NM1


QUIMPER ET SOUFFEL' EN FINALE

Crédit photo : UJAP Quimper 29

Tous les deux menés 1-0 après une défaite à domicile, Quimper et Souffelweyersheim ont réussi à renverser leur série pour s'imposer deux manches à une et décrocher la qualification pour la finale de NM1.

  • Quimper vs Rueil : 99-85

Quimper ne s’est pas fait surprendre deux fois. Dans une salle Michel Gloaguen tout en bleu et blanc, les Bretons ont bien remporté une deuxième victoire, synonyme de finale et de possible retour en Pro B (125 d’évaluation collective à 90). Après avoir repris l'avantage du terrain en l’emportant à Rueil, mardi, l’UJAP a cette fois pu compter sur un cinq majeur ultra performant, avec quatre joueurs à plus de 20 d'évaluation et un Thomas Prost en meilleur scoreur (17 points à 6/8 aux tirs et 5 passes décisives pour 22 d'évaluation en seulement 20 minutes). Si bien que dans un match très offensif, les locaux avaient déjà pris onze points d’avance à la pause (50-39). L'écart est même monté à 18 points en milieu de troisième quart-temps (67-49). Suffisant. Le travail était accompli.

"C’est mission accomplie. On avait fait le plus dur en gagnant à Rueil mardi dans la chaleur et avec la fatigue. Et dans ce match (hier soir), la fatigue a joué son rôle. Sur nos attaques, j’ai senti la défense de Rueil un peu sur les rotules. On est dans une bonne dynamique et il faut rester dessus. Je veux aussi noter le rôle du public qui est demandeur de ce type de match, c’est appréciable de jouer dans une telle ambiance. On a de la chance. Maintenant, place à la récupération avec des séances de cryothérapie… Ça peut être important pour la suite", se réjouissait le capitaine Mathieu Tensorer, après coup, auprès d’Ouest-France.

Malgré le gros impact de Will Felder (23 points à 8/15 aux tirs, 7 rebonds et 4 passes décisives pour 25 d’évaluation), Rueil n'a donc jamais réussi à passer sous la barre des neuf points d’écart. Ils ont fait face à une grosse adresse des Quimpérois (60% de réussite aux tirs contre 49) et un gros collectif (29 passes décisives). Le RAC peut néanmoins être fier d’avoir atteint les demi-finales même si ce samedi soir, c'est la frustration de ne pas avoir su conclure à domicile mardi dernier qui prédominait.

"On avait surpris Quimper sur le premier match et il nous avait surpris à domicile. Et c’est là que j’ai des regrets de notre élimination car il est toujours difficile de gagner à l’extérieur. Aujourd’hui (samedi soir), Quimper a prouvé qu’elle était une belle équipe. Elle nous a contrés dans notre jeu en mettant de la pression des deux côtés du terrain. On a parfois réussi à recoller mais c’était fragile. On n’a jamais trouvé les clés. C’est difficile de gagner à l’extérieur en concédant 99 points. Chez eux, le danger est venu de partout et ils ont réussi à trouver des tirs ouverts. Mais il faut reconnaître la valeur de l’adversaire", admettait Arille Perrault, l'entraîneur du RAC, après le match.

Pour Rueil, c’est donc le clap de fin d’une saison qui restera tout de même réussie. 

  • Souffelweyersheim vs Tarbes-Lourdes : 87-77

Souffel non plus n’a pas laissé passer l’occasion, à domicile, de s’ouvrir les portes de la finale. Et le BCS le doit en grande partie à un joueur : Ruphin Kayembe. Énorme, le jeune Congolais signe 23 points à 10/14 aux tirs et 16 rebonds pour 37 d'évaluation en 30 minutes. Son chantier a débuté dès le 1er quart-temps avec déjà 12 points au bout de dix minutes, ce qui a permis à son équipe, dans un premier temps, de rester dans le coup (24-25). Puis c’est juste avant la mi-temps que le BCS a creusé le premier vrai écart. Avec notamment 7 points consécutifs de Fabien Ateba, deuxième meilleur marqueur local de la soirée (15 points, 5 rebonds et 3 passes décisives pour 12 d’évaluation), les Alsaciens avaient six unités d’avance à la pause (42-36).  

Tarbes, de son côté, a forcément souffert de l’absence de son maître à jouer, Xane d’Almeida. Alors même si Ludovic Vaty, le MVP de la saison, a, comme à son habitude, répondu présent (21 points et 4 rebonds pour 18 d’évaluation), l’UTLPB n’a pas eu les ressources pour inverser la tendance. Surtout quand le score est monté à 68-52 à dix minutes du terme. La logique du classement a finalement été respectée (97 à 58 d’évaluation collective finale) mais les Tarbo-Lourdais n’ont surtout pas à rougir de leur saison qui avait plutôt mal débutée. La finale des playoffs de Nationale 1 opposera donc les 2e et 3e de la saison régulière : Quimper vs Souffelweyersheim.

21 mai 2017 à 10:42
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
19 ans et déjà en retraite sportive. Shootait dans le corner comme dans son fauteuil mais une reprise en D5 est imminente. La Bretagne ça le gagne.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
13ème journée
15 décembre
Hyères-Toulon
20h30
Dijon
Le Portel
75
-
80
Strasbourg
16 décembre
Monaco
84
-
76
Antibes
Cholet
77
-
74
Gravelines-Dunkerque
Limoges
74
-
70
Le Mans
Nanterre
93
-
82
Chalon-sur-Saône
Levallois Metropolitans
94
-
84
Châlons-Reims
17 décembre
Lyon-Villeurbanne
83
-
87
Bourg-en-Bresse
18 décembre
Boulazac
20h45
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
18 décembre - 00h10
Brooklyn Nets
Indiana Pacers
18 décembre - 02h45
Real Madrid
Barcelone
18 décembre - 05h30
Real Madrid
Barcelone
18 décembre - 09h30
Brooklyn Nets
Indiana Pacers
18 décembre - 11h00
Toronto Raptors
Sacramento Kings