instagram
PRO A


AARON CEL : "L'ÉQUIPE EST TRÈS SAINE"

Aaron Cel Monaco
Crédit photo : Sébastien Grasset

Après avoir été champion de Nationale 1 en 2014, champion de Pro B en 2015, l'AS Monaco parviendra-t-il à être champion de Pro A en 2016 ? Possible...

En tout cas le promu a terminé premier de la saison régulière en terminant la saison régulière par une série de douze victoires. Recruté l'été dernier en provenance du championnat polonais où il a passé quatre ans, le poste 4 shooteur Aaron Cel (2,03 m, 29 ans, 7 points à 56% de réussite aux tirs et 3,6 rebonds pour 8,8 d'évalution en moins de 17 minutes) a livré son sentiment sur la saison de son équipe.

"C’est une vraie surprise, on ne peut pas dire le contraire, a-t-il commenté sur LNB.fr. On avait une équipe toute nouvelle, un coach d’une autre école, d’un autre pays, on ne savait pas du tout à quoi s’attendre. Il y a beaucoup d’exemples de grosses équipes sur le papier qui n’ont jamais rien donné et en plus, la présaison ne s’était pas très bien passée, on travaillait bien mais les matchs amicaux n’étaient pas en notre faveur. On se posait beaucoup de questions. Premier match de la saison, on perd à Antibes, qui n’était pas censé être une grosse équipe… Et puis après, on a commencé à enchaîner, surtout à domicile. Ca nous a mis en confiance et on s’est rendu compte qu’on avait une équipe solide, avec des gars vraiment top humainement. Je n’ai jamais connu une ambiance aussi bonne durant ma carrière et je crois que ça joue énormément sur les résultats. Alors dans la victoire il y a souvent moins d’embrouilles que dans la défaite, c’est sûrement vrai. Mais je pense que les victoires qu’on a remportées doivent beaucoup au fait que l’équipe est très saine. En plus, je touche du bois mais on n’a pas eu de grosses blessures. Vraiment une saison régulière pas loin d’être parfaite."

Pour lui, la mentalité des joueurs qui composent l'équipe y est beaucoup dans le succès de la Roca Team.

"En début de saison, Darrel Mitchell était notre troisièmemeneur, il ne jouait quasiment pas mais il faut lui tirer un grand coup de chapeau parce qu’il s’entraînait quand même comme un dingue, il ne se plaignait jamais. C’est la première fois dans ma carrière que je me retrouve dans une équipe avec un nombre de joueurs étrangers plus élevé que le quota autorisé mais on a vraiment une équipe mature, où tout le monde se tire vers le haut. Les gens disent souvent ça mais nous, c’est vraiment le cas. Le banc essaie de ne pas baisser le niveau, voire même de l’améliorer."

Reste que maintenant le plus dur reste à faire : assumer son statut de favori en playoffs. Il faudra déjà sortir Nanterre en quart de finale.

12 mai 2016 à 10:24
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne