NM1


QUIMPER AURA TOUT À GAGNER CETTE SAISON

Quimper aura tout à gagner cette saison
Crédit photo : Thibault Leguin

Chaque jour jusqu’à la reprise du championnat, nous vous proposons la présentation d’une équipe de Nationale 1.

Recrutement, matchs amicaux, ambitions, calendrier… Nous faisons le tour complet pour tenter de tirer un pronostic sur la saison à venir. Lutte pour le maintien, pour les playoffs ou pour la montée ? Les fortunes seront diverses. Douzième volet avec Quimper.

Photo: Julien Sauret (Vitré) et Omar Strong (Quimper)

Relégué sportivement après une saison compliquée à 16 victoires et 18 défaites, l’UJAP Quimper a bénéficié du dépôt de bilan et donc de la non-montée d’Aix-en-Provence pour se maintenir au troisième échelon national. À leur décharge, le maintien s’est joué avec un nombre de victoires élevé puisqu’avec le même total en 2013/14 (il n'y avait pas d'exempt), les Ujapistes s’étaient aisément maintenus. Seulement voilà, Quimper ne parvient pas à stopper sa spirale négative depuis sa descente de Pro B lors de la saison 2011/12. Septième, Onzième, quatorzième, c’est le bilan de ces trois dernières années en Nationale 1. L’UJAP est une place forte et réputée pour son basket de haut niveau. Ce repêchage est donc peut-être un signe. Le signe d’un renouveau? Certainement pas tout de suite puisque ces derniers ont tout de même perdu gros cet été avec la plupart des joueurs clés. En tête d’affiche, Will Creekmore (15,4 points pour 18,2 d’évaluation), Jasha Bluntt, arrivé en cours de saison (17,9 points pour 15,3 d’évaluation) ou encore l’indéboulonnable et très apprécié Romain Grégoire (10,6 points pour 11,7 d’évaluation). Mais sachant que l’annonce de repêchage s’est avérée tardive, il a fallu parer au plus pressé pour Hugues Occasney qui a, lui, décidé de renouveler son bail dans le finistère.

Le meneur américain, une très bonne pioche

Il a donc fallu reconstruire vite. Mais surtout bien. Et ce n’est pas toujours évident. Fin juin, l’UJAP a tout de même anticipé en recrutant un combo-guard français Gilles Tacita. Formé au Cholet Basket, le Guadeloupéen est, par la suite, passé par la case Etats-Unis où il a joué en High School puis à Casper Community College en Prep-School dans le Wyoming. De retour dans l'Hexagone, le natif des Abymes a joué pour Blois durant deux ans en Nationale 1 - il y a connu Hugues Occasney - puis a été vu à Annecy en Nationale 2 la saison passée. Mais la vraie bonne recrue de cet été pour Quimper est sûrement son meneur de jeu, Omar Strong. Rapide, bon shooteur et bon défenseur, il vivra sa première expérience en France après être avoir été vu au Canada l’an dernier où il a été l’auteur de 18,5 points à 32,3% de réussite aux tirs, 2,8 rebonds et 2,5 passes décisives pour 11,5 d'évaluation en 32 minutes sur 32 rencontres de championnat. Surtout, il a réussi à faire un carton au mois de janvier avec 44 points. Rien que ça ! Enfin, le secteur de la mène a rapidement été bouclé avec la signature du jeune Thomas Prost, espoir de la JL Bourg où il valait 11,7 points à 32%, 4,1 rebonds et 2,7 passes décisives en 34 matchs espoirs l’an dernier. 

Un effectif moins fort que l’an dernier

Le deuxième Américain à rallier l’effectif quimpérois a été Trey Britton, un intérieur très bon rebondeur. Joueur de l'Omonia Nicosie, formation avant-dernière de la première division chypriote en 2014/15, il était le leader statistique de son équipe avec 18 points à 45,8%, 10,2 rebonds et 1,1 passe pour 20,4 d'évaluation en 36 minutes sur 16 rencontres de championnat. Assurément une bonne pioche pour accompagner Thomas Séguéla, Marc-Antoine Hello, qui faisait partie de l’équipe réserve l’an dernier, et la dernière recrue Deividas Busma dans la raquette. D’abord penché sur Kej Sherman, qui n’a vraiment pas convaincu lors de la préparation, les dirigeants finistériens ont finalement jeté leur dévolu sur ce pivot lituanien de 2,13 m qui évoluait à Ourense la saison dernière, en deuxième division espagnole. Là-bas, il a terminé champion, de LEB Oro et valait 9,8 points à 68%, 4,8 rebonds et 0,8 passe pour 9,6 d'évaluation en 22 minutes sur 38 rencontres de championnat.

La lutte pour le maintien sera rude

Sur le papier, cette équipe de Quimper paraît un ton en-dessous par rapport à la saison dernière. Et les premiers matchs amicaux n’ont pas rassuré : défaite face à Caen 104-55 et l’Étendard de Brest, une équipe de NM2. Mais les hommes d’Hugues Occansey finissent plus forts leur préparation. En témoigne la dernière victoire face à Vitré avant la reprise de la saison 82-72 grâce notamment à un Omar Strong énormissime : 32 points en 23 minutes pour 25 d’évaluation. Par contre, le nouvel intérieur n’a pas forcément séduit avec seulement 3 petits points inscrits en 30 minutes. 

De toute évidence, la saison de l’UJAP s’annonce longue et difficile. La bataille pour le maintien sera rude. Dès la première journée, les Quimpérois se déplacent d’ailleurs à Rueil avant de recevoir Challans. Le repas s’annonce déjà copieux.

Arrivées : Gilles Tacita (Annecy, NM2), Thomas Prost (Espoir Bourg-en-Bresse), Omar Strong (Canada), Trey Britton (Omonia Nicosie, Chypres), Marc-Antoine Hello (UJAP 2), Deividas Busma (Ourense, Espagne D2)

L'effectif 2015/16 : Omar Strong, Gilles Tacita, Thomas Prost, Morgan Durand, Mathieu Tensorer, Fabien Hérard, Trey Britton, Thomas Séguéla, Deividas Busma, Marc-Antoine Hello

Entraîneur : Hugues Occansey

Les autres présentations :

24 septembre 2015 à 09:06
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
19 ans et déjà en retraite sportive. Shootait dans le corner comme dans son fauteuil mais une reprise en D5 est imminente. La Bretagne ça le gagne.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique