JEUNES


MONDIAL U19 (M) : SUCCÈS AU FORCEPS POUR LES BLEUETS

Crédit photo : FIBA

Bousculés par de robustes kiwis, les Français ont tout de même signé une deuxième victoire consécutive, 80-69 contre la Nouvelle-Zélande. 

Les Bleuets peuvent remercier la maladresse adverse. Car après le 10/22 aux lancers francs des Argentins hier, les Néo-Zélandais ont à leur tour réalisé un festival de briques sur la ligne, 16/29. 13 points laissés en route et qui auraient pu permettre aux Tall Blacks, finalement battus 80-69, de rester dans le match.

Des Bleus à réaction

Après deux rencontres, le bilan comptable des tricolores est impeccable, avec deux victoires, mais la manière est perfectible. Face à des Tall Blacks agressifs, les Bleuets ont un temps peiné en défense. Malgré une envie évidente, à l'image de ces nombreux plongeons au sol pour récupérer un ballon. Dominés au rebond, notamment dans le deuxième quart où ils n'en n'ont pris que trois, les Bleus ont fait le dos rond avant de réagir après la pause. L'entraîneur Hervé Coudray a apprécié cette adaptation au fil du match:

"On a laissé beaucoup de rebonds offensifs à l'adversaire en première mi-temps, alors qu'en deuxième on ne leur en laisse que trois. On avance un peu. On finit à 11 pertes de balles par exemple. On a été gêné par Tai Wynyard qui a fait un gros chantier en début de match, et après on a réussi à le contenir, en acceptant de faire des fautes. Jules (Rambaut), Warren (Woghiren) et Bastien (Vautier) se sont sacrifiés pour l'équipe, pour le fatiguer, et ils en ont payé le prix sur la fin du match."

Les Français auraient aussi été en difficulté sans les tirs longue distance de Pierre Hannequin en fin de premier et de deuxième quart, imité par Adam Mokoka et sa bombinette du milieu du terrain au buzzer du troisième. Dans cette victoire longue à se dessiner, Enzo Goudou-Sinha aura de nouveau été précieux (18 points, 6 passes décisives, 7 fautes provoquées mais 5 balles perdues pour 18 d'évaluation).

La connexion nancéienne

C'est le meneur qui est à l'origine du premier run tricolore dans le troisième quart-temps, bien épaulé par son coéquipier nancéien Bastien Vautier (photo, 12 points et 5 rebonds), à qui il a offert un dunk d'une jolie passe dans le dos. Adam Mokoka a lui apporté son énergie en sortie de banc (12 points, 5 passes, et un +/- de +17 ). Il fallait bien ça pour compenser le peu de minutes de Killian Tillie, gêné par les fautes, ou le match discret d'un Bathiste Tchouaffé ciblé par la défense adverse.

Maintenant place à un jour de repos, avant d'affronter la Corée du Sud mardi, pour un troisième et dernier match de poule qui devrait permettre aux Bleus de monter encore un peu plus en température avant le huitième de finale.    

02 juillet 2017 à 17:39
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées