NM1


OPÉRATION MAINTIEN POUR BERCK

Opération maintien pour Berck
Crédit photo : Pascal Thurotte

Chaque jour jusqu’à la reprise du championnat, nous vous proposons la présentation d’une équipe de Nationale 1.

Recrutement, matchs amicaux, ambitions, calendrier… Nous ferons le tour complet pour tenter de tirer un pronostic sur la saison à venir. Lutte pour le maintien, pour les playoffs ou pour la montée ? Les fortunes seront diverses. Quatrième volet avec Berck.

Deux titres de champion de France en 1973 et 1974 et deux demi-finales de Coupe d’Europe des clubs champions en 1974 et 1975. Le passé du club de Berck est glorieux. Le présent tend à le devenir. Les supporters nordistes rêvent en effet de revivre ces folles années 70 où Berck brillait sur la scène française et européenne. La montée en Nationale 1 en fin d’année dernière est un premier pas. Reste à le confirmer par un maintien cette année. Prétendre à plus serait sûrement prématuré même si le recrutement d’Arnaud Ricoux, le coach Berckois, est cohérent. 

60% de l’effectif renouvelé

40% de l’effectif a en effet décidé de renouveler d’une saison le bail dans le nord de la France à l'image des précieux Mickaël Toti, Simon Créteaux ou encore Tony Housieaux. Et même si David Cilly ou Moussa Camara, indispensables l’an dernier, sont partis, le groupe a été complété par six recrues aux profils différents. 

À la mène, pour suppléer Mike Toti, Arnaud Ricoux a décidé de confier les clés à Valentin Estienne, un jeune aux statistiques parfois extravagantes. Indispensable avec les espoirs du CSP Limoges, il a compilé lors de cette dernière saison 11,9 points à 38,9% aux tirs, 4,4 rebonds, 5,7 passes décisives en 30 minutes de moyenne sur 33 rencontres disputées. Également sélectionné en équipe de France U18 et U19, il se pourrait bien qu’on le voit exploser cette saison dans sa région natale. Justin Rutty arrive aussi avec dans ses bagages une saison réussie. C’était à Bordeaux où il est arrivé mi-octobre. En sept mois, l’intérieur américain a offert 14,8 points à 56% de réussite aux tirs, 7,1 rebonds et 1,2 passe décisive pour 16,5 d'évaluation en 27 minutes. Mais blessé une partie de la saison, il n’a pu prendre part qu’à 13 rencontres. Dans la peinture, c’est au fils du mythique Ron Anderson qu’il sera associé. Ron Anderson Junior arrive en effet tout droit de D-League. Et ses 2,06 m devraient dissuader dans la raquette Berckoise.

Des paris parmi les recrues

Les trois autres joueurs sont plus expérimentés et connaissent bien le championnat de Nationale 1. Cependant, ils sont aussi des paris certains. Jonathan Léria débarque de Chartres où il a officié en tant que remplaçant de Tony Stanley blessé. Auteur de statistiques intéressantes (8,5 points à 46,7%, 3,3 rebonds et 1,3 passe pour 7,7 d'évaluation en 20 minutes sur six rencontres), il traîne tout de même avec lui un début de carrière chaotique. Autre joueur ayant connu diversses grosses difficultés en début de carrière (à cause de blessure), Samir Mekdad. Le Bombardier, réputé pour son état d'esprit de guerrier, sort d'une saison compliquée entre une pige à Rueil et une fin de saison en Algérie. Reste à voir ce qu’il proposera à Berck, lui qui a par le passé fait les beaux jours d'autres formations de Nationale 1. Enfin, le dernier nominé, Mourad El Khir, est aussi un vieux routier du basket français qui sort d’une saison alternant le bon et le moins bon Vichy (5,2 points, 2,5 rebonds et 0,9 passe pour 5,9 d'évaluation en 18 minutes de moyenne et 28 matchs disputés). Arnaud Ricoux a ainsi misé sur ces joueurs en espérant qu’ils portent le maillot berckois sous leur meilleur visage.

Le maintien sera déjà bien

Avec cet effectif, Berck a la capacité de se maintenir, à la condition que la mayonnaise prenne. Et il ne faudra pas traîner en route car le championnat risque d’être très relevé. Les matchs amicaux, seulement face à des équipes de Pro B, ont été globalement satisfaisants (victoire face à Denain 79-78, défaite face à Orchies 79-74, 78-78 face à Saint-Quentin). Mieux, les Berckois ont même tenu tête à Dijon (Pro A) pendant une bonne mi-temps en Coupe de France (28-34) avant de s’incliner 49-63 avec 11 points de Justin Rutty et 10 de Jonathan Léria et Mike Toti. Surtout, Berck peut compter sur un gros atout : son public, connaisseur, bruyant, fidèle. Il sera dur de gagner au Palais des Sports qui risque souvent d'atteindre les 3 000 spectateurs.

L’effectif :

Arrivées : Valentin Estienne (Limoges, Pro A), Jonathan Leria (Chartres), Samir Mekdad (Setif, Algérie), Mourad El Khir (Vichy), Justin Rutty (Bordeaux), Ron Anderson Junior (Texas Legends, D-League)

Effectif 2015/2016 : Valentin Estienne, Mickael Toti, Simon Créteaux, Samir Mekdad, Jonathan Leria, Justin Rutty, Wilfried Vallois, Mourad El Khir, Tony Housieaux, Ron Anderson Junior

Entraîneur : Arnaud Ricoux

13 septembre 2015 à 21:48
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
19 ans et déjà en retraite sportive. Shootait dans le corner comme dans son fauteuil mais une reprise en D5 est imminente. La Bretagne ça le gagne.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique