NM2

TOURS, EN PLEIN DANS LA CRISE, DOIT GAGNER À BRISSAC

Ultra-favori en début de saison, Tours vit pour le moment une entame cauchemar au vue des objectifs. Après dix journées, l'UTBM a d'ailleurs peut-être déjà dit adieu aux playoffs.

Grand grand favori de la poule B de Nationale 2 cette saison avec des recrues XXL comme Julien Lesieu et Vaidotas Pridotkas au sein d'un effectif déjà impressionnant, Tours est pour le moment bien loin de ses objectifs. Avec 5 victoires pour 5 défaites au classement et une série en cours de trois défaites de rang malgré l'arrivée dernièrement de Pierre Tavano sur le banc, le bilan interroge.

"On n'a pas fait encore un gros match référence avec Pierre (Tavano) et quand un joueur se met à douter, c'est une galère… Avant, on arrivait à réagir dans la difficulté, là ce n'est plus le cas. Pourtant, le coach essaye de nous mettre en confiance. On n'arrive pas à emballer les matchs, on subit trop", analyse le capitaine Tony Ramphort dans La Nouvelle République.

Une situation presque impensable au regard de l'effectif. 

"C'est vrai qu'il n'y a pas un joueur, moi compris, qui arrive à évoluer à son meilleur niveau. On est un peu l'ombre de nous-mêmes actuellement, en raison de ce problème de confiance."

Du même coup, les playoffs, objectif de début de saison, s'éloignent déjà alors que seulement dix journées ont été jouées. Pour autant, Tony Ramphort ne voit dans cette spirale négative, un problème d'égo.

"Ce n'est pas une question d'ego. Forcément, quand il y a de mauvais résultats, on cherche des problèmes entre joueurs. Mais ce n'est pas le cas. Après, c'est vrai qu'il y a beaucoup de ''gros joueurs'' offensifs et que l'équipe n'a peut-être pas été super-bien construite. Mais il faut faire avec et de toute façon, avec cet effectif-là, on peut et on doit faire beaucoup mieux."

Face à Brissac ce samedi soir, l'UTBM, au pied du mur, est dans l'obligation de gagner. Mais l'adversaire est cinquième au classement avec 7 victoires pour 3 défaites et surtout, n'a pas encore perdu dans sa salle.

"On n'a jamais gagné à Brissac et on sait que c'est une équipe solide, avec notamment un très bon meneur américain. Après avoir essayé plusieurs méthodes pour nous préparer au mieux, je pense qu'il faut être relâché pour jouer notre jeu. Cela passe aussi par de la détermination et la concentration sur les détails. Il faut arriver à trouver de la fluidité, pour prendre du plaisir et retrouver de l'enthousiasme."

10 décembre 2016 à 18:47
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
19 ans et déjà en retraite sportive. Shootait dans le corner comme dans son fauteuil mais une reprise en D5 est imminente. La Bretagne ça le gagne.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
16 mai
Antibes
79
-
71
Gravelines-Dunkerque
Châlons-Reims
75
-
77
Lyon-Villeurbanne
Chalon-sur-Saône
97
-
94
Le Mans
Cholet
43
-
84
Le Portel
Dijon
85
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Limoges
81
-
101
Orléans
Nancy
96
-
91
Hyères-Toulon
Nanterre
90
-
81
Paris-Levallois
Strasbourg
85
-
92
Monaco
Autres journées