PRO A


ROMAIN POINAS, UN BEAU POTENTIEL QUI A CHOISI MONACO

Romain Poinas AS Monaco
Crédit photo : AS Monaco

Joueur de l'AS Monaco cette saison, Romain Poinas a choisi de rejoindre la principauté en début de saison pour continuer à son apprentissage. Il s'est confié à BeBasket sur les raisons de ce choix. 

L'été dernier, l'ailier shooteur de grande taille (2,03 m) Romain Poinas, né en 1998, a décidé de quitter l'ASVEL pour rejoindre l'AS Monaco. Un choix surprenant quand on connait les résultats des jeunes de la Roca Team dans le championnat Espoirs pour leur première expérience à ce niveau l'an dernier. Romain Poinas a un parcours assez atypique. En très peu de temps il a déjà connu quatre clubs dans sa jeune carrière.

"J'ai commencé le basket très tôt (à l'âge de 5 ans). Vu que je suis né à Marseille, j'ai débuté dans un petit club près de chez moi (Calas Cabries), puis j'ai joué au creps d'Aix en Provence jusqu'en minimes (U15) France. Puis, j'ai eu le privilège de pouvoir intégrer l'INSEP. A 16 ans, j'ai voulu me rapprocher de chez moi, donc j'ai pris la décision de rejoindre l'ASVEL. Lyon n'est pas très loin de Marseille et en plus de ça je souhaitais intégrer l'un des meilleurs centres de Formation de France, c'était le choix le plus logique. Puis cette année, j'ai décidé pour ma première année Espoirs de jouer pour Monaco."

Petit poucet du championnat Espoirs, Monaco a énormément de mal à exister dans ce championnat Espoirs. Sa décision de rejoindre la Roca Team, alors qu'il avait la possibilité de pouvoir jouer en Espoirs avec l'ASVEL, a surpris.

"C'est une décision surprenante mais j'avais envie d'avoir plus de responsabilités. Je sentais qu'à l'ASVEL on ne me faisait pas trop confiance. Je jouais en cadets par exemple mais très peu avec les Espoirs. Il y avait beaucoup de joueurs, beaucoup de concurrence, c'était très compliqué pour moi. Donc en fin de saison dernière, Ils ne m'ont pas conservé. Monaco m'a proposé d'avoir un gros temps de jeu en Espoirs et m'entrainer par moment avec le groupe professionnel. Je ressentais le besoin de jouer."

Habitué à gagner par le passé, il a découvert l'environnement monégasque ou malheureusement la défaite fait partie du quotidien en U21.

"Oui au départ j'ai eu beaucoup de mal car nous ne sommes jamais préparés mentalement à passer une saison à perdre pratiquement tous nos matchs. Mais je suis là pour progresser, pour me montrer et pour jouer. C'est ce que je fais ici. Je ne baisse surtout pas les bras car j'ai tellement de choses à apprendre ici."

Convié régulièrement aux entrainements avec le groupe de Zvezdan Mitrovic, il apprend au côté de ce qui se fait de mieux aujourd'hui en Pro A. 

"C'était important pour moi de pouvoir m'entraîer avec le groupe pro. J'ai eu la chance de participer à la pré-saison avec eux, et parfois quand il y a des absents le coach fait appel à moi. C'est une chance de pouvoir affronter des joueurs comme Jamal Shuler ou Sergii Gladyr. Deux joueurs qui donnent énormément de conseils. Le coach, Zvezdan Mitrovic même s'il est très sévère m'aide aussi a progressé. C'est l'un des tous meilleurs coachs du championnat et c'est un privilège de pouvoir évoluer sous ses ordres. "

Pré-selectionné en équipe de France U19 pour participer au championnat du Monde, il n'a jamais eu la chance de faire partie des épopées victorieuses de la génération 98 (Championnat d'Europe U16 et U18).

"C'est une grande fierté d'avoir été appelé par le sélectionneur. Je suis quand même lucide sur le fait qu'il y a beaucoup de joueurs talentueux à mon poste et qu'il me sera compliqué d'intégrer cette équipe. Mais je ne me prends pas la tête sur ça, représenter la France serait pour moi quelque chose de magnifique, mais je ne me mets pas de pression particulière."

Conscient qu'il sera pour lui très compliqué de signer pro à L'AS Monaco, il espère quand même à long terme devenir un joueur capable d'évoluer en Pro A. 

"Signer à Monaco est assez utopique pour moi. Je dois continuer à être bon en Espoirs avant de penser à autre  chose. Je sais que je devrais sans doute passer par la case NM1 ou Pro B avant de signer dans un club en Pro A, mais je ferai tout mon possible pour un jour fouler un parquet de Pro A à Monaco ou ailleurs. Comme tout le monde je rêve d'EuroLeague, mais le chemin est tellement long..." 

Cette saison, Romain Poinas tourne à 13,5 points à 38,6% de réussite aux tirs, 4,5 rebonds, 3,6 passes décisives et 2,1 interceptions pour 11,5 d'évaluation en 32 minutes pour sa première saison en Espoirs. Il est entré en jeu à une reprise en Pro A, marquant un 3-points contre Cholet lors de la neuvième journée. 

22 mars 2017 à 15:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique