instagram
PRO A


A GRAVELINES, L'ELAN BÉARNAIS ET D.J. COOPER VOIENT TRIPLE

Crédit photo : Guillame Poumarede

Mal parti à Gravelines, l'Elan Béarnais a retourné la situation et signé sa troisième victoire cette saison avec un D.J. Cooper en triple-double.

Ce n’était qu’une question de temps. Après avoir frôlé à trois reprises (en trois journées) le triple double, D.J. Cooper l’a enfin réalisé ce samedi soir sur le parquet du BCM Gravelines-Dunkerque. Il a porté son équipe vers un troisième succès. De bon augure avant de recevoir la SIG et de débuter la FIBA Europe Cup.

Nombreux sont les supporters béarnais qui après avoir retrouvé les playoffs l’an dernier doutaient du recrutement de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez. Un effectif remanié à 80%, mais surtout le départ de celui qui était devenu le chouchou des Béarnais : Mickael Juice Thompson.

Mais, avant de partir faire le bonheur de Besiktas, le meilleur marqueur de la saison passée en Pro A, a pris le temps d’appeler celui qui deviendra son remplaçant en lui vendant les mérites de porter le maillot vert et blanc, D.J. Cooper. Aujourd’hui, le natif de Chicago est en passe de devenir l’un des meneurs les plus influents ayant foulé le parquet du Palais des sports de Pau ces dix dernières saison.

A la sortie du calendrier et avant le premier match face à Cholet, l'entraîneur Eric Bartechecky savait que le début de saison serait primordial pour son équipe. Le Mans, ASVEL, BCM et la SIG étaient au programme des Béarnais durant le mois d’octobre. Mis à part une défaite à Antarès et en attendant le choc face à Strasbourg dimanche prochain, les coéquipiers de J.K. Edwards n’ont fait qu’une bouchée des "gros" du championnat.

Avec 13 points, 13 rebonds et 11 passes décisives, D.J. Cooper aura porté son équipe à la victoire. Malgré un début de rencontre compliquée (20-8 pour le BCM après un quart-temps), les Béarnais ont trouvé les ressources mentales pour revenir dans la partie le plus rapidement possible.

Et il n'y a pas eu que D.J. Cooper côté EBPLO. Ron Lewis monte en puissance. Après une belle sortie la semaine dernière face à Lyon-Villeurbanne, l’ancien Rouennais s’est montré constant tout le long du match. Il termine avec 23 points à 8/13 aux tirs et 7 rebonds.

Dernière les deux leaders offensifs américains, c’est tout un collectif qui a su se remobiliser et faire preuve de beaucoup de caractères.

Le coach béarnais, en conférence de presse, a souligné l’importance de cette victoire, mais il veut surtout se tourner directement vers la réception de la SIG dimanche prochain au Palais des Sports de Pau.

« Le point positif est d'avoir su faire preuve d'une belle force de caractère pour revenir. Nous sommes contents mais conscients qu'il nous faut progresser dans tous les domaines. On va bosser d'ici dimanche prochain et la venue de Strasbourg car c'est la dernière semaine complète de travail avant d'entamer notre parcours européen. » 

Gravelines-Dunkerque, où le seul Richard Solomon (12 points, 11 rebonds) a surnagé, inquiète. Battus lundi à Dijon, les hommes de Christian Monschau doivent remédier très vite à la situation, sous peine de voir le Top 8 déjà s'échapper. En tous les cas, le 2/26 à 3-points passe mal auprès des supporters et ce n'est pas l'arrivée de Florent Piétrus (4 points à 2/2, 2 rebonds et 5 fautes en 11 minutes) qui les a rassurés.

15 octobre 2016 à 23:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
10 décembre - 02h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 09h30
Milwaukee Bucks
Atlanta Hawks
NBA
10 décembre - 11h00
Oklahoma City Thunder
Houston Rockets
NBA
10 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
10 décembre - 18h45
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne