NM2


POULE B : BRISSAC BAT LA CHARITÉ ET PASSE EN TÊTE, CHÂTEAUROUX PROCHE DE L'EXPLOIT

En battant La Charité, les joueurs de Brissac en ont profité pour prendre la tête du classement de la poule. Leur série d'invincibilité s'étend désormais à 13 rencontres.

Cette dix-huitième journée était particulièrement attendue puisqu'elle mettait en confrontation les deux premiers du classement. Brissac en est sorti vainqueur et prend ainsi la tête de la poule. Dans les autres rencontres, les plus proches poursuivants ont tenu la cadence, puisque La Rochelle et Cognac se sont imposés. En bas de classement, la lutte pour la rélegation sera indécise jusqu'au bout.

 

Brissac vs La Charité : 78-61

Il s'agissait de l'affiche de cette dix-huitième journée. Brissac, invaincu depuis le 15 octobre dernier recevait La Charité, leader de la poule depuis le mois de novembre. Bien que le score final laisse imaginer une large victoire des locaux, la physionomie de la rencontre fut tout autre. En effet, ce sont les Bourguignons qui sont le mieux rentrés dans cette rencontre, concluant un premier quart-temps abouti (17-20). Cependant, dans le deuxième acte, les Brissacois se sont révoltés et trouvaient de solutions par l'intermédiaire de leur poste 4 Maxime Chupin (14 points). A la mi-temps, un écart avait déjà été bâti par les locaux (38-29). Au retour des vestiaires, l'intensité était montée d'un cran, l'enjeu était tel que la défaite était interdite de part et d'autre. A ce jeu là, ce sont les Charritois qui s'en sortaient le mieux, en pilonnant dans la raquette (29 points pour le duo d'intérieur Fandelet-Montanana), ce qui leur permettaient de rattraper leur retard. A égalité à cinq minutes de la fin du match (59-59), les visiteurs ont complétèment craqué, face des Brissacois qui ne manquaient pas de solutions offensives (19 points incrits dans les cinq dernières minutes). Le meneur de jeu Ryan Jackson (13 points) a parfaitement tenu son rôle, servant ses partenaires sur un plateau. C'est à ce moment là que Brissac s'est définitivement mué en leader. Cruelle désillusion pour La Charité, mais avec un banc très limité, difficile de lutter face à un adversaire de ce calibre (seulement six joueurs ont marqué des points). Il sera désormais très difficile de déloger Brissac des places qualificatives pour les playoffs, eux qui comptent également un point de bonus acquis lors du Trophée Coupe de France. La semaine prochaine, Brissac ira à Pornic tandis que les Nivernais recevront l'EOSL Angers.

Fabien Anthonioz, coach de La Charité, expliquait à chaud ce qui a fait défaut à son équipe en fin de match : 

"Nous avons manqué de lucidité. Trop de pertes de balles, trop de shoots faciles laissés à nos adversaires...Face à une équipe comme celle de Brissac, ça ne pardonne pas"

Les marqueurs (source : Le journal du centre) :

Brissac : Chupin (14), Jackson (13), Soumahoro (13), Sy (10), Zoric (9), Ammour (8), Robin (6), Devanne (3), Macé (2)                                                       La Charité : Fandelet (15), Montanana (14), Aboudou (11), Ajenifuja (9), Thalien (7), Camara (5)

 

Ré vs Gravenchon : 80-83 (AP)

