ÉQUIPE DE FRANCE


QUELLE ÉQUIPE DE FRANCE À RIO ?

Crédit photo : FIBA

Passée l'euphorie d'un TQO globalement bien maîtrisé, il est désormais temps de se pencher sur les éventuels changements au sein de la sélection de Vincent Collet. Un casse-tête à venir pour le sélectionneur.

La question est sur toute les lèvres depuis l'annonce des premiers forfaits pour le TQO. Faut-il emmener aux Jeux olympiques l'équipe qui a qualifié la France pour cette compétition, ou la meilleure équipe possible ? Vincent Collet devra tôt ou tard y répondre définitivement, même s'il a déjà laissé quelques indices ici et là. A moins d'un mois de la compétition, petite revue d'effectif.

 

Incontournable Rudy Gobert, Ian Mahinmi en approche ?

Vincent Collet avait fait le choix de se passer d'Alexis Ajinça et d'affronter le tournoi de qualification sans véritable pivot de métier. Un choix qui s'est parfois fait ressentir (déficiences au rebond notamment), mais qui fut sans conséquence. Reste que face à des équipes d'un calibre supérieur, cette carence pourrait se payer très cher, comme celle de ne pas disposer d'un joueur à ce poste pour défier les Pau Gasol ou Miroslav Raduljica qui se dresseront à un moment ou à un autre sur la route des Bleus durant la compétition. Impérial à l'Euro 2015 et volontaire pour reprendre sa place, Rudy Gobert devrait logiquement être du voyage, tant sa présence fait passer l'équipe à un niveau supérieur au vu de sa dimension prise depuis quelques années.

Joueur le moins utilisé du TQO (4,9 minutes de jeu en moyenne), le moins expérimenté en bleu et évoluant sur un poste réservé à deux légendes du basket tricolore, Adrien Moerman fera sans doute les frais de ce retour. Auteur d'une belle campagne à Manille (6 points et 2,2 rebonds en moyenne par match), Kim Tillie apparaît donc comme le favori pour le poste de cinquième intérieur. Sauf si Vincent Collet souhaite apporter un peu plus de densité sur le poste 5 et une véritable rotation à Gobert.

Evoqué par le sélectionneur il y a quelques jours, Ian Mahinmi semble également être une solution envisageable. Sortant de sa meilleure saison NBA sous le maillot des Pacers d'Indiana, il correspond parfaitement à ce profil. Dans le cas où Collet ferait appel à lui, Tillie serait dès lors probablement sacrifié, le trio Diaw-Pietrus-Lauvergne apparaissant comme indéboulonnable. Cruel, compte tenu de ses dernières prestations.


Evan Fournier à l'Euro 2015 (photo : Sébastien Grasset)

Le cas Evan Fournier

L'arrière du Magic d'Orlando n'a jamais caché son intention de participer aux Jeux, une fois son nouveau contrat NBA signé. C'est désormais chose faite et il se pose en candidat légitime après son Euro 2015 réussi. Polyvalent sur plusieurs postes, véritable scoreur dans l'âme, il a su débloquer quelques situations dans un rôle de joker par le passé et fait partie intégrante de l'après-Parker en équipe de France. Mais l'emmener dans les valises signifie enlever un joueur extérieur et c'est là que le bât blesse.

Mickaël Gélabale, l'essentiel rouage, si précieux en sélection et qui dispute sa dernière compétition internationale ? Impensable. Charles Kahudi, intraitable en défense face à Cory Joseph en finale du TQO et présentant un profil quasiment unique dans le basket français ? Difficile. On peut alors défendre la théorie que partir à seulement deux meneurs de métier suffit. C'était le cas à l'Euro 2015, où Léo Westermann avait remplacé Antoine Diot au pied levé alors que Thomas Heurtel avait déjà été renvoyé dans son club précédemment. Et Nando De Colo est plus qu'une solution de repli en cas de coup dur 

Mais là encore, les deux joueurs aux profils si différents semblent indispensables pour seconder Tony Parker. Thomas Heurtel n'est pas toujours irréprochable en défense, mais demeure un créateur de jeu incroyable et un scoreur de tout premier ordre. Antoine Diot présente lui un profil plus complet de touche-à-tout au sang-froid jamais démenti. Cerise sur le gâteau, ils sont tous deux capables d'évoluer ensemble, ou aux côtés de Tony Parker, offrant à Vincent Collet la possibilité de multiplier les combinaisons selon l'adversaire. C'est là que le choix se révèle sans doute le plus compliqué

 

En résumé

A l'heure actuelle, huit joueurs sont assurés de voir Rio sauf coup dur : Tony Parker, Nando De Colo, Nicolas Batum, Mickaël Gélabale, Boris Diaw, Florent Pietrus, Joffrey Lauvergne et donc Rudy Gobert. Si Vincent Collet tient à donner sa chance à Ian Mahinmi, il sera en concurrence directe avec Kim Tillie, même s'ils n'évoluent pas du tout dans le même registre.

Sur les postes extérieurs, Charles Kahudi semble en concurrence avec Evan Fournier. Si Vincent Collet se laisse la possibilité de ne partir qu'avec deux meneurs de jeu de métier, Thomas Heurtel et Antoine Diot entrent dans l'équation, mais cette solution est la moins probable.

Dans tous les cas, le sélectionneur des Bleus se voit offrir un véritable casse-tête. Vous avez dit problème de riche ? Un problème de riche reste un problème et il va falloir le résoudre.

11 juillet 2016 à 12:06
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VINCENT THIOLLIÈRE
Tombé sur un ballon orange dès ma naissance, il ne m'a plus jamais quitté. Avec lui, c'est pour la vie.
Vincent Thiollière
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
16 mai
Antibes
79
-
71
Gravelines-Dunkerque
Châlons-Reims
75
-
77
Lyon-Villeurbanne
Chalon-sur-Saône
97
-
94
Le Mans
Cholet
43
-
84
Le Portel
Dijon
85
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Limoges
81
-
101
Orléans
Nancy
96
-
91
Hyères-Toulon
Nanterre
90
-
81
Paris-Levallois
Strasbourg
85
-
92
Monaco
Autres journées