NM2


POULE B : LA CHARITÉ EN PATRON À LA ROCHELLE, ANGERS REMPORTE LE DERBY DE L'ANJOU

Crédit photo : Jacques Moreau

Grâce à une adresse insolente, La Charité est allé s'imposer à La Rochelle. 

Cette vingt-deuxième journée de championnat a vu La Rochelle être écarté définitivement des playoffs, la Saint-Léonard remporter le dernier derby de l'histoire face à Brissac et Rezé descendre en Nationale 3. Voici le détail des matchs.

Brissac vs EOSL Angers : 85-90

Brissac recevait la Saint-Léonard pour ce qui était le dernier derby de l'histoire entre ces deux formations. Pour rappel, l'EOSL Angers et l'ABC (Nationale 1) vont fusionner à l'issue de la saison. Alors qu'il s'agissait d'un affrontement entre le leader et une équipe relégable, les Angevins ont pris le meilleur sur Brissac et ont signé l'exploit de cette vingt-deuxième journée de championnat. Dès les premières minutes, les visiteurs se sont montrés plus percutants. En effet, après plusieurs offensives menées par Daniel Aultman (24 points) et Olivier Yao-Delon (17 points) le ton était donné. En face Brissac rencontrait des difficultés à faire circuler la balle. Après dix minutes, Angers pointait déjà en tête, 14-20. En face même si l'ailier Etienne Devanne (17 points) se démenait pour ramener les siens, l'écart demeurait stable jusqu'à la mi-temps (38-45). Par la suite, les visiteurs ne se sont pas privés d'accroître leur avance en débutant la seconde mi-temps sur un 7-0. Grâce à une belle réussite à 3-points et une forte présence aux rebonds, les Angevins ont d'ailleurs dominé outrageusement ce quart-temps (56-74). Accusant un retard important, les joueurs de Morgan Belnou ont tenté de réaliser le même exploit qu'il y a quelques semaines face à Gravenchon, en jouant le tout pour le tout. Néanmoins, même si l'écart s'est aminci au fil des minutes, cela n'a pas suffi. C'est le meneur de jeu Cyrille Dacourt (11 points) qui a conclu le match en convertissant deux lancers francs. Au vu du scénario, les Angevins n'ont pas volé leur victoire. Alors qu'ils ne possèdent plus qu'une victoire de moins que les premiers non relégables, la prochaine réception de La Rochelle s'annonce déterminante. Brissac ira sur l'île de Ré dans l'optique de valider au plus vite sa place parmis les deux premiers.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Brissac : Soumahoro (24), Devanne (16), Robin (14), Chupin (12), Ammour (7), Juillet (6), Jackson (5), Zoric (2), Macé (2)                                                                                    Angers : Aultman (24), Yao-Delon (17), Lupot (16), Guirrou (12), Dacourt (11), Nauleau (5), Jovanovic (1) 

 

Châteauroux vs Gravenchon : 66-90

Châteauroux ne va pas mieux. A la suite d'un nouveau revers à domicile, les joueurs de Jimmy Réla ont enchâiné un vingt-deuxième matchs sans succès. Mal partis dans cette rencontre (14-28 après dix minutes), les Berrichons se sont repris peu avant la mi-temps, leur laissant de l'espoir pour la suite du match (38-47). Dans une salle clairsemée, le public de la salle Valère-Fourneau a de nouveau vu son équipe sombrer dans le troisième quart-temps, face à une équipe bien plus en confiance (55-75). Gravenchon s'est appuyé sur ses joueurs références, comme le pivot américain Amadi McKenzie (18 points) ou le meneur Cédric Le Borloch (14 points). Chacun apportait donc sa pierre à l'édifice et la marque était logiquement bien répartie. En fin de match, le coach normand s'est permis de faire tourner son effectif vu l'ampleur du score. En définitive, ce match a vu les Castelroussins jouer les yeux dans les yeux avec les joueurs du CSGB sur quelques séquences mais le manque de confiance leur aura fait défaut une grande partie du match. Il leur reste quatre matchs pour en terminer avec cette saision cauchemar. C'est à Pornic que le prochain chapitre s'écrira. Les Normands quant à eux recevront un autre relegué en Nationale 3, Rezé.

Dépité, Jimmy Réla s'est exprimé dans les colonnes de la Nouvelle République :

"Pourquoi tombons-nous si bas ? Nos matchs sont des montagnes russes où nos descentes sont vertigineuses. Ce n'est pas d'aujourd'hui et cela a même tendance à empirer. Pourquoi ? Je ne sais pas...Pourtant, ce n'est pas faute de chercher."

Les marquers (source : Richard Ferraguti) :

Châteauroux : Sarkis (17), McClark (11), Roche (10), Fabo (8), Girard (8), Tomaku (5), Monsoreau (3), Leatherwood (3)                                                                               Gravenchon : McKenzie (18), Kovacevic (17), Le Borloch (14), Bouloukouet (14), Scherrens (12), Patry (7) Papo (6), Lebas (2),

 

Pays des Olonnes vs Fougères : 59-60

Dans leur salle Beauséjour, les hommes d'Arnaud Tessier recevaient Fougères avec toujours le même objectif, à savoir clôturer la saison avec un bilan positif. Ce samedi soir, les Vendéens sont très mal rentrés dans leur match en encaissant un 10-0 dès les premières minutes du match.  A ce moment la, c'est le pivot breton Malick Badiane (14 points) qui faisait régner la loi dans la raquette, permettant aux visiteurs de clôturer un premier quart-temps abouti (15-19). Par la suite, le POB s'est montré plus incisif, en particulier le poste 4 Sébastien Ruiz (20 points) qui a converti de nombreux lancers francs. C'est donc sur un score de parité que les deux équipes ont rejoint les vestiaires (35-35). Après la pause, aucune équipe ne s'est détâchée, les défenses prenaient véritablement le pas sur cette rencontre. Dans une fin de match irrespirable, on voyait mal qui allait l'emporter. Voici donc le scénario qui a vu les Fougerais s'imposer : A quatre secondes du buzzer final, l'ailier local Georges Serresse (9 points) s'est chargé d'aller inscrire un panier très difficile, ce qui n'a pas manqué de faire exploser le public. Néanmoins, il ne fallait pas crier victoire trop vite. D'un tir monsteux, Marc Antoine Bougault (12 points) lui a donné la réplique, permettant aux siens de l'emporter d'un point, face à des spectateurs désemparés. Grosse performance des joueurs de l'Ille-et-Vilaine qui font tomber une des équipes les plus prolifiques à domicile. Ils recevront Cognac la semaine prochaine alors que les maritimes se rendront à Cherbourg. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Pays des Olonnes : Ruiz (20), M.Boutry (9), Serresse (9), Mijajlovic (6), Toto N'Koté (6), Mourier (4), El Khdar (3), B.Boutry (2)                                                                              Fougères : Badiane (14), Bourgault (12), Gueye (11), Duboc (7), Kancel (6), Tetainanuarii (6), Bourserie (4)

 

La Rochelle vs La Charité : 79-104

Après trois défaites consécutives, les Rochelais recevaient un concurrent direct aux playoffs. Devant composer avec un groupe diminué depuis quelques temps, le coach maritime a néanmoins pu compter sur le retour de Luc Louves pour densifier son secteur intérieur. Peu après l'entre-deux, les locaux ont pris le meilleur départ grâce aux offensives de leur capitaine Faycal Sarhaoui (13 points). Mais c'est après seulement cinq minutes de jeu que le premier tournant du match a eu lieu. En effet, les Nivernais ont infligé un 12-0 à leurs adversaires sous l'impulsion du pivot Miguel Montanana (22 points) qui enchaînait réussite à 3-points et jeu poste bas. Après dix minutes, un break avait déjà été réalisé (19-27). Après l'intérieur espagnol, ce fut au tour de Moussa Camara (23 points) de prendre feu à 3-points. De très loin, l'ancien joueur de Berck a permis aux siens de rentrer aux vestiaires avec une large avance (36-53). Pourtant meilleure défense de la poule jusque la, La Rochelle n'a pas pu stopper l'hémoragie en deuxième mi-temps. Face à un collectif bien huilé surfant sur une adresse insolente, les joueurs de la Charente-Maritime ont pris l'eau. Les Charitois ne manquaient en effet pas de solution, que ce soit dans la peinture ou derrière l'arc à 3-points. En face, les attaques s'avéraient poussives et les mauvaises passes se multipliaient. C'est dans ce contexte que le troisième quart-temps s'est achevé (58-83). Malgré le réveil de l'ailier rochelais Dimitre Dimitrov (20 points), les Charitois ont géré leur fin de match et se sont même permis de passer la barre des 100 points. A 16/29 à 3-points, les visiteurs étaient intouchables. Suite à ce match, ils reprennent la place de leader de la poule et éliminent par la même occasion les Rochelais de la course aux playoffs. Un match de gala les attend la semaine prochaine contre Tours. Quant à La Rochelle, pour renouer avec la victoire, il faudra se montrer plus convaincant à Angers.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

La Rochelle : Dimitrov (20), Keburys (16), Sahraoui (13), Dia (11), Iglesias (9), Costentin (6), Louves (4)             La Charité : Camara (23), Montanana (22), Aboudou (14), Thalien (13), Fandelet (13), Boyer (6), Ajenifuja (5), Salaneuve (5), M'Bala (3)

