NM2


POULE B : LA ROCHELLE ET LA CHARITÉ S'INCLINENT, BRISSAC EN PROFITE

Suite à sa victoire étriquée face à Gravenchon, Brissac a pris une belle option en vue d'une participation aux playoffs.

Cette vingtième journée nous a réservé son lot de surprises puisque le relégable Angers est allé s'imposer à Tours, alors que La Charité a perdu sur l'île de Ré et que La Rochelle s'est fait surprendre sur son parquet par Fougères. Tout cela profite à Brissac, qui reprend par la même occasion la tête du classement. A six journées de la fin du championnat, les débats sont montés en intensité.

 

Brissac vs Gravenchon : 82-80

A la suite de leur défaite surprise à Pornic la semaine dernière, les joueurs du Maine-et-Loire recevaient les Normands de Gravenchon au Marin. En face, avec 6 victoires en 7 matchs, les hommes de Bruno Suares se déplaçaient avec le plein de confiance. Malgré cela, ce sont les locaux qui ont pris le match par le bon bout. L'intérieur brissacois Maxime Chupin (14 points) permettait à son équipe de prendre une belle avance à la fin du premier quart-temps (24-15). La faute à une raquette vérouillée à double tour, les visiteurs ont été obligés de trouver des solutions derrière l'arc. A ce jeu là, c'est l'ailier Paul Bouloukouet (13 points) qui tirait son épingle du jeu, en ramenant les siens à égalité peu avant la mi-temps avant de prendre l'avantage (40-41 à la pause). A leur retour sur le parquet, les joueurs de l'Aubance ont pris une nouvelle fois la foudre à 3-points par l'intérmédiaire du meneur normand Cédric Le Borloch (13 points). Grace à un collectif bien huilé, l'intérieur Amadi McKenzie (26 points) était lui aussi parfaitement servi. Malgré cela, la qualité de l'effectif brissacois empêchait aux visiteurs de prendre le large. Avec cinq points de retard à dix minutes du terme de la rencontre (60-65), tout restait possible. Les spectateurs du Marin ont donc vécu une fin de match à suspens. En effet, les égalités se sont succédées jusqu'au buzzer final. A ce jeu la, le duo de meneur/arrière brissacois, Matthieu Robin (20 points) et Ryan Jackson (14 points), a pris les choses en main pour prendre définitivement l'ascendant dans cette rencontre. Néanmoins, il a fallu s'en remettre à une faute anti-sportive sifflée contre les visiteurs à quelques secondes de la fin du match pour vivre un heureux dénouement. Au vue du contexte, il s'agit d'une victoire inespérée pour les hommes de Morgan Belnou, face à une équipe qui a donné du fil à retordre à  beaucoup d'équipes ces derniers-temps. De nouveau leader au classement, ils devront assumer ce statut à Fougères la semaine prochaine alors que Gravenchon recevra le pays des Olonnes basket.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Brissac : Robin (20), Ammour (15), Chupin (14), Jackson (14), Mace (6), Devanne (5), Sy (4), Juillet (4)                Gravenchon : McKenzie (26), Le Borloch (13), Bouloukouet (13), Scherrens (11), Kovacevic (6), Lebas (6), Brizou (3), Patry (2)

 

La Rochelle vs Fougères : 60-66

 Après leur défaite à Gravenchon, les Rochelais étaient dans l'obligation de l'emporter sur leur parquet sous peine de se faire distancer des deux places qualificatives pour les playoffs. Néanmoins, la tâche s'annonçait ardue pour eux, la faute à l'indisponibilité de deux titulaires, à savoir Raidas Nacius et Luc Louves. Malgré six professionnels sur la feuille de match, les hommes de Greg Thiélin ont tenu la cadence au cours du premier quart-temps (15-16). Cependant, la manque de rotation a logiquiment fait défaut aux locaux par la suite. Les Fougerais, par l'intermédiaire de l'ailier vétéran Tony Stanley (16 points en sortie de banc) ont passé la vitesse supérieure peu avant la mi-temps (25-34). Dans le troisième quart-temps, les deux équipes ont joué les yeux dans les yeux, permettant aux visiteurs de conserver un léger avantage (41-47). Jusque là, la maladresse avait le dernier mot de part et d'autre (42% de réussite globale pour La Rochelle contre 43% pour Fougères). Néanmoins, dans une fin de match un peu plus débridée, les Bretons ont réussi à maintenir les maritimes à distance pour finalement logiquement s'imposer. Durant ce match, ce sont donc les rotations qui auront fait la différence, avec 31 points du banc Fougerais contre seulement 2 points pour La Rochelle. Avec deux victoires de retard sur les playoffs à six journées de la fin, qui plus est avec un effectif réduit, la mission s'annonce délicate pour des Rochelais qui n'auront plus le droit à l'erreur. La semaine prochaine un long déplacement les attend du côté de Cherbourg. Les Fougerais recevront quant à eux le leader, Brissac.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

La Rochelle : Sahraoui (19), Keburys (17), Dia (12), Costentin (7), Dimitrov (3), Chatefau (2)                      Fougères : Stanley (16), Kancel (11), Bourgault (10), Gueye (8), Badiane (6), Bourserie (6), Tetainanuarii (5), Duboc (4), 

 

Ré vs La Charité : 67-63

La formation rétaise, qui n'a toujours pas assuré son maintien en Nationale 2, accueillait un gros client de la poule, à savoir La Charité. Le premier quart-temps s'est avéré être très équilibré, les rétais trouvaient des solutions dans le secteur extérieur via Thibault Chevigny (13 points) ou encore Sébastien Salvis (10 points). En face, c'est l'intérieur Vincent Fandelet (19 points) qui prenait les choses en main. Après dix minutes de jeu, les deux équipes étaient encore au contact (14-12). Dans un deuxième quart-temps où les deux équipes surfaient sur une bonne réussite aux tirs, les joueurs ont regagné les vestiaires sur un score de parité (35-35). Jusque la, les rétais jouaient sans complexe face à une équipe bien mieux classée. Mieux encore, les insulaires ont trouvé la bonne formule en défense en encaissant que huit points dans le troisième quart-temps. Sans solution, les Bourguignons accusaient un retard de sept unités après 30 minutes (50-43). Pour tenter de revenir au score, le coach nivernais a misé sur un défense en zone en fin de match, empêchant les Rétais de dérouler leurs systêmes offensifs. Cependant, cela n'a pas suffi pour l'emporter, la faute à une accumulation de mauvais choix dans le money-time. Les hommes de Christophe Baufils signe là un excellent résultat, en plus de se rapprocher du maintien. Ils iront à Angers la semaine prochaine avec l'envie de se mettre définitivement à l'abri. Du côté de La Charité, il s'agit de la deuxième défaite en trois matchs. Il faudra faire plus s'ils veulent assurer leur place en playoffs. Cela demarre samedi prochain à l'occasion de la réception de Châteauroux. 

Suite à ce match, le coach charitois a employé des mots très durs dans le journal du centre :

 "On n'a pas joué comme un leader, comme une équipe qui veut arracher les playoffs. Mais comme des gentils garçons qui jouent à la baballe. S'ils veulent saboter la fin de saison, il faudra juste qu'ils l'assument devant les dirigeants et les supporters."

 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Ré : Chevigny (13), Papiyon (12), Salvis (10), Russell (8), Beuzelin (6), Molongo (6), Poiroux (5), Trohel (5), Moulart (2)                                                                             La Charité : Fandelet (19), Camara (12), Thalien (12), Aboudou (8), Montanana (6), Ajenifuja (2), M'Bala (2), Boyer (2)

 

 

Tours vs EOSL Angers : 55-66

 Dans une salle chauffée à blanc, les Tourangeaux recevaient la formation d'Angers, relégable depuis le début de la saison. Forts de six succès consécutifs, les hommes de Pierre Tavano avaient des arguments à faire valoir face à une équipe qui a très peu connu la victoire jusque la. Pourtant bien rentrés dans ce match (9-0 après quatre minutes), les locaux ont par la suite montré des limites en terme de rigueur, en jouant parfois trop facile face à un adversaire décomplexé. Après dix minutes de jeu, ce sont les visiteurs qui pointaient en tête (11-16). On attendait alors une réaction, mais elle fut bien trop timides, la faute à de nombreuses pertes de balle et un manque d'activité au rebond. Néamoins, les joueurs de la Touraine arrivaient à limiter la casse (26-27 à la mi-temps). Après la pause, les Angevins ont définitivement pris l'avantage grâce à un axe 1-5, Cyrille Dacourt (15 points) et Fodie Cissoko (19 points), performant. En face les meneurs étaient à la peine et accumulaient les mauvais choix. En fin de match, la Saint-Léonard a déroulé dans une fin de match tranquille. Il s'agit d'un résultat surprenant pour des Tourangeaux qui se voyaient peut-être trop beaux après leur série de succès. Selon Pierre Tavano, il s'agit d'un véritable "retour sur terre". Ils devront montrer autre chose la semaine prochaine à Cognac, dans un match où le litige qui opposait les deux équipes la saison dernière sera encore présent dans certaines têtes. Les Angevins, eux, font une très bonne opération sur le plan comptable, en revenant à deux victoires de Pornic, premier non relégable. Il s'agit en plus de leur première victoire de la saison à l'extérieur. La réception de Ré samedi prochain sera l'occasion d'afficher leur bonne forme du moment. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Tours : Pridotkas (16), Ramphort (13), Diouf (8), Lesieu (7), Matic (6), M'Boma (3), Moukenga (1), Belabre (1)                                                                                                              EOSL Angers : Cissoko (19), Dacourt (15), Péricard (10), Aultman (9), Yao-Delon (8), Guirrou (5)

 

Rezé vs Cognac : 66-80

 Ce match avait tout l'air d'un duel déséquilibré tant les dynamiques des deux équipes étaient opposées. Cognac, qui lutte actuellement pour une place en playoffs se deplaçait en banlieue nantaise chez une équipe qui n'a connu la victoire que quatre fois en dix-neuf journées de championnat. Samedi soir, fort logiquement, ce sont donc les Cognaçais qui ont mené au score tout au long de la rencontre. Après un permier quart-temps au cours duquel les locaux se sont accrochés (14-18), les Charentais ont passé la vitesse supérieure et dominaient les duels dans la raquette. Le duo d'intérieur composé de Thomas Séguéla (16 points) et de Moutapha N'Diaye (14 points) poursuivait son travail de sappe. Après une mi-temps, Cognac avait déjà définitivement marqué la rencontre de son empreinte (24-48). Au retour des vestiaires, avec peut-être un brin de suffisance, l'intensité est retombé côté visiteur, ce qui a permis aux hommes de Stéphane Jarnoux de dominer légèrement le troisième quart-temps (46-67). Mieux encore, ils ont poursuivi leur remontée dans le dernier acte, malgré l'absence d'enjeu dans ce match. En effet, l'écart crée par Cognac en première mi-temps avait été suffisant pour se mettre à l'abri d'une éventuelle déconvenue. Malgré l'abnégation affichée par les locaux, la différence d'effectif a parlé en faveur des Charentais. En effet, avec seulement six marqueurs, il était difficile de rivaliser avec une équipe de la trempe de Cognac. Ils joueront quasiment le match de la dernière chance pour le maintien la semaine prochaine à Pornic, eux qui comptent quatre victoires de moins que cette formation à six journées de la fin. Cognac profite de La Charité pour recoller à une victoire des places qualificatives pour les playoffs. Ils recevront Tours la semaine prochaine dans l'optique de mettre un peu plus la pression sur le duo de tête.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Rezé : Henaff (18), T.Baron (16), Soliman (12), Kittar (10), Diop (6), Lefeuvre (4)                                              Cognac : Séguéla (16), Chery (15), N'Diaye (14), Boucaud (9), Conde (8), Gara (6), Guede (4), Incrédule (4), Sadiku (4)

 

Pays des Olonnes vs Pornic : 80-65

Toujours difficile à jouer dans leur salle Beauséjour, les joueurs du POB recevaient Pornic à l'occasion d'un derby maritime. Pourtant, ce sont les joueurs de la Loire-Atlantique qui ont pris les devants dans cette rencontre (17-19 après dix minutes). Dans une mi-temps globalement équilibrée, les locaux se sont appuyés sur la réussite à longue distance de l'arrière vétéran Naïm El Khdar (21 points) et de l'ailier Aurélien Toto N'Koté (17 points). En face, c'est le 50ème choix de la draft NBA 2003, Paccelis Morlende (18 points) qui se montrait parfaitement en jambe. A la mi-temps, les deux équipes étaient au coude à coude (37-38). Après la pause, le scénario entrevu précedemment s'est poursuivi jusqu'à la fin du troisième quart-temps (54-54 après 30 minutes). Le sort de ce match s'est donc joué dans les dernières minutes. A ce moment la, ce sont les locaux qui s'en sont le mieux sorti, en trouvant de nombreuses solutions que ce soit dans la raquette ou à plus longue distance. Le danger est venu de partout, cinq joueurs ont même fini en double-figure. Après leur large défaite à Cognac la semaine dernière, le POB s'est donc remis dans le droit chemin et poursuit sa bonne saison. Les Vendéens auront un difficile déplacement à négocier du côté de Gravenchon la semaine prochaine. Quant aux Pornicais, cette défaite les place à seulement deux victoires de plus que Angers, premier relégable. Il faudra impérativement s'imposer la semaine prochaine face à Rezé sous peine de vivre une fin de saison sous haute tension.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Olonnes : El Khdar (21), Toto N'Koté (17), Ruiz (14), B.Boutry (11), Serresse (9), M.Boutry (4), Mourier (2), Boulin (2)                                                                                                       Pornic : Morlende (18), Jean-Pierre (10), Verdan (10), Davidovac (8), Ferchaud (7), Nicollin (6), Lhomont (4), Baudu (2)

 

Châteauroux vs Cherbourg : 58-94

La Berri, toujours sans victoire cette saison, recevait une formation de première partie de tableau, qui plus est la meilleure attaque de la poule. Ce samedi soir, la logique a été respectée car les locaux ont été dominés dans tous les domaines. Après un premier écart bâti dans le premier quart-temps (14-25), les Normands n'ont cessé d'accentuer leur avance quart-temps après quart-temps. Dans un véritable festival offensif, le trio Omont-Hicks-Bruzokas (56 points cumulés) aura fait mal aux Berrichons. Les Cherbourgeois ont véritablement survolés les débats, face à des locaux qui auront tout de même montré de l'orgueil face à leur public. La saison cauchemardesque continue pour les hommes de Jimmy Réla. Un court mais difficile déplacement du côté de La Charité dans la Nièvre les attend la semaine prochaine. Les joueurs du Cotentin recevront La Rochelle, en difficulté en ce moment.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Châteauroux : McClark (11), Sarkis (11), Gotagni (9), Fabo (8), Leatherwood (7), Tomaku (5), Monsoreau (5), Girard (2)                                                         Cherbourg : Omont (26), Hicks (17), Bruzokas (13), Chavoutier (10), Kieger (9), Lepetit (9), Gregorieff (6), Cevadille (2), Wittemberg (2)

 

Le classement de la poule B de Nationale 2 après vingt journées :

  1. Brissac : 16 victoires et 4 défaites
  2. La Charité : 16 victoires et 4 défaites
  3. Cognac : 15 victoires et 5 défaites
  4. La Rochelle : 14 victoires et 6 défaites
  5. Tours : 12 victoires et 8 défaites
  6. Cherbourg : 11 victoires et 9 défaites
  7. Pays des Olonnes : 11 victoires et 9 défaites
  8. Fougères : 9 victoires et 11 défaites
  9. Gravenchon : 9 victoires et 11 défaites
  10. Ré : 9 victoires et 11 défaites
  11. Pornic : 8 victoires et 12 défaites
  12. EOSL Angers : 6 victoires et 14 défaites
  13. Rezé : 4 victoires et 16 défaites
  14. Châteauroux : 0 victoire et 20 défaites

 

Le top 5 des meilleurs marqueurs de la vingtième journée (source : Richard Ferraguti) :

  1. Fabien Omont (Cherbourg), Amadie McKenzie (Gravenchon) : 26 points
  2. Naïm El Khdar (Olonnes) : 21 points
  3. Matthieu Robin (Brissac) : 20 points
  4. Fodie Cissoko (Angers), Vincent Fandelet (La Charité), Faycal Sahraoui (La Rochelle) : 19 points
  5. Paccelis Morlende (Pornic), Jordan Henaff (Rezé) : 18 points

 

Le top 10 des meilleurs marqueurs de la poule B de Nationale 2 (source : Richard Ferraguti) :

  1. Amadie McKenzie (Gravenchon) : 390 points (20 matchs joués, 19,5 points par match)
  2. Jordan Hicks (Cherbourg) : 355 points (19 matchs joués, 18,7 points par match)
  3. Vaidotas Pridotkas (Tours) : 281 points (19 matchs joués, 14,8 points par match)
  4. Lens Aboudou (La Charité) : 294 points (20 matchs joués, 14,7 points par match)
  5. Thibault Chevigny (Ré) :293 points (20 matchs joués, 14,7 points par match)
  6. Moussa Camara (La Charité) :292 points (20 matchs joués, 14,6 points par match)
  7. Jimmy Lupot (Angers) : 277 points (20 matchs joués, 14,6 points par match)
  8. Bojan Davidovac (Pornic) : 290 points (20 matchs joués, 14,5 points par match)
  9. Waly Gueye (Fougères) : 287 points (20 matchs joués, 14,4 points par match)
  10. Deividas Keburys (La Rochelle) et Julien Lesieu (Tours) : 282 points (20 matchs joués, 14,1 points par match) 
20 mars 2017 à 15:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THOMAS DIETSCH
Capable de localiser tous les clubs de NM2 et pourtant je travaille encore mon double-pas main gauche.
Thomas Dietsch
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
12ème journée
08 décembre
Châlons-Reims
70
-
64
Hyères-Toulon
Gravelines-Dunkerque
73
-
67
Lyon-Villeurbanne
09 décembre
Bourg-en-Bresse
89
-
91
Boulazac
Chalon-sur-Saône
95
-
81
Antibes
Dijon
71
-
99
Monaco
Limoges
88
-
79
Le Portel
Strasbourg
88
-
54
Cholet
10 décembre
Pau-Lacq-Orthez
93
-
79
Levallois Metropolitans
11 décembre
Le Mans
83
-
87
Nanterre
Autres journées
PROGRAMME TV
15 décembre - 00h30
Turin
Levallois Metropolitans
15 décembre - 02h15
Real Madrid
Barcelone
15 décembre - 05h30
Saint-Pétersbourg
Lyon-Villeurbanne
15 décembre - 13h30
Real Madrid
Barcelone
15 décembre - 18h30
Moscou
Maccabi Tel-Aviv