NM1


PLAYOFFS NM1 : TROIS PLACES POUR SIX EN DEMI-FINALE

Crédit photo : Marc Franz

Ce samedi soir, on connaîtra tous les qualifiés pour les demi-finales des playoffs de Nationale 1. Mais avant cela, six équipes auront une belle à jouer puisque seule l'Union Tarbes-Lourdes a déjà composté son billet.

Tarbes-Lourdes a plié l'affaire en quatre jours. Une victoire au GET Vosges samedi dernier puis une deuxième, mardi à domicile, au Quai de l'Adour. C'est bien les seuls. Partout ailleurs, il faudra une belle pour connaître les trois derniers qualifiés en demi-finale des playoffs. Tout le monde a pour le moment gagné à domicile. Revue des forces en présence.

  • Challans vs Rueil

Si on se mouillait un peu, on pourrait dire que c'est la série où demeure le plus grand flou ! Ce qui, sur le papier, n'est pas aberrant puisque ces deux équipes ont terminé à égalité au classement (19 victoires pour 15 défaites) : Challans est 5e, Rueil, 6e. C'est aussi la première attaque de Nationale 1 (Rueil), face à la quatrième (Challans). Sauf que ce sont bien les Vendéens qui possèdent l'avantage du terrain. Lors du match 1, ils s'étaient ainsi imposé 68-58. Mais le retour a tourné court mardi. Le RAC n'a en effet fait qu'une bouchée de son adversaire : 90-56.

"Mardi, j’ai décidé de lâcher le match"

Si Philippe Namyst concède volontiers dans Ouest-France avoir choisi de "lâcher le match et de faire jouer des éléments qui n’avaient pas autant de temps de jeu", dans les têtes le constat n'est peut-être pas le même. Rueil a-t-il pris un ascendant psychologique ? L'entraîneur Challandais compte lui "pleinement sur l’orgueil" de ses joueurs. "Perdre est une chose ! Perdre avec une telle différence de points...". Ce match 2 aura au moins eu le mérite de pimenter un peu plus la série. Challans reste favori dans sa salle, surtout que Rueil n'a plus gagné en déplacement depuis le 21 janvier. Mais...

  • Quimper vs Chartres

À l'image de toute la saison de Nationale 1, ce duel entre le 2e et 9e, autrement dit, le choc des "extrêmes" de ces playoffs, ne l'est que sur le papier. Quimper, favori et après avoir remporté le match 1 dans sa salle (99-83), n'a pas réussi à conclure la série mardi. Et pour cause, Chartres a montré un visage plus conquérant et a mené les débats toute la rencontre (77-70). De quoi pousser l'UJAP à une belle ce samedi. "Il faudra une nouvelle fois qu'on impose notre rythme si on veut avoir une chance", prévient Sébastien Lambert, le coach de l'UBCM dans l'Écho Républicain. En face, Laurent Foirest sait "ce qui n’a pas marché mardi et pourquoi ça n’a pas marché. On aurait aimé éviter la belle, mais on est à domicile et il vaut mieux la jouer à la maison."

 "On s’attend à un match physique, avec eux ça l’est toujours"

Entre ces deux collectifs plutôt bien huilés, le match va aussi surtout être physique. "On s’attend à un match physique, avec eux ça l’est toujours. Ils jouent dur, voire très dur. Ils mettent des coups même après le coup de sifflet, ça fait partie de leur jeu", poursuit Laurent Foirest. Des coups, Harry Disy s'attend également "à en recevoir". Le match s'annonce donc âpre. En douze confrontations entre les deux équipes en Nationale 1, le bilan est de 6-6. Cette année, chacun a pour le moment gagné à domicile. Les statistiques vont-elles se confirmer en faveur des Bretons ? Réponse un peu avant 22 h.

  • Souffelweyersheim vs Andrézieux

Si Andrézieux est l'équipe qui n'avait pas forcément prévu d'être là en début de saison, c'est aussi LE poil à gratter de Nationale 1. Souffelweyersheim le constate depuis trois semaines. Hasard du calendrier, les deux équipes vont en effet s'affronter pour la quatrième fois d'affilée. Et à chaque fois, le scénario est différent. La samedi 23 avril, pour la dernière journée de championnat, le BCS avait explosé les ligériens (74-49). La semaine suivante, une victoire aussi mais cette fois, un adversaire plus accrocheur (83-69). Puis mardi, les Alsaciens ont fini par plier dans la Palais des Sports Andréziens (74-70). Ce samedi, Souffel ne sait donc pas à quoi s'attendre. Une équipe dans un grand jour ? Accrocheuse ? À côté de ses pompes ?

"C'est à la vie à la mort"

La forme du meneur Jerrold Brooks est généralement un bon indicateur. Pour le match 2 par exemple, il a inscrit 24 points. "On lui a laissé trop de liberté, il en a profité", analyse d'ailleurs Stéphane Eberlin, l'entraîneur du BCS dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace. "C'est dommage, ça nous oblige à jouer un match à haute pression. On est au dos au mur, cette fois, c'est à la vie à la mort." Mais pour cette belle, Souffel pourra compter sur le retour de Giedrius Staniulis qui n'a pas joué depuis trois semaines. Pas négligeable. "C'est le genre de match que l'on adore jouer, il ne faut surtout pas que la pression se transforme en quelque chose de négatif. Et puis on aura le public pour nous soutenir et nous pousser." Avantage Souffel.

06 mai 2017 à 15:29
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
19 ans et déjà en retraite sportive. Shootait dans le corner comme dans son fauteuil mais une reprise en D5 est imminente. La Bretagne ça le gagne.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
5ème journée
13 octobre
Dijon
88
-
86
Chalon-sur-Saône
14 octobre
Monaco
86
-
62
Cholet
Boulazac
70
-
73
Châlons-Reims
Hyères-Toulon
78
-
72
Levallois Metropolitans
Le Mans
91
-
70
Bourg-en-Bresse
Lyon-Villeurbanne
83
-
69
Le Portel
Nanterre
93
-
77
Antibes
15 octobre
Limoges
80
-
74
Strasbourg
16 octobre
Gravelines-Dunkerque
65
-
57
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
17 octobre - 00h00
Nanterre
Antibes
17 octobre - 01h45
Limoges
Strasbourg
17 octobre - 05h30
Nanterre
Antibes
17 octobre - 11h00
NBA Extra
17 octobre - 14h15
Levallois Metropolitans
Darüşşafaka Doğuş