instagram
LFB


EUROCUP : VILLENEUVE D'ASCQ EN FINALE !

EuroCup : Villeneuve d'Ascq en finale
Crédit photo : FIBA Europe Christophe Delrue

Elles l'ont fait ! Alors qu'elles avaient été battues de neuf points au match aller en Israël, les joueuses de Villeneuve d'Ascq ont renversé la situation ce jeudi soir en demi-finales de l'EuroCup face au Maccabi Ashdod.

Vainqueur de seize unités dans son Palacium (72-56), l'ESBVA est ainsi qualifié pour une finale de Coupe d'Europe. Une première pour lui, et pour un club français depuis 2011.

"Je leur avais dis avant le match qu'on était pour l'instant éliminés. En insistant bien sur le 'pour l'instant'." La préparation mentale de Frédéric Dusart a bien fonctionné. Sans lui - absent du déplacement en raison de la naissance imminente de son fils - ses joueuses s'étaient mal engagées après la première manche israélienne de jeudi dernier. Et notamment à l'issue d'un money-time qu'elles auraient pu regretter (6-0 dans les 90 dernières secondes). Il n'en fut finalement rien. Dès les premières minutes, les Nordistes ont lancé les hostilités en répondant avec les actes aux paroles de leur coach. Un 8-0 en à peine 1'30 - comme pour se débarasser de l'amer goût ramené d'Ashdod - confirmé ensuite par un 16-6 après huit minutes de jeu.

Effectivement, "pour l'instant"..

Le tout dans le sillage de la grande et expérimentée Ann Wauters (16 points à 6/12 aux tirs et 4/4 aux lancers, 8 rebonds et 2 interceptions en 33 minutes), déjà auteure à ce moment-là de la moitié de ses points (et ceux de son équipe). Mais en face, Shay Doron, finaliste de cette EuroCup l'an dernier avec le Dynamo Kursk, a également de la bouteille. Pas très adroite de loin (4/13 dont 0/6 à 3-points), mais agressive en un-contre-un et solide aux lancers (8/9), la meneuse israélienne répondait à l'intérieure belge. Avec 9 de ses 16 unités en première mi-temps, Doron faisait à chaque fois repasser le Maccabi Ashdod sous cette barre des neuf points et lui permettait d'être toujours devant sur l'ensemble des deux matchs à la pause (27-20).

Mais cet avantage ne tenait qu'à un fil et Megan Mahoney ne s'est pas privée pour le couper. Déjà bien remuante depuis le retour des vestiaires, la trentenaire états-unienne plantait un tir primé qui redonnait plus de dix points d'avance à l'ESBVA (39-28, 25e), pour la première fois depuis le 14-3 du début de match, puis concluait un 6-0 nordiste qui le propulsait loin devant (47-30, 27e). Bien épaulée par Johanne Gomis (10 points à 4/10 et 5 rebonds) et Marielle Amant (9 points à 3/5, 3 rebonds et 5 fautes provoquées en 16 minutes), Mahoney en remettait une couche au début du quatrième quart (59-40, 33e). Elle limitait du même coup le gros réveil de l'experte du double-double, Tiffany Jackson (2 points et 7 rebonds à la mi-temps, 15 et 15 dont 8 offensifs au final).

Tout roule avec Megan Mahoney

Toujours largement devancées à deux grosses minutes du terme (66-48), les Israéliennes ne s'avouaient pourtant pas vaincues. Grâce à une Allison Hightower beaucoup moins en vue que la semaine dernière et auteure de sa moins bonne sortie dans la compétition (7 points à 3/10 et 3 balles perdues), Ashdod redonnait un dernier coup de fouet et faisait frémir un Palacium chaudement plein (et pleinement chaud). Après un 0-7, le Maccabi était revenu à une petite possession de la qualification (66-55, 39e). Mais en MVP du match, Megan Mahoney rassurait son public avec un 100% aux lancers-francs dans la dernière minute (6/6). Compilant finalement 20 points à 4/11 aux tirs et 9/9 aux lancers, 6 rebonds et 5 passes, elle parachevait le succès des Guerrières (72-56), qui poursuivent donc l'aventure en EuroCup.

Solide depuis le début de la compétition avec une seule défaite en dix matchs, l'ESBVA jouera donc la finale, une première européenne dans son Histoire. L'an dernier, le club nordiste avait échoué tout près, battu de vingt points lors de la demi-finale retour sur le parquet du Dynamo Moscou, futur double vainqueur de l'épreuve. Cette fois, il n'a pas trébuché au moment de franchir cette marche, face à un Maccabi Ashdod qui était pourtant extrêmement redoutable (une seule défaite également, invaincu à l'extérieur). Mais le champion d'Israël en titre a été limité par la défense villeneuvoise à 31% de réussite aux tirs et 3 petites passes décisives.

Septième club français finaliste européen

En finale, les partenaires d'Ann Wauters affronteront leurs voisines de Braine-l'Alleud, qui ont remporté dans le même temps leurs deux matchs face à l'Üniversitesi d'Istanbul (73-77 en Turquie, puis 78-65 chez elles ce soir). Défaites elles aussi qu'une seule fois depuis le début, les Belges ont d'ailleurs eu beaucoup moins de frayeur qu'en quarts de finale, où elles sont passées pour un petit point face à un autre club turc. Rookies européens, les "Castors" étaient têtes de série n°1 après la phase de poule - l'ESBVA étant la n°2 - et auront l'avantage de recevoir la finale retour.

Au bout d'une double-confrontation prévue les 19 et 26 mars prochain, Villeneuve d'Ascq aura l'occasion de mettre fin à trois années de règne russe sur cette EuroCup. Et de faire mieux qu'Arras, finaliste en 2011 face au club israélien de Ramla (de Shay Doron...), et qui avait craqué au retour dans le Pas-de-Calais après un nul à l'aller. Au palmarès des clubs tricolores finalistes de la C2 - Coupe Ronchetti jusqu'en 2002, EuroCup depuis -, l'ESBVA rejoint également Bourges (sacré en 1995), Tarbes (titré en 1996 et finaliste en 2002) et Aix-en-Provence (vainqueur en 2003, finaliste en 1998 et 2006). Et devient le septième club français finaliste en Coupe d'Europe ; Clermont, Bourges et Valenciennes l'ayant été à plusieurs reprises en C1.

Les résultats des demi-finales :

  • ESB Villeneuve d'Ascq LM 72-56 Maccabi Bnot Ashdod (129-122)
  • Castors Braine Brabant Wallon 78-65 Istanbul Üniversitesi BGD (155-138)

Le programme de la finale de l'EuroCup :

  • ESB Villeneuve d'Ascq LM vs Castors Braine Brabant Wallon (jeudi 19 mars, 20h30, Palacium)
  • Castors Braine Brabant Wallon vs ESB Villeneuve d'Ascq LM (jeudi 26 mars, 20h30, Hall Omnisport Gaston Reiff)
05 mars 2015 à 21:48
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
03 décembre - 18h45
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges