LIGUE DES CHAMPIONS


BANVIT BRISE LE RÊVE MONÉGASQUE

Crédit photo : FIBA Champions League

Le 20e match européen de l'AS Monaco cette saison ne sera pas l'affiche espérée. Banvit lui ayant fermé les portes de la finale au nez (83-74), la Roca Team devra se contenter du match pour la troisième place.

De la NM2 à un sacre européen en moins de cinq ans, l'histoire était si belle qu'elle semblait déjà presque écrite à l'avance. Mais les espoirs monégasques se sont subitement brisés au coeur de l'archipel des Canaries, envolés au gré des shoots primés de Banvit dans le money-time.

Pourtant, tout avait si bien commencé pour l'AS Monaco. Efficace balle en main à l'image d'un Jamal Shuler performant malgré sa condition physique précaire et dominatrice en défense, capable d'étouffer totalement la meilleure attaque de la Ligue des Champions par séquences, la Roca Team avait frappée la première (23-14, 10e minute).

Une main-mise sur la rencontre qui perdurera jusqu'à la fin du troisième quart-temps, malgré les efforts de Gasper Vidmar. Après avoir eu le mérite de toujours rester dans le match face aux assauts monégasques, Bandirma a su presser la pédale d'accélération au moment opportun. La preuve, le lay-up au buzzer de Gediminas Orelik à la 30e minute ne lui conféra que son deuxième avantage du match (53-55, 30e minute).

Un 14-5 en 3'36" pour finir le match !

Un signe annonciateur du money-time à venir où Banvit aurait pu perdre gros avec les quatre fautes de Jordan Theodore, Furkan Korkmaz, Jeremy Chappell et de Gaspar Vidmar. Il n'en fut rien, les Turcs ont su garder leur maîtrise et ont fini par tout emporter sur leur passage à partir de la 36e minute (69-69). De la défense avec Damian Kulig, des exploits personnel du patron Theodore - l'ancien meneur de la JL Bourg - et des flèches assassines de Furkan Korkmaz, Banvit a mis tous les ingrédients nécessaires au moment escompté pour s'ouvrir les portes de la première finale de Ligue des Champions de l'histoire (74-83, score final). Au contraire de l'équipe de la Principauté qui a semblé perdre tous ses moyens, forçant ses tirs et s'empêtrant dans des solutions individualistes qui l'ont finalement conduit droit dans le mur.

Certes une déception pour l'AS Monaco Basket qui devra se contenter de la petite finale au terme d'une campagne européenne harrassante, qui l'a vu parcourir le continent du Danemark jusqu'à Israël. Mais une déception atténuée par l'impression laissée par la supériorité de Banvit dans les instants cruciaux. Et surtout par la fierté d'être allé aussi loin pour ses retrouvailles avec l'Europe.

28 avril 2017 à 20:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique