LIGUE DES CHAMPIONS


MONACO EN FINALE DE LA LIGUE DES CHAMPIONS !

AS Monaco victoire demifinale BCL 2018
Crédit photo : FIBA

La Roca Team disputera la première finale européenne de son histoire, dimanche soir.

Opposés aux Allemands de Ludwigsbourg en demi-finale de la Ligue des Champions, l'AS Monaco a réussi à passer cette année le stade de la demi-finale (contrairement à l'an dernier) avec une victoire éclatante (87-65), malgré dix premières minutes compliquées. Ils affronteront le vainqueur de l'autre demi-finale qui oppose l'AEK Athènes à Murcie.

Une mise en route compliquée

Malmenés en première période (38-36), les Monégasques ont mis du temps pour prendre la mesure d’un adversaire d’abord coriace.

Sans doute un peu tendue par l’événement, comme l’a évoqué Amara Sy à la pause au micro de Canal+, la Roca Team a en effet débuté son match à l’envers. En atteste la réussite catastrophique affichée aux lancers francs avec un tout petit 4/12 sur la ligne. La défense des Allemands a considérablement gêné Monaco sur la montée de balle, d’autant plus que derrière ils manquaient de réussite à 3-points.

Mais après 10 minutes compliquées face au couteau suisse Thomas Walkup notamment (10 points 5 rebonds et 2 passes), la Roca Team a pris ses marques (28-28, 17e). Un bon passage qui n’est pas étranger à la patte de D.J. Cooper, qui bien que maladroit à longue distance, a imprimé le rythme avec 4 passes décisives.

Lâchant un peu de lest, Ludwisbourg a vu son adversaire pointer le bout son nez après plusieurs systèmes longs qui ont payé (29-34, 18e).

Mais les Allemands ont de la ressource, et après trois tirs primés réussis, avec notamment un gros tir à 3-points de Adika Peter-McNelly (11 points à 3/7 à 3 points) au buzzer, Ludwisbourg était de nouveau devant (38-36, 20e).

20 minutes pour se mettre en route

La suite a été d’une toute autre facture. Sans doute sermonnée par coach Mitrovic à la pause, l’ASM est revenue avec de meilleures intentions. En bon capitaine et malgré un gros bandage à la main, Amara Sy (10 points et 4 passes au final) a montré la voie avec 6 points consécutifs (44-47, 24e). Les gâchettes extérieures de Monaco se sont réveillées et très vite Ludwisbourg s'est retrouvé étouffé. Peinant à défendre sur un Elmedin Kikanovic des grands soirs (19 points et 7 rebonds à 7/7 au tir), Ludwisbourg s'est montré dépassé. Les hommes de John Patrick ont sans doute laissé de la gomme en première mi-temps avec leur défense tout terrain. La fin de match a été un long calvaire pour les joueurs de la banlieue Nord de Stuttgart, encaissant notamment un cinglant 20-4 pour finir la partie. Vaillant mais finalement limités, ces derniers s’inclinent dans les grandes largeurs (65-87).

Cette fois-ci, Monaco touche du doigt son rêve, et disputera la finale de la Ligue des Champions.

 

 

par @
04 mai 2018 à 19:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VICTORIEN RENIER
Victorien Renier
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
jeep élite
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
15 mai
Monaco
83
-
77
Bourg-en-Bresse
Boulazac
96
-
86
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
102
-
94
Pau-Lacq-Orthez
Cholet
81
-
80
Le Mans
Gravelines-Dunkerque
79
-
63
Hyères-Toulon
Le Portel
77
-
74
Lyon-Villeurbanne
Limoges
82
-
80
Nanterre
Levallois Metropolitans
78
-
86
Antibes
Strasbourg
93
-
77
Dijon
Autres journées
PROGRAMME TV
26 mai - 02h45
Lyon-Villeurbanne
Le Mans
26 mai - 05h30
Nanterre
Strasbourg
27 mai - 11h45
Parker, président
28 mai - 13h15
Fenerbahçe Ülker
Real Madrid
Coaching