instagram
LFB


ARRAS : LIDIJA TURCINOVIC A (RE)TROUVÉ SA PLACE

Lidija Turcinovic a (re)trouvé sa place
Crédit photo : Dimitri Paillard

Transférée cet été du côté d'Arras, Lidija Turcinovic est à la l'image de son club, l'une des bonnes surprises de ce début de saison en LFB.

Transférée cet été du côté d'Arras, Lidija Turcinovic est à la l'image de son club, l'une des bonnes surprises de ce début de saison en LFB. Libérée (6,4 points, 7,2 d'évaluation en moyenne), la double championne d'Europe chez les jeunes (U18 et U20) a même été désignée capitaine par Cécile Piccin cette année, en raison de la blessure de la croate Matea Vrdoljak. Lidija Turcinovic a sans doute fait le plus dur en quittant Lattes-Montpellier (1,5 point et 1,7 d'évaluation en deux ans). Un élément important alors que se profile un match intéressant entre Arras et Tarbes, ce samedi soir (20h).

On sent une très grande complicité entre vous et Cécile Piccin. Avoir ce rôle de capitaine, à 20 ans seulement, c’est rare.

C’est plaisant d’avoir ce type de relation avec Cécile. C’est important de sentir que le coach te fait confiance, et qu’il a envie que tu y arrives. C’est ce qui a de mieux pour moi. Ça me touche, même. Du coup, j’ai envie de me donner encore plus à fond pour ce club. Quand on s’est eues au téléphone cet été pour discuter de ma situation, on est tout de suite tombées d’accord.

Qu’est-ce qui vous a manqué, jusqu'à aujourd’hui ?

Cécile Piccin savait exactement ce qu’il me fallait : progresser et jouer. En deux ans à Lattes-Montpellier, c’était vraiment dur. Ce n’est pas facile ces périodes où tu as joué longtemps, pendant des années. Et puis, on te dit de rester là (elle montre le banc). C’est pas facile du tout. Les explications, je les avais : il fallait que je fasse des efforts, que j’estime avoir fait. Après le coach a fait son choix. Pas la peine de continuer là-dessus, c’est son choix. Mais je ne regrette pas d’avoir signé deux ans à Lattes-Montpellier (en 2012, ndlr), plutôt qu'à Arras. J’ai beaucoup appris, et malgré la frustration, je n’oublie pas les rencontres que j’ai pu faire, les titres.

Comment analysez-vous ce début de saison, tant sur le plan personnel que sur le plan comptable ?

Il y a beaucoup à faire encore. Je ne suis pas entièrement satisfaite de ce que je peux proposer. Il ne faut pas trop en demander. Il ne faut pas que j’oublie d’où je viens. Je positive, car avec l’aide de Cécile et de toute l’équipe, on est vraiment solidaire entre nous. Ce début de saison, certaines peuvent s’en satisfaire mais moi, non.

Sur quels aspects ?

Je dois me libérer un peu plus. Il n’y a que moi qui peut le faire. Il va me falloir un peu de temps. Il faut que je me donne à chaque match. Tout donner, et on verra.

Changez de région, changez de décors, c'est…

(elle coupe) mais moi je kiffe ! Je vais dire la vérité : j’ai toujours dit le Nord, ce n'est pas pour moi, c’est mort. Résultat : je suis là. Fin août début septembre, météo parfaite. Et ensuite, bon il a fait mauvais mais je n’ai pas à me plaindre. Et surtout, les gens sont super, très chaleureux. Ça change de ce que j’ai connu. C’est un public de connaisseurs, de gens investis : c’est une petite famille. C’est rare. Je me sens chez moi.

08 novembre 2014 à 09:01
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THIBAUT PAQUIT
Thibaut Paquit
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
10 décembre - 02h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 09h30
Milwaukee Bucks
Atlanta Hawks
NBA
10 décembre - 11h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
10 décembre - 18h45
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne