NM2


POULE B : LA ROCHELLE SURCLASSE REZÉ, BRISSAC S'EN SORT DE JUSTESSE FACE À COGNAC

Crédit photo : Site internet de Rupella Basket

En surclassant Rezé à domicile, les Rochelais se sont idéalement repris suite à leur défaite de la semaine dernière. 

A l'occasion de cette seizième journée, il ne faisait pas bon voyager puisque toutes les formations évoluant à domicile se sont imposées à l'exception de la lanterne rouge, Châteauroux. Un trio de tête s'est clairement détâché puisque La Charité et La Rochelle se sont imposés et que Brissac a remporté le choc des outsider face à Cognac. 

Brissac vs Cognac : 74-71

C'était l'affiche de cette seizième journée. Brissac (deuxième de la poule) recevait les Charentais de Cognac, toujours aussi solides cette saison (quatrièmes). Cette affiche a tenu toutes ses promesses puisque dans un duel de haut niveau, les deux équipes se sont rendus au coup pour coup tout au long de la rencontre. Dans une première mi-temps très offensive, ce sont les locaux qui ont viré en tête à la pause (50-44) grâce au bel apport de l'intérieur Maxime Chupin (16 points au total) ou encore de l'ailier Issife Soumahoro (15 points). Cet écart, bien que maigre, aura fait défaut aux Cognaçais toute la partie, c'est pourquoi ils peuvent s'en vouloir d'échouer à trois points des locaux. Malgré la défaite, l'intérieur Moustapha N'Diaye (20 points) aura tenu son équipe à bout de bras. Cette victoire permet aux joueurs de Morgan Belnou de conserver la deuxième place au classement, mais surtout de reléguer Cognac, concurrent direct pour les play-offs, à deux victoires. Les Cognaçais devront s'imposer lors de la prochaine jounée face à La Rochelle à domicile sous peine de ne plus pouvoir rattraper le trio de tête (La Charité, Brissac, La Rochelle). 

 Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Brissac : Chupin (16), Soumahoro (15), Jackson (14), Sy (10), Robin (9), Mace (6), Ammour (2), Zoric (2)   Cognac : N'Diaye (20), Chery (10), Séguéla (10), Guede (9), Boucaud (8), Incredule (6), Chailly (4), Conde (2), Sadiku (2)             

 

La Charité vs Fougères : 68-56

Après leur faux-pas de la semaine dernière à Gravenchon, les Nivernais avaient l'obligation de l'emporter pour ne pas plonger dans le doute. C'était avec un état d'esprit revanchard que les hommes de Fabien Anthononioz abordaient cette rencontre car les Fougerais avaient été les seuls à faire tomber les Charitois lors de la phase aller. Cependant, les Bretons galèrent en ce moment, puisqu'avant cette opposition ils n'avaient remportés que deux de leurs neuf derniers matchs. Pourtant cette rencontre avait bien démarrée pour les joueurs de l'ïle-et-Vilaine qui pointaient en tête à l'issu du premier quart-temps. Dans une rencontre serrée de bout en bout, le secteur intérieur bourguignon, incarné par l'Espagnol Miguel Montanana (16 points) a bien résisté au backcourt fougerais (Stanley et Gueye notamment). Encore dans les basques du leader à dix minutes de la fin de la rencontre (46-44), les protégés de Christophe Evano répondaient parfaitement aux offensives locales. Mais dans le dernier acte, les Charitois Lens Aboudou (18 points) et Moussa Camara (12 points) ont fini par retrouver leur adresse à 3-points pour ainsi pour ainsi permettre à leur équipe de se détâcher définitivement. La fin de match s'est avérée tranquille face à des visiteurs qui ne trouvaient plus de solution. Cette victoire permet donc à La Charité de rester leader de la poule, alors que les Bretons vivent une  descente aux enfers et voient leur avance sur les relégables se réduire semaine apres semaine. Il faudra absolument réagir à domicile lors du prochain match face à Ré.

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

La Charité :  Aboudou (18), Montanana (16), Camara (12), Thalien (12), Ajenifuja (9), Fandelet (1)                 Fougères : Gueye (19), Stanley (11), Roberts (9), Tetainanuarii (7), Bourgault (5), Bourserie (2), Kancel (2), Badiane (1).

 

Ré vs Pornic : 75-71

Dans un duel de deuxième partie de tableau, les Rétais avaient à coeur de renouer avec le succès après une série de victoires stoppée par Cognac la semaine dernière. Les Pornicais, eux, sont sur courant alternatif depuis le début de la saison, alternant le bon et le moins bon. A l'aller, ce duel s'était achevé sur un panier victorieux de Paccelis Morlende  au buzzer. Les hommes d'Olivier Pineau étaient donc attendu de pied ferme en terre rétaise. Ce samedi soir, cette opposition a rappelé ô combien ces deux formations étaient de niveau homogène. Disposant d'une belle avance à la mi-temps, les Rétais ont quelque peu levé le pied par la suite, permettant aux visiteurs d'être encore au contact à la fin du troisième quart-temps (58-53). Dans une fin de match serrée donc, les locaux ont pu s'appuyer sur leur pivot américain Derrick Russell (23 points) pour s'en sortir, bien secondé par l'ailier vétéran Frédéric Beuzelin (12 points). Ré engrange donc une victoire importante en vue du maintien et possède désormais le même bilan que son adversaire du soir, à savoir 7 victoires et 9 défaites. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) :

Ré: Russell (23), Beuzelin (12), Trohel (12), Chevigny (11), Moulart (9), Papiyon (6), Molongo (2)                                                                                     Pornic : Ferchaud (15), Lhomont (13), Davidovac (9), Verdan (8), Nicollin (7), Jean Pierre (7), Morlende (5), Gomez (4), Baudu (3)     

 

Châteauroux vs Pays des Olonnes : 53-59

  Après l'humiliation subie le week-end dernier à domicile face à Tours (64-107), les protégés de Jimmy Réla se devaient de montrer autre chose face à leur public. Les joueurs du POB, eux, arrivaient dans le Berry en pleine confiance après leur victoire face à La Rochelle. Cela s'est vu d'entrée de match, puisque les Vendéens étaient déjà devant après dix minutes de jeu (15-23). C'est l'ancien joueur de Challans, Aurélien Toto N'Koté, qui a mis son équipe sur de bons rails grâce à deux tirs primés en tout début de rencontre. Face à des Castelroussins sans solutions (8 points marqués lors du deuxième quart-temps), le shooteur vétéran Naïm El Khdar (23 points) s'est occupé d'alourdir la marque. L'écart à la mi-temps était déjà conséquent (23-39). Malgré une grosse énergie déployée dans le troisième quart-temps, illustrée par l'omniprésence du pivot presque quadragénaire Jonathan McClark, le score était toujours en faveur des visiteurs à l'aube du dernier acte (39-47). Dans une fin de match intense, les locaux sont revenus au score puis se sont même permis de passer devant à quatre minutes du terme de la rencontre. Le public de la salle Valère Fourneau croyait donc logiquement au miracle. Mais dans une ambiance électrique, le sort de ce match s'est finalement joué aux lancers francs. A ce jeu la, les Sablais se sont montrés les plus adroits et ont conclu un match qui aurait pu leur échapper. Les Berrichons peuvent encore une fois nourrir de gros regrets. Lors de la prochaine journée, Châteauroux ira à Rezé, autre relégable, tandis que les Véndéens auront fort à faire avec la réception de Brissac. 

Les marqueurs (source : Richard Ferraguti) : 

Châtearoux : McClark (16), Fabo (13), Gotagni (7), Monsoreau (6), Tomaku (4), Leatherwood (4), Roche (3)                                                                                                  Pays des Olonnes : El Khdar (23), Mourier (9), Ruiz (7), Toto N'Koté (6), Serresse (5), Boutry (4), Boulin (2)  

 

La Rochelle vs Rezé : 103-49

Après leur déconvenue de la semaine dernière aux Sables d'Olonne, les Rochelais avaient la, une bonne occasion  de se remettre dans le droit chemin. C'est chose faite puisque dans un match à sens unique, Rezé n'a pas existé. A l'issu du premier quart-temps, les joueurs de la Loire-Atlantique accusaient déjà un retard de 13 unités (30-17). L'avantage bâti par les hommes de Greg Thielin n'a cessé de croître dans les dix minutes qui ont suivi, grâce notamment à l'intérieur Aziz Dia (34 points 6 rebonds) qui a fait un véritable carnage dans la raquette adverse. Preuve en est, il a terminé la rencontre à 13/16 aux tirs, symbolisant une domination sans partage. Le meneur local Faycal Sahraoui (11 points et 10 passes décisives) s'est donc fait une joie de le servir. Le match étant déjà plié à la mi-temps (54-28), le coach maritime en a donc profité pour faire souffler ses cadres, et lancer des joueurs au temps de jeu plus restreint cette saison. Dans cette orgie offensive, tout l'effectif a apporté sa pierre à l'édifice (sauf Raidas Nacius absent de la feuille de match), profitant d'une adresse sans commune mesure (64% de réussite globale !). A noter que le jeune Victor Magnan, 20 ans, a livré sa meilleure prestation de la saison (13 points, 4 passes décisives). Dans ce marasme rezéen, seul Karim Kittar a existé (12 points et 9 rebonds).  Enfin pour illustrer le tout, la différence d'évaluation totale des deux équipes parle d'elle-même : 143 à 24. Après cette claque reçue, les Nantais profiteront de l'arrêt du championnat le week-end prochain pour bien préparer la réception de Châteauroux dans deux semaines. Il s'agira d'un match à absolument gagner pour encore croire au maintien. Il reste à présent dix matchs aux hommes de Stéphane Jarnoux pour s'en sortir. Quant aux Rochelais, ils affronteront Cognac aux Vauzelles, à l'occasion du très attendu derby charentais.

Les marqueurs (source : Site internet de Rupella Basket 17) :

La Rochelle : Dia (34), Louves (15), Magnan (13), Dimitrov (12), Sahraoui (11), Keburys (8), Iglesias (7), Constentin (3).                                                                                                               Rezé : Kittar (12), Diop (10), Soliman (9), Henaff (6), T. Baron (5), Guillou (3), Giraudeau (2), Le Feuvre (2).

 

EOSL Angers vs Cherbourg : 85-68

Dans une rencontre déséquilibrée d'un point de vue comptable, les mal-classés angevins accueillaient à la salle Jean Bouin, les Normands de Cherbourg confortablement installés en première partie de tableau. Au coude à coude à la mi-temps (38-40), les locaux tenaient parfaitement l'attaque la plus prolifique de la poule. Mieux encore, au cours du troisième quart-temps, les hommes de Damien Bracq ont profité des largesses de la défense Cherbourgeoise pour planter 26 points et prendre ainsi une belle option sur la victoire (64-53). Cette tendance s'est confirmée dans les dix dernières minutes, Angers terminant la rencontre de fort belle manière, grâce à un collectif retrouvé (4 joueurs ont terminé en double-figure). La performance Angevine est d'autant plus remarquable qu'ils ont limité le meilleur marqueur de la poule, Jordan Hicks, à 11 points. Cette victoire permet aux joueurs du Maine-et-Loire de croire encore au maitien, d'autant plus que Gravenchon s'est incliné. Du côté Normand, il faudra se défaire du leader, La Charité, à domicile pour conserver cette position au classement.

Les marqueurs (source:  Richard Ferraguti) :

EOSL Angers : Dacourt (16), Yao-Delon (15), Lupot (13), Cissoko (12), Aultman (9), Péricard (6), Guirrou (4)                                                                 Cherbourg : Omont (21), Lepetit (12), Hicks (11), Bruzokas (9), Cevadille (9), Gregorieff (4), Chavoutier (2) 

 

 Tours vs Gravenchon : 83-65

Ce match opposait deux équipes en forme ces derniers-temps. Après avoir fait tomber La Charité lors de la précédente journée, les Normands pouvaient légitimement croire au succès face à l'ogre (blessé) tourangeaux. Cette rencontre s'annonçait également palpitante puisqu'elle mettait en confrontation deux anciens joueurs référencés en LNB, à savoir Julien Lesieu et Amadie McKenzie. Ce duel d'intérieurs a cependant rapidement tourné en faveur du premier cité. En effet, déjà en tête après dix minutes, les locaux se sont appuyés sur une grosse défense, une raquette vérouillée et une bonne adresse pour regagner les vestiaires avec une avance non négligeable (40-30). Après un quart-temps de plus, l'écart demeurait stable, les Tourangeaux jouant juste face à la défense en zone proposée par les visiteurs. Mais le dernier acte a définitivement scellé la victoire des hommes de Pierre Tavano, grâce à des tirs primés, de Vladimir Matic (14 points) et d'Amy M'Boma (11 points). Malgré une défense ciblée sur lui, Amadie McKenzie (23 points) a de nouveau terminé meilleur marqueur de sa formation. Les joueurs de l'Indre-et-Loire ont une nouvelle fois montré tout l'étendu de leurs progrès malgré l'absence d'enjeu cette saison. Il faudra poursuivre en ce sens, dans deux semaines, à Pornic. Les hommes de Bruno Suares, eux, recevront l'EOSL Angers dans un match de la peur. Malheur au vaincu.

Satisfait de ses hommes, le coach tourangeaux Pierre Tavano s'est exprimé dans les colonnes de La Nouvelle République : 

"On est dans les standarts défensifs que je préconise. Chacun a fait des efforts. C'est satisfaisant. Notre jeu collectif en attaque commence à prendre forme et cela permet de rendre efficace les shooteurs."

 Les marqueurs (source : La Nouvelle République) :

Tours : Moukenga (19), Lesieu (18), Matic (14), M'Boma (11), Diouf (10), Pridotkas (5), Ramphort (4), Belabre (2)                                                                                  Gravenchon : McKenzie (23), Bouloukouet (15), Papo (11), Le Borloch (8), Kovacevic (4), Scherrens (2), Lebas (2)

 

Le classement de la poule B de Nationale 2 après seize journées : 

  1. La Charité : 14 victoires et 2 défaites
  2. Brissac : 13 victoires et 3 défaites
  3. La Rochelle : 13 victoires et 3 défaites
  4. Cognac : 11 victoires et 5 défaites
  5. Cherbourg : 9 victoires et 7 défaites
  6. Tours : 9 victoires et 7 défaites
  7. Pays des Olonnes : 9 victoires et 7 défaites
  8. Fougères : 7 victoires et 9 défaites
  9. Pornic : 7 victoires et 9 défaites
  10. Ré : 7 victoires et 9 défaites
  11. Gravenchon : 6 victoires et 9 défaites
  12. EOSL Angers : 4 victoires et 12 défaites
  13. Rezé : 3 victoires et 13 défaites
  14. Châteauroux : 0 victoire et 16 défaites

Le top 5 des meilleurs marqueurs de la seizième journée (source : Richard Ferraguti) : 

  1. Aziz Dia (La Rochelle) : 34 points
  2. Naïm El Khdar (Olonnes), Amadie McKenzie (Gravenchon), Derrick Russell (Ré) : 23 points
  3. Fabien Omont (Cherbourg) : 21 points
  4. Moustapha N'Diaye (Cognac) : 20 points
  5. Waly Gueye (Fougères), Pierrick Moukenga (Tours) : 19 points

 

Le top 10 des meilleurs marqueurs de la poule B (source : Richard Ferraguti) : 

  1. Jordan Hicks (Cherbourg) : 298 points (15 matchs joués, 19,9 points par match)
  2. Amadie McKenzie (Gravenchon) : 314 points (16 matchs joués, 19,6 points par match)
  3. Bojan Davidovac (Pornic) : 259 points (16 matchs joués, 16,2 points par match)
  4. Lens Aboudou (La Charité) : 250 points (16 matchs joués, 15,6 points par match)
  5. Vaidotas Pridotkas (Tours) : 243 points (16 matchs joués, 15,2 points par match)
  6. Waly Gueye (Fougères) : 236 points (16 matchs joués, 14,8 points par match) 
  7. Moussa Camara (La Charité) : 235 points (16 matchs joués, 14,7 points par match)
  8. Miguel Montanana (La Charité) : 234 points (16 matchs joués, 14,6 points par match) 
  9. Julien Lesieu (Tours) : 230 points (16 matchs joués, 14,4 points par match) 
  10. Jimmy Lupot (Angers) : 228 points (16 matchs joués, 14,3 points par match) 

 

13 février 2017 à 12:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THOMAS DIETSCH
Capable de localiser tous les clubs de NM2 et pourtant je travaille encore mon double-pas main gauche.
Thomas Dietsch
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées