instagram
LFB


ARRAS, "C'EST QUE DU BONHEUR"

Villeneuve d'Ascq - Arras : les réactions
Crédit photo :

Le derby entre Villeneuve d'Ascq et Arras a tourné en faveur des Atrébates, dans une fin de match étouffante (66-69).

Grâce à deux lancers-francs inscrits par Maggie Lucas, et à une débauche d'énergie impressionnante, Arras se retrouve aujourd'hui en tête de la Ligue Féminine (en attendant les résultats de Basket Landes, Bourges et Lattes-Montpellier). Pour Villeneuve-d'Ascq, le Top 4 s'éloigne.

Frédéric Dusart :

"On a été battus par une équipe enthousiaste, fougueuse. Les filles étaient pourtant prévenues. Dans l’aspect athlétique, on s’est fait bouffer. On s’est fait prendre à notre propre jeu : rebond défensif et contre attaque. On les a laissés s’enthousiasmer : première action, on laisse Maggie Lucas à trois points ! Dès cette action, on n’est pas dedans. On survit et on est devant grâce à un sursaut d’orgueil et Arras loupe des lancers-francs. Ensuite, on loupe des paniers ouverts sous l’anneau, et on perd sur des détails. Maintenant, Arras, ce n’est plus une surprise. Avec un match par semaine, ils peuvent être candidat au Top 4. Pour nous, c’est très mal parti."

Géraldine Robert :

"Notre première consigne c'était de "boxer" au rebond. Cela concernait Diawara et Plouffe. Et on ne l'a pas fait... On a essayé de contenir Lucas, mais c'est une "shooting machine". Ce match-là, elles en avaient envie de la première à la quarantième minute. Nous, c'était par intermittence. Pour être une grande équipe, il faut jouer tous les matchs avec la même intensité. "Fati" Sacko a dit une chose importante dans le vestiaire : ça fait mal de perdre, mais le plus important, c'est la fin de l'année. On n'a plus de joker. Il ne faut pas penser qu'il n'y a que Bourges et Lattes-Montpellier cette année. La preuve avec Arras, Charleville, Basket Landes.

(La dernière action) C'est de ma faute. Je voulais lui voler le ballon, elle a bien protégé son ballon (Lucas), et je n'ai pas réagi tout de suite (il restait 13 secondes, et 5 secondes se sont écoulées avant que la faute ne soit commise)."

Cécile Piccin :

"J'avais demandé à ce que l'on vienne avec nos valeurs. Elles sont venues avec. On n'a rien fait d'exceptionnel, on s'est battue. Toutes les joueuses étaient sur une autre planète ce soir. Il fallait que l'on gagne un gros pour que l'on puisse enfin nous considérer comme une bonne équipe. On essaie de mettre de l'intensité à tous nos matchs, c'est ce qui fait notre force. On joue toutes nos actions à fond. C'est un match référence, comme ceux contre Tarbes, Lyon. On rate beaucoup de lancers-francs (12/22 de réussite) à cause de notre style de jeu. Je leur ai dit de rester ensemble, quoi qu'il arrive. C'est un groupe qui vit bien. Notre objectif c'était le maintien, je pense que c'est acquis. Je leur demande maintenant de prendre du plaisir, d'avoir le sourire, de communier avec notre formidable public. Je suis assez démonstrative, ça se voit je sais (sourire). Et quand tu gagnes des matchs comme ce soir, c'est que du bonheur."

16 novembre 2014 à 12:45
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THIBAUT PAQUIT
Thibaut Paquit
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges