instagram
PRO A


ANTIBES TOUT SOURIRE CONTRE DIJON

Antibes  Dijon
Crédit photo : Sébastien Grasset

Qui stoppera Antibes à domicile ? Pas la JDA cette saison.

Les Sharks signent un nouveau succès à la maison en s'imposant 74 à 63 et enregistrent leur dixième victoire consécutive devant leurs fans. 

En match avancé de cette septième journée de Pro A, Antibes, invaincu à domicile avec trois victoires en trois matchs dans son Azur Arena cette saison recevait une équipe de Dijon qui ne s'était imposée qu'une seule fois loin de ses bases, à Rouen lors de la troisième journée. Au final, la logique a été respectée et ce sont locaux qui l'ont emporté. 

Parfaitement lancé (15-9 à la fin du premier quart-temps), Antibes était toujours devant à la mi-temps (37-28) puis a contrôlé les 20 dernières minutes pour s'imposer de 74 à 63. Mieux, à l'évaluation les Sharks l'emportent très nettement 100 à 55. 

Ce succès, le promu le doit en partie à son fidèle américain Tim Blue. Face aux hommes de Laurent Legname, l'intérieur a été irrésistible avec ses 22 points à 8/14 aux tirs, 8 rebonds et 6 passes décisives pour 31 d'évaluation. Will Solomon a joué juste (16 points à 5/8 aux tirs dont 4/6 à trois points), Moustapha Fall a gobé 10 rebonds (en plus de ses 3 contres) et Paul Carter n'a pas été loin de son premier double double (8 points et 9 rebonds). Preuve de leur collectif, tous les Azuréens entrés en jeu ont marqué. 

Encore du grand Tim Blue ce vendredi (photo : Sébastien Grasset)

Pour les visiteurs, Marc Judith termine avec la meilleure évaluation (14), mais c'est surtout la maladresse de ses cadres qui plombe la JDA à l'image de Myles Hesson (0/6 aux tirs) et David Holston (1/5). Le duo français Axel JulienJacques Alingue n'a pas fait mieux avec un difficile 2/12 aux tirs. Dominée également aux rebonds (27 prises à 46), la formation bourguignonne s'incline logiquement. 

Pour la plus petite masse salariale de la division, l'aventure continue avec une troisième victoire de suite. Si les hommes de Julien Espinosa maintiennent la cadence, ils pourraient légitimement viser plus haut qu'un simple maintien. 

06 novembre 2015 à 23:15
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
BENJAMIN GUILLOT
Barbu et tatoué, BeBasket a aussi son "Birdman". Spécialiste du tir à 3 points avec la planche.
Benjamin Guillot
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges