NM1


TROPHÉES NM1 : RICHIE GORDON MVP

Gordon MVP NM1 2016
Crédit photo : Linda Chasserieau

Déjà MVP de la division en 2014 après la montée d'Angers en Pro B, Richie Gordon récidive en décrochant son deuxième trophée SNB/BeBasket de meilleur joueur de Nationale 1.

Les modalités pratiques d'un scrutin aboutissent parfois à quelques incongruités qui peuvent sembler illogiques, ou tout du moins irrationnelles. En ouvrant le scrutin à l'ensemble des joueurs (alors que c'étaient les capitaines et les coachs qui votaient jusque-là), on ne se doutait pas forcément que l'on aboutirait au résultat suivant : élu deuxième meilleur ailier-fort de la division derrière Wilbert Brown, Richie Gordon a pourtant décroché le titre de MVP de Nationale 1.

Alors, doit-on crier au scandale concernant ces deux états de fait qui peuvent sembler antagonistes ? On penche franchement pour un vrai non, tant le cinq majeur et le MVP traduisent finalement des réalités bien différentes, à l'image de nos équipes idéales et MVP construits à chaque journée de NM1. Si Gordon a été élu MVP, c'est avant tout parce qu'il est le "meilleur joueur de la meilleure équipe" selon la formule consacrée.

Outre la grandeur de la performance individuelle (14 points à 43,1%, 5,3 rebonds, 1,4 interception et 2,1 passes décisives pour 15,6 d'évaluation en 25 minutes), c'est bien l'impact de celle-ci sur le résultat collectif qui est ici récompensé. Gordon décroche d'ailleurs à ce titre son deuxième trophée de MVP de la saison couplé à un titre de champion de France de NM1, après Angers en 2014.

Jamais récompensés dans nos MVP de la journée (aucun joueur de l'ADA n'a terminé meilleur joueur d'un week-end), les Blésois ont en revanche décroché la montée tout en plaçant quatre joueurs parmi les trophées de la saison (Monclar deuxième arrière, Thibedore deuxième ailier, Gordon deuxième ailier-fort et Boateng troisième pivot). Plus que les chiffres, ce sont donc bien l'influence sur le titre et le leadership exercé par Gordon qui sont soulignés dans ce vote.

Dans les suffrages, le poste 4 états-unien devance Jonathan Hoyaux (16,8 points de moyenne par match à 47,9% aux tirs, 4,1 rebonds, 1,2 interception et 2,9 passes pour 16,7 d'évaluation en 31 minutes), qui est en train d'amener Saint-Vallier vers le Final Four, et Wilbert Brown (22,8 points de moyenne à 41,2% de réussite aux tirs dont 32,1% à 3-points, 6,7 rebonds, 1,3 interception et 2,1 passes pour 20,4 d'évaluation en 35 minutes), qui a définitivement changé le visage de Vitré, permettant à l'Aurore de décrocher son maintien dans la division.

26 avril 2016 à 12:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN BONNEAU
Amoureux de magret et de basketball, élevé au grain en plein Berry. Fanatique de tous les baskets, surtout dans son Sud-Ouest d'adoption
Benjamin Bonneau
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
21 aout - 05h30
France
Belgique
21 aout - 07h15
Equipe de France, l'héritage
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique