maillot tricolore.

13 février 2017 à 10:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
5ème journée
13 octobre
Dijon
88
-
86
Chalon-sur-Saône
14 octobre
Monaco
86
-
62
Cholet
Boulazac
70
-
73
Châlons-Reims
Hyères-Toulon
78
-
72
Levallois Metropolitans
Le Mans
91
-
70
Bourg-en-Bresse
Lyon-Villeurbanne
83
-
69
Le Portel
Nanterre
93
-
77
Antibes
15 octobre
Limoges
80
-
74
Strasbourg
16 octobre
Gravelines-Dunkerque
65
-
57
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
19 octobre - 00h15
Gravelines-Dunkerque
Pau-Lacq-Orthez
19 octobre - 02h00
Lyon-Villeurbanne
Ulm
19 octobre - 02h45
NBA Extra
19 octobre - 03h30
San Antonio Spurs
Minnesota Timberwolves
19 octobre - 04h40
Nanterre
Avellino