JO 2016 MASCULIN


FIN DE PARCOURS POUR DES BLEUS HORS-SUJET

Tony Parker
Crédit photo : FIBA

L'équipe de France s'est inclinée lourdement 92-67 face à l'Espagne, quittant brutalement la compétition sans gloire. Une fin déroutante pour une époque bénie du basket français.

On avait imaginé beaucoup de scénarios pour ce France-Espagne qui ne ressemble jamais à aucun autre match. Mais certainement pas celui-là. La troupe de Vincent Collet a sombré corps et âme dans un match maîtrisé du début à la fin par une équipe espagnole sûre de son basket et qui n’aura même pas eu besoin de puiser dans ses réserves pour obtenir son billet pour les demi-finales.

Pas de trucage, pas de dureté excessive, seulement du jeu. La Roja a confirmé son retour au premier plan certes face à des Bleus apathiques et méconnaissables, mais avec un aplomb impressionnant. Ces derniers entrent timidement dans ce premier match couperet, malgré deux paniers rapides Tony Parker. L'Espagne déroule son basket et exploite facilement des rotations défensives bleues plus que douteuses, notamment sur pick-and-roll. Nikola Mirotic en profite pour alimenter son compteur et la Roja crée rapidement un premier break (8-15).

 

Des Bleus dépassés

L'entrée en jeu des rotations de chaque équipe profitent aux Français qui se refont la cerise grâce notamment à Nando De Colo (13 points). Mais l'Espagne repart de plus belle sans donner l'impression de réellement forcer. Les Bleus sont amorphes et ne doivent qu'à quelques exploits individuels de Tony Parker (14 points et 4 passes décisives) ou Thomas Heurtel de rester en vie. Sans énergie, les Français rejoignent les vestiaires avec 13 longueurs de retard (30-43).

On s’attend alors à une réaction digne de ce nom, mais celle-ci n’arrivera jamais. Mirotic (23 points et 5 rebonds) profite des largesses défensives des Bleus pour les punir à longue distance ou sous le cercle, tandis que ceux-ci ne parviennent toujours pas à mettre le pied sur l’accélérateur. L’écart atteint rapidement la vingtaine d’unités, ne laissant que peu de suspense sur l’issue d’une rencontre à sens unique.

Vincent Collet ouvre son banc aux Kim Tillie et Antoine Diot qui tentent d’apporter un peu d’énergie, mais c’est bien trop peu pour faire dérailler une équipe d’Espagne déjà tournée vers sa demi-finale, sans toutefois lâcher le pied. Le calvaire se termine sur le score irréel de 92-67, mettant fin au rêve d’une médaille olympique.

 

Une bien triste fin

S’il sera temps dans quelques jours de se rappeler de tous les bons moments qui auront rendu le parcours de cette équipe de France si beau à travers les années, il est difficile d’occulter cette triste sortie. Sans envie, bousculés, les Bleus ont montré leur plus mauvais visage au pire des moments, eux qui attendaient avec tant d’impatience ce quart de finale, match charnière d’une compétition qui plus est de la dernière pour certains. La performance de l’Espagne, si belle soit-elle ne peut expliquer à elle seule cette défaite qui laissera un goût amer. Tony Parker, Mickaël Gélabale et Florent Piétrus ont donc disputé leur dernier match sous le maillot bleu. Comme la fin d’une ère entraîne toujours le début d’une nouvelle, ce sont des Bleus sensiblement différents et intrigants que l’on retrouvera à l’Euro 2017.

L’Espagne attend elle de connaître son adversaire en demi-finale, qui sera le vainqueur du match entre les Etats-Unis et l’Argentine. Donnée pour morte après deux matchs dans ces Jeux, la Roja sera encore une fois au rendez-vous pour aller chercher une médaille.

17 aout 2016 à 21:20
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
10ème journée
17 novembre
Dijon
101
-
81
Boulazac
18 novembre
Châlons-Reims
76
-
85
Nanterre
Chalon-sur-Saône
82
-
67
Hyères-Toulon
Le Mans
77
-
63
Le Portel
Limoges
98
-
80
Antibes
Levallois Metropolitans
55
-
67
Cholet
Pau-Lacq-Orthez
68
-
90
Monaco
19 novembre
Gravelines-Dunkerque
78
-
70
Bourg-en-Bresse
Strasbourg
82
-
76
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
PROGRAMME TV
25 novembre - 01h45
Panathinaïkos
Real Madrid
25 novembre - 02h00
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
25 novembre - 05h30
Panathinaïkos
Real Madrid
25 novembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
25 novembre - 10h00
Panathinaïkos
Real Madrid