Les Rétais, qui restaient sur cinq victoires en six matchs, accueillaient dans la salle des sport d'Ars-en-Ré une autre équipe en forme, à savoir Gravenchon. Entre deux formations en confiance, la rencontre a été serrée de bout en bout. Après un premier quart-temps déjà accroché (16-14), ce sont les visiteurs qui menaient au score à la pause (27-30). Les défenses avaient véritablement pris le pas sur cette rencontre. Malgré cela, l'ailier-fort Philippe Papiyon (18 points) se démarquait côté rétais. Face à lui, après avoir fait le buzz cette semaine grâce à un rider parfaitement exécuté, l'ailier Paul Bouloukouet (25 points) réalisait une grande partie. A ce jeu là, difficile de trouver un vainqueur à cette rencontre, tant le niveau était homogène entre les deux effectifs (50-50 après trois quarts-temps). Dans les dix dernières minutes, aucun écart n'a été crée, aucune défense n'a cédée et c'est grâce à un tir à 3-points que le meneur de jeu local Maël Poiroux (11 points) a arraché la prolongation. Dans l'extra-time, ce sont les Normands qui s'en sont le mieux sorti. Victorieux de trois points à l'extérieur, les hommes de Bruno Suares en profitent pour dépasser leurs adversaires au classement. Mal partis dans ce championnat, les joueurs de Gravenchon ont depuis remportés sept de leur dix derniers matchs. De quoi entrevoir un maintien en fin de saison. Quant aux insulaires, même s'ils possèdent toujours de la marge sur les premiers relégables, il faudra aller chercher un résultat la semaine prochaine, encore face à une équipe normande, Cherbourg.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Ré : Papiyon (18), Chevigny (17), Moulart (14), Poiroux (11), Russell (9), Molongo (7), Trohel (4)                                                                                      Gravenchon : Bouloukouet (25), McKenzie (21), Kovacevic (18), Le Borloch (8), Scherrens (8), Papo (2), Patry (1)

 EOSL Angers vs Fougères : 70-64

 L'EOSL Angers devait absolument l'emporter à domicile face à un autre mal classé, Fougères, pour espérer un maintien en fin de saison. A l'issue de la première mi-temps, ce sont les Bretons qui faisaient la course en tête (30-38). Le pivot Sébastien Kancel et le poste 3/4 Mari Konaté (11 points) tenaient alors leur équipe à bout de bras. L'écart s'est stabilisé dans le troisième quart-temps, Fougères faisant parler son collectif. Cependant, dans les dix dernières minutes, les Angevins, voyant une défaite se profiler, ont réagi par l'intermédiaire de leur ailier Jimmy Lupot (18 points) bien secondé par le meneur El Yarid Guirrou (17 points). La défense fougeraise était à la peine à ce moment là, et les Bretons ont donc fini par s'incliner. Devants pendant une grande partie de la rencontre, le manque de confiance aura eu raison des hommes de Christophe Evano, qui s'inclinent là pour la douzième fois en quatorze rencontre. Grâce à ce succès, les joueurs de l'Anjou ne sont plus qu'à deux victoires de leurs adversaires du soir, premiers non relégables. A huit journées de la fin du championnat, tout reste possible. Fougères devra s'imposer face à Châteauroux à domicile la semaine prochaine pour enrayer cette série de défaite, alors qu'un difficile déplacement du côté de La Charité attend les Angevins.

Les marqueurs (source : Facebook EOSL Angers)

EOSL Angers : Lupot (18), Guirrou (17), Péricard (11), Cissoko (9), Dacourt (7), Jovanovic (4), Lonzième (2), Aultman (2)                                                                        Fougères : Kancel (12), Konaté (11), Bourgault (9), Bourserie (9), Gueye (7), Badiane (6), Roberts (5), Tetainanuarii (3), Duboc (2)

 

Pays des Olonnes vs Rezé : 84-76

 Dans une salle où il est toujours difficile d'aller chercher un résultat, les banlieusards nantais ne se rendaient pas en Vendée avec la faveur des pronostics. Ils avaient d'ailleurs largement perdu le match aller (65-86). Ce samedi soir les locaux, bien installés en première partie de tableau, ont ménés la rencontre de bout en bout. Face à des Nantais qui n'ont pas démérités, l'écart s'est construit en première période (47-35) grâce à l'arrière vétéran (39 ans cette année) Naïm El Khdar (22 points) qui a enchaîné trois tirs primés de suite. Par la suite, les deux équipes ont fait jeu égal, le collectif maritime faisait front face à l'ailier Ibrahima Diop (19 points) et l'ancien international français William Soliman (17 points). Les Rezéens sont même revenus à quatre longueurs de leurs hôtes à trois minutes du buzzer final (72-68) mais les locaux ont tenu bon. Avec sept joueurs à 9 points ou plus, les coach du POB, Arnaud Tessier, peut se satisfaire de cette victoire collective. Du côté rezéens, Stéphane Jarnoux pointaient à chaud des décisions arbitrales litigieuses. Ses hommes n'ont malgré tout pas à rougir de cette défaire chez une formation beaucoup mieux classée. Il faudra faire encore plus la semaine prochaine à domicile face à Tours pour espérer décrocher un inespéré maintien en fin de saison. Le POB se rendra, lui, chez les Charentais de Cognac. 

Les marqueurs (source : Ouest-France) : 

Pays des Olonnes : El Khdar (22), Toto N'Koté (12), B. Boutry (12), Mourier (9), Ruiz (9), M.Bourtry (9), Serresse (9)                                                                                         Rezé : Diop (19), Soliman (17), Kittar (13), Baron (10), Henaff (6), Lefeuvre (6), Michaud (5) 

 

Châteauroux vs Cognac : 64-68

La réception de la solide équipe de Cognac s'annonçait ardue pour des Castelroussins qui courent toujours après leur premier succès cette saison. Et pourtant, face à l'abnégation des hommes de Jimmy Réla, les Cognaçais ne sont pas passés loin de revenir bredouille du Berry. En effet, les locaux ont tenu la dragée haute aux Charentais durant toute la rencontre. Durant un première mi-temps particulièrement disputée (40-39), l'ailier de Châteauroux Ludovic Fabo (20 points) répondait parfaitement aux assauts de Kilian Incrédule (9 points). Revenus des vestiaires avec de grosses intentions, les visiteurs ont pris le large, grâce à une bonne adresse à 3-points. Dans ce domaine, c'est Moustapha N'Diaye (19 points) qui s'est montré à son avantage. Accusant un retard de neuf unités à dix minutes du terme, la Berrichonne a encore montré qu'elle avait du caractère en passant un 16-5 aux hommes de Guillaume Quintard dans les sept dernières minutes de la rencontre. Malgré tout, cela n'a pas suffit puisque les locaux échouent à seulement quatre longueurs de leurs adversaires du soir. Quelques temps de jeu supplémentaires auraient peut-être permis à la Berri de connaître un premier succès. Alors qu'il aura 40 ans ce mois-ci, le pivot castelroussins Jonathan McClark (19 points) a encore sorti une grosse partie. Les joueurs de l'Indre se rendront à Fougères la semaine prochaine, à l'occasion d'un match entre deux équipes en mal de succès. Quant aux Charentais, une victoire à domicile face au  Pays des Olonnes serait primordiale en vue des playoffs, eux qui pointent à deux victoires de La Charité.

L'intérieur de la Berrichone, Matthieu Monsoreau, bien que frusté par la défaite, se veut tout de même optimiste pour la suite :

"C'est compliqué car nous avions préparé ce match et qu'il y a la défaite. Nous avons manqué de confiance et d'adresse sur quelques situations. C'est dur et frustrant. Mais je suis persuadé que nous allons en chercher une ou deux (victoires). C'est le minimum qu'on puisse faire".

Les marqueurs (source : La Nouvelle République) : 

Châteauroux : Fabo (20), McClark (19), Gotagni (8), Tomaku (7), Girard (3), Leatherwood (2), Monsoreau (2), Roche (2)                                                          Cognac : N'Diaye (19), Séguéla (11), Boucaud (11), Incrédule (9), Chery (9), Condé (8), Guédé (1).

 

La Rochelle vs Pornic : 78-70

 Les Rochelais, défaits la semaine dernière lors du derby à Cognac, étaient dans l'obligation de réagir. Face à eux, Pornic se présentait en difficulté avec quatre défaites sur leurs cinq derniers matchs disputés. Dans un début de match marqué par la maladresse de part et d'autre, ce sont les coéquipiers de Cédric Ferchaud (7 points) qui ont pris le meilleur départ avant d'être repris par les Rochelais en toute fin de quart-temps (13-15 après 10 minutes). Le derby définitivement oublié, les Charentais ont passé la vitesse supérieure grâce au meneur de poche Louis Iglesias (14 points) qui provoquait bon nombre de fautes en pénétration. Malgré une adresse en berne, les hommes de Greg Thiélin profitaient du surplus d'agressivité de leurs adversaires, qui étaient déjà à cinq fautes d'équipe à 6 minutes de la mi-temps. Grâce à de nombreux lancers-francs, les locaux affichaient une avance confortable à la pause (44-31). Le troisième quart-temps fut un copier-coller de ce que l'on avait vu juste avant la mi-temps. Le rythme était haché, à cause des nombreuses fautes sifflées. Pour preuve, l'intérieur Matthias Nicollin était déjà dans la pénalité (5 fautes) après moins de dix minutes passées sur le parquet. Face à des Rochelais qui avaient retrouvé de l'adresse, en particulier l'ailier lituanien Devidas Keburys (22 points), l'écart prenait de l'ampleur (67-48 après 30 minutes). Mais alors qu'on se dirigeait tout droit vers une victoire des locaux, les Pornicais ont mis en place une défense de zone, qui a parfaitement gêné leurs hôtes. En provoquant de nombreuses pertes de balle suivi d'un jeu de transition efficace, les hommes de Donald Chantreau ont petit à petit réduit leur retard. Cependant, l'écart bâti auparavant par les Rochelais les avait, fort heureusement pour eux, déjà mis à l'abri d'une éventuelle déconvenue. Les joueurs de la Charente-Maritime devront montrer plus de constance la semaine prochaine à l'occasion d'un long déplacement chez les Normands de Gravenchon. Quant à Pornic, cette défaite les plonge dans les bas-fonds du classement et la réception de Brissac samedi prochain sera délicate.

Les marqueurs (source : Rupella Basket 17)

La Rochelle : Keburys (22), Iglesias (14), Dia (13), Sahraoui (9), Louves (9), Costantin (6), Dimitrov (5)             Pornic : Jean-Pierre (22), Davidovac (20), Gomez (10), Ferchaud (7), Morlende (4), Lhomont (4), Nicollin (3)

Tours vs Cherbourg : 85-73

Invaincus depuis le début de la phase retour, les Tourangeaux font honneur à leur maillot malgré l'absence d'enjeu en cette fin de saison. La reception de Tours était l'occasion pour eux de poursuivre en ce sens. Dans une premier quart-temps haché par de nombreux coups de sifflets, l'opposition s'est avérée équilibrée (21-19). Par la suite, l'entrée du jeune (19 ans) meneur de jeu Alexandre Bergeron (12 points) à la place de l'expérimenté Tony Ramphort (3 points) a fait la différence. Grâce à quelques réussites lointaines, Tours prenait le large juste avant de regagner les vestiaires (46-37). L'écart s'est stabilisé dans les dix minutes qui ont suivi, Isaie Chavoutier (15 points) tenait parfaitement son équipe en dépit d'un Jordan Hicks (7 points) discret. Menés 62-54 à l'entame du dernier quart-temps, les Normands se sont montrés plus agressifs et croyaient, à juste titre, à un meilleur résultat. Cependant, les échecs sur lancers francs se sont mulitipliés, c'est pourquoi la remontée n'a pas eu lieu. Côté tourangeaux, Julien Lesieu (16 points) se montrait toujours aussi solide sous les panneaux alors que c'est l'ailier serbe Vladimir Matic (19 points) qui a tué le match sur un enième tir primé. Défaits à l'aller en Normandie, les hommes de Pierre Tavano ont parfaitement pris leur revanche. Les dynaniques de deux clubs sont totalement opposées puisque Tours enchaîne là une cinquième victoire de rang alors que les Cherbourgeois viennent de perdre leur sixième match en sept rencontres. Les Tourangeaux auront l'occasion de poursuivre leur bonne série en se rendant chez le relégable Rezé la semaine prochaine alors que les joueurs de la Manche, eux, recevront l'USV Ré.

Les marqueurs (source : La Nouvelle République)

Tours : Matic (19) Lesieu (16), Bergeron (12), Pridotkas (12), Moukenga (10), M'Boma (9), Cingala-Mata (4), Ramphort (3)                                                                        Cherbourg : Chavoutier (15), Kieger (14), Bruzokas (13), Cevadille (11), Hicks (7), Gregorieff (5), Omont (4), Lepetit (4)

 

Le classement de Nationale 2 après dix-huit journées : 

  1. Brissac : 15 victoires et 3 défaites
  2. La Charité : 15 victoires et 3 défaites
  3. La Rochelle : 14 victoires et 4 défaites
  4. Cognac : 13 victoires et 5 défaites
  5. Tours : 11 victoires et 7 défaites
  6. Pays des Olonnes : 10 victoires et 8 défaites
  7. Cherbourg : 9 victoires et 9 défaites
  8. Gravenchon : 8 victoires et 10 défaites
  9. Ré : 8 victoires et 10 défaites
  10. Fougères : 7 victoires et 11 défaites
  11. Pornic : 7 victoires et 11 défaites
  12. EOSL Angers : 5 victoires et 13 défaites
  13. Rezé : 4 victoires et 14 défaites
  14. Châteauroux : 0 victoire et 18 défaites

 

Le top 5 des meilleurs marqueurs de la dix-huitième journée (source : Richard Ferraguti) :

  1. Paul Bouloukouet (Gravenchon) : 25 points
  2. Naïm El Khdar (Olonnes) : 24 points
  3. Deividas Keburys (La Rochelle) et Claude Jean-Pierre (Pornic) : 22 points
  4. Amadie McKenzie (Gravenchon) : 21 points
  5. Ludovic Fabo (Châteauroux) et Bojan Davidovac (Pornic) : 20 points

 

Le top 10 des meilleurs marqueurs de la poule B (source : Richard Ferraguti) :

  1. Amadie McKenzie (Gravenchon) : 345 points (18 matchs joués, 19,2 points par match)
  2. Jordan Hicks (Cherbourg) : 317 points (17 matchs joués, 18,7 points par match)
  3. Bojan Davidovac (Pornic) : 282 points (18 matchs joués, 15,7 points par match)
  4. Lens Aboudou (La Charité) : 272 points (18 matchs joués, 15,1 points par match)
  5. Vaidotas Pridotkas (Tours) : 265 points (18 matchs joués, 14,7 points par match)
  6. Julien Lesieu (Tours) : 262 points (18 matchs joués, 14,6 points par match)
  7. Jimmy Lupot (EOSL Angers) : 261 points (18 matchs joués, 14,5 points par match)
  8. Moussa Camara (La Charité) et Waly Gueye : 260 points (18 matchs joués, 14,4 points par match)
  9. Miguel Montanana (La Charité) : 259 points (18 matchs joués, 14,4 points par match)
  10. Thibault Chevigny (Ré) : 258 points (18 matchs joués, 14,3 points par match) 
06 mars 2017 à 07:51
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THOMAS DIETSCH
Capable de localiser tous les clubs de NM2 et pourtant je travaille encore mon double-pas main gauche.
Thomas Dietsch
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
22 septembre
Antibes
79
-
57
Strasbourg
Dijon
86
-
61
Châlons-Reims
Le Portel
73
-
62
Cholet
23 septembre
Chalon-sur-Saône
62
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Hyères-Toulon
70
-
63
Boulazac
Le Mans
103
-
63
Gravelines-Dunkerque
Nanterre
92
-
86
Bourg-en-Bresse
Levallois Metropolitans
71
-
77
Monaco
24 septembre
Lyon-Villeurbanne
71
-
68
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
26 septembre - 11h45
Chalon-sur-Saône
Pau-Lacq-Orthez
26 septembre - 13h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges
26 septembre - 19h00
Buzzer
26 septembre - 20h20
Boulazac
Lyon-Villeurbanne
26 septembre - 23h00
Buzzer