Tours vs Ré : 81-64

Tours accueillait l'équipe de l'île de Ré, en difficulté ces derniers temps avec trois défaites lors de leurs quatre dernières rencontres. Partis tambour battant dans ce match (11-23 après 7 minutes de jeu), les Rétais se montraient particulièrement adroits, en particulier l'arrière Thibault Chevigny (20 points). On pensait alors que les locaux allaient vivre une soirée difficile. Mais c'était sans compter sur l'hyper-activité de Bruno Cingala-Mata (15 points) dans la raquette et à la réussite de Vladimir Matic (4 points) à 3-points. Par conséquent, après dix minutes de jeu les deux équipes étaient au coude à coude. Le mano à mano s'est poursuivi jusqu'au milieu du deuxième quart-temps avant que Julien Lesieu (16 points) ne  permettre aux siens de rallier les vestiaires avec une avance non négligeable (48-40). Mais, à l'image du début de match, ce sont les insulaires qui sont revenus sur le parquet avec plus de mordant. Revenus a cinq longueurs des Tourangeaux, les visiteurs vont par la suite être distancés définitivement par l'intermédiaire de l'arrière Antoine Crapez (11 points) qui s'est permis d'enchaîner sept points consécutifs. (69-58 après 30 minutes). En fin de match, c'est à l'intérieur que les joueurs de la Touraine ont fait la différence, qui plus est en se montrant efficace dans le secteur défensif. Au final, les locaux ont signé une large victoire, confirmant ainsi leur bonne passe depuis le début de la phase retour. Ils se rendront à La Charité la semaine prochaine, dans l'optique de confirmer leur statut de poil à gratter de la poule. Les Insulaires recevront Brissac dans la salle d'Ars-en-Ré, eux qui n'ont toujours pas renouveler leur bail en Nationale 2.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Tours : Lesieu (16), Cingala-Mata (15), Crapez (11), Belabre (10), M'Boma (9), Ramphort (9), Diouf (7), Matic (4)                                                                                         Ré : Chevigny (20), Papiyon (11), Molongo (9), Moulart (6), Poiroux (6), Trohel (4), Salvis (4), Beuzelin (4)

Cognac vs Pornic : 86-81

Cognac, encore en lice pour une place en playoffs, recevait Pornic qui lutte pour ne pas descendre en Nationale 3. Durant un premier quart-temps offensif, ce sont les Pornicais qui ont pris le meilleur départ (22-26). Cognac payait alors ses largesses défensives. En face, le poste 3 Cyril Lhomont (21 points) se chargeait d'alimenter la marque. Néanmoins, la physionomie du deuxième quart-temps a été totalement contraire à ce qui avait été entrevu précédemment. En effet, mieux en place en défense, les Cognaçais avait également accéléré en attaque. C'est l'intérieur Charentais Thomas Séguéla (26 points) qui permettait à son équipe de relever la tête de l'eau. A la pause, le score était en faveur des locaux (54-44). Après la pause, les débats se sont équilibrés, Pornic faisait la différence sur les ailes alors que Cognac insistait à l'intérieur. A l'aube du dernier quart-temps, Cognac disposait toujours d'une belle avance (74-64). C'est à ce moment là que Pornic a sonné la révolte. En sortie de banc, Valentin Baudu (11 points) se montrait efficace à la mène. Dans la peinture, Claude Jean-Pierre (16 points) livrait un véritable combat. Mais celui-ci a finalement été remporté par les locaux. Il s'agit d'une victoire précieuse pour eux en vue des playoffs, d'autant plus que Brissac a perdu. Une victoire la semaine prochaine à Fougères est impérative pour espérer participer aux playoffs. Quant à Pornic, les quatre derniers matchs s'annoncent tendus, eux qui comptent qu'une victoire de plus que l'EOSL Angers, premier relégable. Rien de mieux que la reception de Châteauroux la semaine prochaine pour se donner de l'air.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Cognac : Séguéla (26), Guede (22), N'Diaye (11), Incrédule (9), Boucaud (6), Chery (5), Chailly (5), Sadiku (2)                                                           Pornic : Lhomont (21), Jean-Pierre (16), Ferchaud (13), Baudu (11), Verdan (9), Morlende (5), Davidovac (5), Gomez (1)

 

Rezé vs Cherbourg : 60-91

Les Rezéens étaient prévenus, si défaite il y avait, ils rejoindraient Châteauroux dans l'ascenseur de la Nationale 3. En face, Cherbourg se déplaçait en terre nantaise fort de trois succès consécutifs. Les Normands ont d'ailleurs fait la différence dès le début de la rencontre, en prennant une sacré avance après dix minutes (8-26). Par la suite, les débats se sont équilibrés, les Cherbourgeois ont parfaitement gérés leur avance pour pointer largement en tête à la pause (26-48). Dans un troisième quart-temps moins offensif, l'écart est resté stable (36-60). Dans une fin de match anedoctique, les deux formations laissaient beaucoup d'espace en défense, permettant au trio composé de Jordan Hicks (26 points), de Fabien Omont (17 points) et de Karolis Brusokas (15 points) de soigner ses stats. A l'issue de cette large défaite, les promus rezéens sont donc officiellement relégués en Nationale 3. Avec quatre victoires en vingt-deux rencontres, ils vivent une saison pour le moins délicate. Quant aux joueurs de Serge Gregorieff, l'ambition de finir dans le top 5 est encore tout à fait réalisable. Cela débute par une victoire face au Pays des Olonnes la semaine prochaine.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Rezé : T.Baron (15), Diop (15), Le Feuvre (12), Kittar (9), Soliman (8), Michaud (1),                                                   Cherbourg : Hicks (26), Omont (17), Brusokas (15), Kieger (9), Cevadille (8), Wittemberg (7), Lepetit (4), Gregorieff (3), Chavoutier (2)

 

Le classement de la poule B de Nationale 2 après vingt deux journées :

  1. La Charité : 18 victoires et 4 défaites
  2. Brissac : 17 victoires et 5 défaites
  3. Cognac : 16 victoires et 6 défaites
  4. La Rochelle : 14 victoires et 8 défaites
  5. Tours : 14 victoires et 8 défaites
  6. Cherbourg : 13 victoires et 9 défaites
  7. Pays des Olonnes : 12 victoires et 10 défaites
  8. Fougères : 10 victoires et 12 défaites
  9. Gravenchon : 10 victoires et 12 défaites
  10. Ré : 9 victoires et 13 défaites
  11. Pornic : 9 victoires et 13 défaites
  12. EOSL Angers : 8 victoires et 14 défaites
  13. Rezé : 4 victoires et 18 défaites
  14. Châteauroux : 0 victoire et 22 défaites

Le top 5 des meilleurs marqueurs de vingt deuxième journée (source : Richard Ferraguti) :

  1. Jordan Hicks (Cherbourg) & Thomas Séguéla (Cognac) : 26 points 
  2. Dan Aultman (Angers) & Issife Soumahoro (Brissac) : 24 points
  3. Moussa Camara (La Charité) : 23 points
  4. Miguel Montanana (La Charité) & Guy Paulin Guede (Cognac) : 22 points
  5. Cyril Lhomont (Pornic) : 21 points

Le top 10 des meilleurs marqueurs de la poule B de Nationale 2 (source : Richard Ferraguti) :

  1. Amadi McKenzie (Gravenchon) : 423 points (22 matchs joués, 19,2 points par match)
  2. Jordan Hicks (Cherbourg) : 394 points (21 matchs joués, 18,8 points par match)
  3. Moussa Camara (La Charité) : 340 points (22 matchs joués, 15,5 points par match)
  4. Jimmy Lupot (Angers) : 312 points (21 matchs joués, 14,9 points par match)
  5. Thibault Chevigny (Ré) : 325 points (22 matchs joués,14,8 points par match)
  6. Lens Aboudou (La Charité) : 323 points (22 matchs joué, 14,7 par match)
  7. Devidas Keburys (La Rochelle) & Bojan Davidovac (Pornic) : 313 points (21 matchs joués, 14,2 points par match)
  8. Waly Gueye (Fougères) : 311 points (22 matchs joués, 14,1 points par match)
  9. Miguel Montanana (La Charité) : 303 points (22 matchs joués, 13,8 points par match)
  10. Marc-Antoine Bourgault (Fougères) : 301 points (22 matchs joués, 13,7 points par match)
11 avril 2017 à 09:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THOMAS DIETSCH
Capable de localiser tous les clubs de NM2 et pourtant je travaille encore mon double-pas main gauche.
Thomas Dietsch
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
5ème journée
13 octobre
Dijon
88
-
86
Chalon-sur-Saône
14 octobre
Monaco
86
-
62
Cholet
Boulazac
70
-
73
Châlons-Reims
Hyères-Toulon
78
-
72
Levallois Metropolitans
Le Mans
91
-
70
Bourg-en-Bresse
Lyon-Villeurbanne
83
-
69
Le Portel
Nanterre
93
-
77
Antibes
15 octobre
Limoges
80
-
74
Strasbourg
16 octobre
Gravelines-Dunkerque
65
-
57
Pau-Lacq-Orthez
Autres journées
PROGRAMME TV
17 octobre - 00h00
Nanterre
Antibes
17 octobre - 01h45
Limoges
Strasbourg
17 octobre - 05h30
Nanterre
Antibes
17 octobre - 11h00
NBA Extra
17 octobre - 14h15
Levallois Metropolitans
Darüşşafaka Doğuş