NM2


ITW PIERRE TAVANO : "J'AI ÉTÉ SURPRIS DU NIVEAU DE LA NM2"

Pierre Tavano Nicolas Serdos UTBM
Crédit photo : Shad'O

La saison de Nationale 2 terminée pour Tours depuis deux semaines, son entraîneur Pierre Tavano est revenu sur sa première saison sur le banc de ce club ambitieux.

Assistant de Vincent Collet de 2000 à 2016, Pierre Tavano a du se résoudre à prendre un autre chemin quand son collaborateur n'a pas été prolongé par Strasbourg l'été dernier. Au mois d'octobre, il a répondu favorablement à une offre de l'Union Tours Basket Métropole pour reprendre l'équipe première, auteur d'un début de saison 2016/17 décevant compte-tenu des ambitions affichés par le club. Il n'a pas réussi à redresser la barre et, dès la fin 2016, le projet de montée en Nationale 1 semblait compromis. Loin de la bataille pour le Top 2, Tours a effectué une belle remontée au point de finir sur le podium. Deux semaines après le dernier match, le Lyonnais fait le point avec nous.

Vous avez fini troisième de la poule B de Nationale 2, ne vous qualifiant donc pas pour les playoffs. Quel bilan tirez-vous de la saison ?

L'objectif était clair : la montée. A mon arrivée c'était toujours le cas. Malheureusement, on a perdu plus de matchs que prévu sur la phase aller. Malgré une excellente phase retour, on n'a pas réussi à revenir, en terminant troisième. Cette équipe est montée en puissance depuis janvier, mais le retard était trop important...

Cette phase retour et cette troisième place, ça laisse des regrets ou pose les bases pour la saison prochaine ?

Même si on avait tout gagné, on n'aurait pas pu revenir. On a vu que le travail portait ses fruits. On va garder l'ossature de l'équipe et vite enchaîner pour remplir les objectifs.

L'été dernier, le recrutement a fait grand bruit. Quel sera le visage de l'équipe l'an prochain ?

Six joueurs restent ( Pierrick Moukenga, Tony Ramphort, Julien Lesieu, Amy M'Boma, Vladimir Matic et Bruno Cingala-Mata). Deux jeunes joueurs de l'équipe deux vont être intégrés au groupe pro (Alexandre Bergeron et Ismael Cadiau). On a déjà enregistré l'arrivée d'Aziz Dia, qui va apporter du physique. C'est un joueur d'équipe et sérieux. On va encore signer une deuxième recrue. L'an prochain, l'effectif n'aura donc que deux joueurs qui étaient extérieurs au club cette saison.

Qu'avez-vous pensé du niveau de la NM2, qui a beaucoup progressé ces dernières années ?

Je suis passé de la Pro A et des coupes d'Europe à la NM2, mais à l'arrivée j'ai été surpris par le niveau. Un club comme Tours est structuré comme un club pro, avec des entraînements quotidiens. Aujourd'hui, la N2 a beaucoup progressé. Les coachs y sont bons, des joueurs qui évoluaient plus haut viennent. C'est intéressant. Mais ça reste un championnat dur avec certains clubs qui sont encore amateurs. En tout cas, c'est un championnat plus fort que ce à quoi je m'attendais.

L'adaptation du très haut niveau à la NM2 s'est bien passée ?

Oui, j'ai été très vite mis à l'aise par le staff. Ils m'ont bien accueilli. Nicolas Serdos, mon assistant, m'a beaucoup apporté. Il m'a expliqué comment les adversaires jouent, à quoi m'attendre. J'ai pu rapidement me mettre au travail et faire ce que je voulais.

Après de longues années en tant qu'adjoint de Vincent Collet, comment s'est passée la transition ?

J'ai quitté le coaching en 2000 pour rejoindre Vincent. Ces dernières années, quand il était avec la sélection en été je m'occupais de la préparation de la SIG. Tous les ans, je coachais les matchs amicaux pendant deux mois. Ca m'a permis d'être un peu dedans. Assistant ou coach principal ce n'est pas le même job. En tant que numéro 1, il faut prendre ses responsabilités et assumer derrière. L'adjoint, lui, est surtout là pour aider. Maintenant, je suis repassé de l'autre côté du binôme, en faisant ce que Vincent fait.

En parlant de Strasbourg, il y a la belle ce vendredi soir contre Pau. Quel avis avez-vous sur cette équipe que vous connaissez bien ?

L'équipe a fait beaucoup de progrès. Elle a retrouvé le collectif qui plaît à Vincent. Ils ont perdu le match aller parce qu'il n'était pas encore en mode playoffs. Au match retour, ils se sont mis dedans et ça a changé beaucoup de choses. S'ils gardent cette continuité et cette intensité, je pense que cela va passer.

26 mai 2017 à 14:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
10ème journée
17 novembre
Dijon
101
-
81
Boulazac
18 novembre
Châlons-Reims
76
-
85
Nanterre
Chalon-sur-Saône
82
-
67
Hyères-Toulon
Le Mans
77
-
63
Le Portel
Limoges
98
-
80
Antibes
Levallois Metropolitans
55
-
67
Cholet
Pau-Lacq-Orthez
68
-
90
Monaco
19 novembre
Gravelines-Dunkerque
18h00
Bourg-en-Bresse
Strasbourg
18h30
Lyon-Villeurbanne
Autres journées
PROGRAMME TV
20 novembre - 00h00
Moscou
Fenerbahçe Ülker
20 novembre - 03h45
Strasbourg
Lyon-Villeurbanne
20 novembre - 05h30
Žalgiris Kaunas
Laboral Kutxa
20 novembre - 11h45
Pau-Lacq-Orthez
Monaco
20 novembre - 13h30
Strasbourg
Lyon-Villeurbanne