JO 2016 MASCULIN


KEVIN DURANT RÉVEILLE TEAM USA

Crédit photo : FIBA

Les Etats-Unis ont dominé l'Argentine 105-78, gagnant leur billet pour la demi-finale où l'Espagne les attendait patiemment, au terme d'une prestation rassurante.

Après trois courtes victoires, le Team USA soulevait plus de questions qu'il ne proposait de réponses. Kevin Durant s'est chargé à lui seul d'en fournir quelques-unes. Alors que Facundo Campazzo (13 points et 9 passes décisives) lançait l'Argentine sur les chapeaux de roue, les hommes de Mike Krzyzewski apparaissaient à nouveau très empruntés défensivement, encaissant 19 points en seulement 6 minutes de jeu.

Avec 10 longueurs d'avance, l'Albiceleste régale son nombreux public, mais le rêve sera de courte durée. Durant prend les choses en main avec 13 points dès les dix premières minutes de jeu, et Team USA réplique avec un terrible 27-2 à cheval sur les premier et deuxième quart-temps.

L'Argentine ne se relèvera jamais de cette série, accusant déjà le coup physiquement après un début de match très intense. DeMarcus Cousins (15 points) profite de la faiblesse argentine dans la raquette pour se régaler, alors que Jimmy Butler et Paul George (17 points et 8 rebonds) font parler leur puissance physique en défense. Team USA déroule à nouveau comme si l'adversaire n'avait pas d'importance et l'écart enfle inexorablement.

 

La fin d'une ère en Argentine

Les hommes de Sergio Hernandez lâchent prise au retour des vestiaires, impuissant face au festival d'un Durant (27 points à 7/9 à 3 points, 7 rebonds et 6 passes décisives) passé à la vitesse supérieure avec l'arrivée des matchs couperets. Le coach argentin fait entrer tous ses joueurs afin de les faire participer à la fête avant d'inviter Manu Ginobili (14 points et 7 passes décisives), Luis Scola (15 points et 10 rebonds), Andres Nocioni (12 points et 5 rebonds) et Carlos Delfino à retrouver le terrain en fin de rencontre, pour célébrer leur départ de la sélection.

Les Etats-Unis s'imposent finalement 105-78, retrouvant l'Espagne en demi-finale. Pour l'Argentine, un peu à la manière de l'équipe de France, il s'agit de la fin de parcours d'une génération qui aura touché son graal en 2004 avec une médaille d'or olympique. En revanche, la relève soulève plus d'interrogations que ce ne sera le cas pour les Bleus.

18 aout 2016 à 02:13
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées