NM2


POULE B : LES LEADERS SOLIDES, LE DERBY CHARENTAIS POUR COGNAC

Crédit photo : Cognac Basket Ball

A l'occasion du très attendu derby charentais, Cognac est venu à bout de La Rochelle et s'est relancé en vue des plays-offs.

Après une interruption dûe au trophée coupe de France, les équipes de Nationale 2 retrouvaient les parquets ce week-end à l'occasion de la dix-septième journée de championnat. Fait rare, seules trois équipes sur sept se sont imposées à domicile. Alors qu'un trio de tête s'était détâché, la victoire de Cognac face à La Rochelle a redistribué les cartes en haut de classement.

  Cognac vs La Rochelle : 81-59

Au coude à coude au classement (les Rochelais sont troisièmes, les Cognaçais quatrièmes) les deux équipes charentaises se retrouvaient dans l'optique de ne pas se laisser distancer des places qualificatives pour les playoffs. Dans une salle chauffée à blanc, ce sont les visiteurs qui ont pris le meilleur départ après dix minutes (17-22). Mais grâce à une raquette dominante, incarnée par Thomas Séguéla (12 points) et Daouda Condé (13 points)  les locataires du complexe des Vauzelles pointaient en tête à la pause (42-37). Par la suite, les Rochelais ont cruellement manqué de réussite, les locaux en ont donc profité pour prendre le large au tableau d'affichage (57-45 après trente minutes). C'est le jeune meneur de jeu  Kilian Incrédule (12 points consécutifs au cours du troisième quart-temps, 13 au final) qui a pris les choses en main grâce à une réussite insolante. La fin de match fut anecdotique tant la domination des hommes de Sébastien Quintard se faisait ressentir. Grâce un bon rendement des deux côtés du terrain, le derby est donc revenu à Cognac pour le plus grand bonheur des spectateurs venus en nombre. La Rochelle vit un début de phase retour délicat (2 victoires et 2 défaites) et devra vite se remobiliser face à Pornic la semaine prochaine sous peine de voir les play-offs s'eloigner. Quant aux Cognaçais, ils prouvent une nouvelle fois que l'on pourra compter sur eux jusqu'au bout. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) : 

Cognac : Chery (14), Conde (13), Incrédule (13), Séguéla (12), Guede (8), Boucaud (8), N'Diaye (7), Sadiku (6)                                                                         La Rochelle : Sahraoui (14), Dimitrov (13), Louves (12), Keburys (8), Dia (6), Constantin (3), Iglesias (3)

 

 

Rezé vs Châteauroux : 76-60

Il s'agissait du duel entre les deux équipes les moins bien classées de cette poule B. Rezé devait impérativement s'imposer à domicile, face à une équipe qui n'a toujours pas connu la victoire, afin de continuer de croire au maintien. Le début de match s'est avéré délicat pour eux, la faute à une bonne adresse à 3-points des visiteurs. Pour reprendre la main dans ce match, les locaux ont misé sur un jeu de mouvements rapides, qui s'est avéré payant puisque les hommes de Stéphane Jarnoux ont regagné les vestiaires avec une légère avance (34-32). La scénario du troisième quart-temps fut similaire à celui vu précédemment, les visiteurs jouaient libérés et trouvaient des solutions à 3-points face à une forte intensité imposée par les Rezéens. A ce compte là, bien malin celui qui allait prédire un vainqueur à ce match (53-50 à la fin du troisième quart-temps). Cependant, lors du dernier-quart, les Castelroussins ont une nouvelle fois craqué face à des locaux qui appliquaient à la lettre leurs systèmes offensifs. Même si cinq rezéens ont fini en double-figure, le jeune arrière Emilien Lefeuvre (22 points) est sorti du lot. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Rezé : Lefeuvre (22), Diop (14), Soliman (13), Kittar (11), Henaff (10), Guillou (4), T.Baron (2)   Châteauroux : Fabo (12), McClark (9), Sarkis (9), Leatherwood (8), Tomaku (7), Gotagni (6), Roche (4), Laloge (3), Girard (2)

 

Cherbourg vs La Charité : 66-75

Défaits la semaine dernière en coupe de France, les Charitois avaient un déplacement difficile à gérer du côté de Cherbourg, qui était toujours invaincu à domicile cette saison. Ce match entre deux formations de première partie de tableau a tenu toutes ses promesses. Même si les Nivernais ont été devant tout au long de la rencontre celle-ci s'est jouée dans le dernier quart-temps. Disposant de deux points d'avance à dix minutes du buzzer final (52-54), le leader n'imaginait certainement pas vivre une fin de match tranquille. Pourtant, les Normands se sont complètement écroulés dans les dernières minutes, laissant les deux points de la victoire à leurs homologues du soir. Au cours de match, la défense charritoise a fini par faire la différence, comme en témoigne le faible apport en point du meilleur marqueur de la poule, Jordan Hicks (12 points). Offensivement, c'est une nouvelle fois le backcourt (Camara-Thalien-Aboudou) qui a parlé. Grosse performance des Charitois, qui en plus de s'imposer à l'extérieur, infligent la première défaite à domicile aux Cherbourgeois. Un choc pour la première place attend les Bourguignons la semaine prochaine à Brissac alors que Cherbourg ira affronter Tours.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) : 

Cherbourg : Bruzokas (14), Omont (13), Hicks (12), Cevadille (7), Kieger (6), Lepetit (6), Gregorieff (5), Chavoutier (3)                                                                                                          La Charité : Camara (20), Thalien (13), Fandelet (11), Aboudou (11), Montanana (11), Ajenifuja (4), M'Bala (3), Salaneuve (2)

 

Gravenchon vs EOSL Angers : 72-70

Equipe en forme du moment (quatre victoires sur les cinq derniers matchs), Gravenchon recevait une formation qui stagne dans les bas-fonds du classement. Le match aller s'était conclu sur une large défaite des Normands (-24) en terre angevine, il fallait donc rectifier le tir. Ce samedi soir, les protégés de Bruno Suares sont rentrés tambour battant dans la rencontre, déroulant parfaitement en attaque et laissant très peu de solutions à Saint-Léonard (26-12). Composant avec un Amadie McKenzie discret (10 points), c'est la paire d'arrière Le Borloch-Lebas (30 points à eux deux) qui tenaient leur équipe à bout de bras. Cependant en deuxième mi-temps, Gravenchon a eu plus de mal à developper son jeu et c'est ainsi que les Angevins sont revenus petit à petit dans la rencontre. Accusant un retard de huit unités au terme du troisième quart-temps (59-51), les hommes de Damien Bracq ont trouvé les ressources pour faire vivre une fin de match sous tension aux spectateurs de la salle Comont. Mais cette remontée s'est stoppée au buzzer final, les visiteurs échouant à deux points de leurs hôtes. Les joueurs du Maine-et-Loire peuvent certainement s'en vouloir d'être aussi mal rentrés dans leur match, mais n'ont pas à rougir de leur défaite dans une salle où beaucoup se sont cassés les dents. Gravenchon est en passe de réussir son pari, à savoir se maintenir. Quant aux Angevins, même s'ils fusionneront avec l'ABC en fin de saison, ce même objectif s'éloigne match après match. Il faudra faire mieux la semaine prochaine face à une autre équipe en difficulté, Fougères.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) : 

Gravenchon : Le Borloch (17), Lebas (13), McKenzie (10), Kovacevic (9), Patry (7), Scherrens (7), Bouloukouet (6), Papo (3)                                                                                EOSL Angers : Lupot (15), Yao-Delon (12), Péricard (10), Guirrou (10), Cissoko (8), Aultman (5), Lonzième (5), Dacourt (4), Jovanovic (2)

 

Fougères vs  : 76-79

Fougères, malgré un bon début de saison, est à la peine depuis le mois de novembre alors que Ré se porte de mieux en mieux. Au match aller, les insulaires avaient pris une rouste à domicile (78-101). Mais depuis, les dynamiques des deux équipes se sont totalement inversées. Ce samedi soir, la donne ne fut, comme prévu, pas la même que lors de la précédente opposition. Malgré un bon premier quart-temps (21-17), les locaux sont de nouveaux retombés dans leurs travers. Pour faire la différence, les insulaires ont une nouvelle fois pu s'appuyer sur leur arrière Thibault chevigny, auteur de 21 points. Disposant d'une avance de neuf points à l'aube du dernier quart-temps (50-59), les visiteurs se sont fait peur en voyant leur avance fondre au fil des minutes. Mais au final, les maritimes se sont imposés de trois unités, non sans mal. Le coach breton, Christophe Evano, qui avait déploré un réel manque de responsabilités dans son groupe avant cette rencontre, a pu constater que ses hommes ne s'avouaient pas vaincus. Fougères ira à Angers la semaine prochaine pour ce qui ressemblera à un match de la peur. Les Rétais, eux, recevront Gravenchon dans le but d'afficher un bilan positif, chose impensable plus tôt dans la saison. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) : 

Fougères : Gueye (17), Kancel (16), Bourgault (14), Bourserie (8), Duboc (6), Tetainanuarii (6), Badiane (5), Roberts (4).                                                                           Ré : Chevigny (21), Papiyon (12), Russell (12), Poiroux (10), Moulart (9), Beuzelin (6), Molongo (5), Trohel (4)

 

Pays des Olonnes vs Brissac : 60-69

Brissac, fort de onze succès consécutifs se déplaiçait du côté des Sables-d'Olonne où il est toujours difficile d'aller chercher un résultat. Après une entame timide de part et d'autre (12-14 après dix minutes de jeu), les locaux ont pris le meilleur sur leurs adversaires juste avant de regagner les vestiaires (34-26 à la pause). A ce moment là du match, c'est le leader offensif de sa formation, Sébastien Ruiz (18 points) qui permettait aux locaux de résister à l'armada brissacoise. La tendance s'est confirmée dans les dix minutes qui ont suivi, l'ancien Challandais Aurélien Toto N'Koté apportant également sa pierre à l'édifice. A la fin du troisième quart-temps, les hommes d'Arnaud Tessier relegaient toujours Brissac à trois possessions (54-47). Cependant, à l'image de Cherbourg, le POB a connu un énorme trou d'air en encaissant un vilain 6-22 dans le dernier quart-temps. Cruelle désillusion pour les Vendéens qui pensaient battre les deuxièmes de la poule. Brissac a pu compter sur les performances des postes 4 et 3, Maxime Chupin (19 points) et Kamel Ammour (16 points) pour tuer le match. Les locaux auront à coeur de réagir lors de la prochaine journée face à Rezé, une nouvelle fois à domicile. Quant à Brissac, ils pourront prendre la tête de la poule s'ils battent La Charité à domicile.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti)  :

Pays des Olonnes : Ruiz (18), Toto N'Koté (13), El Khdar (11), Serresse (10), B.Boutry (4), Mourier (2), M.Boutry (2)                                                                                Brissac : Chupin (19), Ammour (16), Sy (12), Devanne (7), Soumahoro (7), Robin (5), Jackson (2), Zoric (1)

 

Pornic vs Tours  : 84-88

Invaincus depuis le début de la phase retour, les Tourangeaux semblent aller mieux. Preuve en est, ils ont démarré très fort la rencontre en infligeant un cinglant 20-0 à Pornic au cours du premier quart-temps (17-32 après dix minutes de jeu). Avec un taux de réussite très élevé, les joueurs de l'Indre-et-Loire ont regagné les vestiaires avec le sentiment du devoir accompli (38-56). Mais face à une défense réajustée, Tours a peu à peu perdu son rendement. Les locaux sont revenus au score par l'intermédiaire de leur pivot Claude Jean Pierre (22 points)  bien secondé par les tirs extérieurs de l'éternelle gâchette Cédric Ferchaud (17 points). Cependant, tous ces efforts ont été vains car l'écart bâti par les Tourangeaux était bien trop important pour entrevoir un succès. Discret en attaque ces derniers temps, le meneur vétéran Tony Ramphort (22 points) s'est démené pour ramener cette victoire aux siens. Tours, qui occupe désormais la cinquième place du classement, recevra Cherbourg avec pour objectif de se rapprocher du quatuor de tête. Pornic se déplacera à La Rochelle, face à une équipe qui devra réagir. 

Le coach tourangeaux, Pierre Tavano, s'est exprimé à chaud dans les colonnes de La Nouvelle République :

"Je félicite les joueurs car après un premier quart-temps extraordinaire et 18 points d'avance à la mi-temps, il a fallu résiter à une équipe très rugueuse en défense et qui a repris confiance. De notre côté, on a alors certes été moins performants mais on a su préserver la victoire." 

Les marqueurs (Source : Richard Ferraguti) : 

Pornic : Jean Pierre (22), Ferchaud (17), Gomez (12), Nicollin (11), Verdan (11), Morlende (8), Davidovac (3)                                                                                                 Tours : Ramphort (22), Lesieu (16), M'Boma (12), Pridotkas (10), Moukenga (10), Crapez (8), Matic (7), Cingala-Mata (1)

 

Le classement de la poule B après dix-sept journées :

  1. La Charité : 15 victoires et 2 défaites
  2. Brissac : 14 victoires et 3 défaites
  3. La Rochelle : 13 victoires et 4 défaites
  4. Cognac : 12 victoires et 5 défaites
  5. Tours : 10 victoires et 7 défaites
  6. Cherbourg : 9 victoires et 8 défaites
  7. Pays des Olonnes : 9 victoires et 8 défaites
  8. Ré : 8 victoires et 9 défaites
  9. Pornic : 7 victoires et 10 défaites
  10. Gravenchon : 7 victoires et 10 défaites
  11. Fougères : 7 victoires et 10 défaites
  12. EOSL Angers : 4 victoires et 13 défaites
  13. Rezé : 4 victoires et 13 défaites
  14. Châteauroux : 0 victoire et 17 défaites

Le top 5 des meilleurs marqueurs de la dix-septième journée (source : Richard Ferraguti) : 

  1. Claude Jean Pierre (Pornic), Emilien Lefeuvre (Rezé), Tony Ramphort (Tours) : 22 points
  2. Thibault Chevigny (Ré) : 21 points
  3. Moussa Camara (La Charité) : 20 points
  4. Maxime Chupin (Brissac) : 19 points
  5. Sébastien Ruiz (Olonnes) : 18 points

Le top 10 des meilleurs marqueurs de la poule B (source : Richard Ferraguti) :

  1. Jordan Hicks (Cherbourg) : 310 points (16 matchs joués, 19,4 points par match)
  2. Amadie McKenzie (Gravenchon) : 324 points (17 matchs joués, 19,1 points par match)
  3. Bojan Davidovac (Pornic) : 262 points (17 matchs joués, 15,4 points par match)
  4. Lens Aboudou (La Charité) : 261 points (17 matchs joués, 15,3 points par match)
  5. Moussa Camara (La Charité) : 255 points (17 matchs joués, 15 points par match)
  6. Waly Gueye (Fougères) : 253 points (17 matchs joués, 14,9 points par match)
  7. Vaidotas Pridotkas (Tours) : 253 points (17 matchs joués, 14,9 points par match)
  8. Julien Lesieu (Tours) : 246 points (17 matchs joués, 14,5 points par match)
  9. Miguel Montanana (La Charité) : 245 points (17 matchs joués, 14,4 points par match)
  10. Jimmy Lupot (EOSL Angers) : 243 points (17 matchs joués, 14,3 points par match)
28 février 2017 à 07:39
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THOMAS DIETSCH
Capable de localiser tous les clubs de NM2 et pourtant je travaille encore mon double-pas main gauche.
Thomas Dietsch
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
5ème journée
13 octobre
Dijon
88
-
86
Chalon-sur-Saône
14 octobre
Monaco
86
-
62
Cholet
Boulazac
70
-
73
Châlons-Reims
Hyères-Toulon
78
-
72
Levallois Metropolitans
Le Mans
91
-
70
Bourg-en-Bresse
Lyon-Villeurbanne
83
-
69
Le Portel
Nanterre
93
-
77
Antibes
15 octobre
Limoges
80
-
74
Strasbourg
16 octobre
Gravelines-Dunkerque
65
-
57
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
18 octobre - 02h00
Cleveland Cavaliers
Boston Celtics
18 octobre - 04h30
Golden State Warriors
Houston Rockets
18 octobre - 04h40
Holon
Monaco
18 octobre - 07h15
Buzzer
18 octobre - 08h15
Gravelines-Dunkerque
Pau-Lacq-Orthez