PRO A


AVEC QUINCY DIGGS, LE BOULAZAC NOUVEAU EST ARRIVÉ

Crédit photo : Guilherme Amorin

Une nouvelle fois impressionnant samedi à Bourg-en-Bresse, l'ailier américain du BBD fut le grand artisan de la seconde victoire consécutive de sa nouvelle équipe.

Presenté comme une "usine à gaz" à son arrivée par Claude Bergeaud, tout heureux et surpris d'avoir pu mettre la main sur un tel joueur qui avait pourtant des offres en Russie, Quincy Diggs (1,98 m, 27 ans) n'a pas donné tort à son nouvel entraîneur. Après deux matchs de Pro A, le nouvel ailier du BBD  (ici en photo, en défense sur Chase Simon) tourne à 20 points à 62%, 7 rebonds et 7 passes décisives de moyenne pour 29,5 d'évaluation.

Arrivé au sein d'une équipe lanterne rouge du championnat, l'ancien pensionnaire de l'université d'Akron a apporté un nouvel élan au groupe périgourdin qui, avec lui, a enchaîné deux victoires (fondatrices) contre Strasbourg et Bourg-en-Bresse. Si la SIG a peut-être été victime de l'effet de surprise qui accompagne généralement l'arrivée d'un joueur inconnu en Pro A, la JL a eu toute la semaine pour scouter le champion d'Autriche 2016. Et pourtant, les Bressans ont été impuissants face à la qualité offensive du gaucher Diggs, polyvalent au possible (22 points à 7/10, 9 rebonds et 7 passes décisives pour 33 d'évaluation en 32 minutes). Le natif de Wichita est même allé jusqu'à surprendre Claude Bergeaud.

"Il dément mes propos car j'ai l'habitude de dire qu'une hirondelle ne fait pas le printemps", sourit l'entraîneur du BBD. "On a sorti notre pivot de l'équipe, Darnell Jackson, et on a mis un ailier à la place. Ça équilibre diablement l'agressivité vers le panier et cela aurait pu être encore beaucoup plus récompensé ce soir en plus. C'est un garçon qui a une forte technique, il fait face, il est vraiment très percutant. Donc voilà, mon adage est mis à mal car sur les deux derniers matchs, il nous amène une dimension totalement différente dans tous les secteurs du jeu. On vient de trouver un équilibre avec un mec qui tient bien la balle (Meacham), un qui peut finir par du tir extérieur et du défi (Anderson) et un qui est très créateur, percutant (Diggs). Maintenant, on a la capacité de mettre des paniers, à l'inverse d'il y a quinze jours. À l'époque, ceux qui pouvaient en mettre étaient pris au collet, on se faisait agresser sur ces postes-là. Il est maintenant plus difficile de défendre contre nous."

Directement concerné par l'arrivée de Quincy Diggs puisqu'il était auparavant l'ailier titulaire du BBD et qu'il se retrouve désormais contraint de sortir du banc, au poste 4, Jérôme Sanchez abonde dans le sens de son entraîneur.

"Diggs apporte une option de plus sur du drive, de la percussion. Il libère un peu plus d'espaces, sachant que le  fait que Giovan Oniangue et moi-même dépannons sur le poste 4 écarte aussi la défense adverse. C'est sûr que cela change un peu le visage de l'équipe. Il nous a fait deux gros matchs depuis son arrivée, en espérant qu'il enchaîne avec un troisième le week-end prochain."

Plus que la grosse performance individuelle de Diggs, Jérôme Sanchez préférait évidemment retenir la prestation globale du BBD, vainqueur pour la première fois loin du Palio. Si tout n'a pas été parfait avec notamment un money-time extrêmement mal géré et une énorme frayeur inutile alors que les Boulazacois avaient fait la course en tête pendant 40 minutes, les promus ont livré un match cohérent, dans la lignée de leur victoire de samedi dernier contre Strasbourg que Claude Bergeaud s'est attaché pendant toute la semaine à bonifier en capital confiance.

"C'est bête mais pour réussir à faire une série, il faut pouvoir gagner à l'extérieur" assène l'ancien ailier de la JL Bourg, personnellement vainqueur pour la première fois à Ekinox depuis qu'il a quitté son club formateur en 2015. "On voulait venir ici pour valider le succès acquis contre Strasbourg, c'est fait. Cela va nous donner plus de confiance pour le prochain match à la maison (contre Pau-Lacq-Orthez, ndlr). Quand on bosse dur toute la semaine à l'entraînement et qu'on se prend ensuite des volées sur certains matchs, on se pose toujours des questions... Cette victoire va nous faire du bien."

Toujours dans l'attente de recevoir le renfort d'un nouveau pivot, Sanchez et ses coéquipiers vont maintenant pouvoir se concentrer sur un autre chantier prioritaire : la défense. "On dérouille dans ce domaine-là", en plaisantait presque Claude Bergeaud samedi soir. Mais il est certain que le BBD ne pourra pas suivre éternellement sa série naissante en encaissant 102 puis 89 points.

À Bourg-en-Bresse,

10 décembre 2017 à 15:41
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
17ème journée
19 janvier
Antibes
73
-
82
Levallois Metropolitans
Châlons-Reims
63
-
95
Bourg-en-Bresse
Dijon
20h30
Le Mans
20 janvier
Boulazac
20h00
Cholet
Le Portel
20h00
Chalon-sur-Saône
Limoges
80
-
72
Gravelines-Dunkerque
Lyon-Villeurbanne
20h00
Hyères-Toulon
Strasbourg
20h00
Pau-Lacq-Orthez
21 janvier
Nanterre
99
-
69
Monaco
Autres journées
PROGRAMME TV
21 janvier - 01h30
Philadelphia 76ers
Milwaukee Bucks
21 janvier - 02h00
Limoges
Gravelines-Dunkerque
21 janvier - 02h30
Houston Rockets
Golden State Warriors
21 janvier - 05h30
Panathinaïkos
Barcelone
21 janvier - 07h45
Utah Jazz
New York Knicks
Coaching