PRO A


BOURG : LE DÉCLIC POUR KEVIN DINAL ?

Crédit photo : Guilherme Amorin

Après avoir eu quelques contacts en Pro B pendant la trêve hivernale, Kevin Dinal a signé l'une de ses meilleures performances avec la JL Bourg samedi face à Hyères-Toulon. De quoi le mettre sur de bons rails pour la deuxième partie de saison ?

"J'étais un peu perdu", admettait-il dans Le Progrès la semaine dernière, revenant sur les sollicitations émanant de l'ALM Évreux et de la Chorale de Roanne au cours de la trêve. "Je me sens très bien dans le groupe. Ici, c'est professionnel et carré. Mais baskettement parlant, je ne m'y retrouvais pas. J'ai discuté avec Fred (Sarre). Il m'a dit qu'il espérait beaucoup de choses de ma part sur la deuxième partie de saison. Le choix a été vite fait. Et je donnerai tout pour prouver que j'ai ma place." Chez certains, les bonnes résolutions ne survivent pas à la première semaine de l'année. Pour Kevin Dinal (2,02 m), cela semble être du sérieux.

L'intérieur de la JL Bourg s'est mis en valeur dès le premier match de l'année 2018, remporté 99-88 contre le HTV. Une performance qu'il doit aussi à son entraîneur Savo Vucevic, désireux de voir son pivot reprendre confiance. Au bout de trois quarts-temps, le Parisien en était à 0 point sans le moindre tir tenté, 0 rebond et 2 passes décisives en 9 minutes de jeu. Il y a quelques semaines, il y aurait eu fort à parier que le technicien monténégrin aurait vite sorti Dinal du terrain pour remettre Youssou Ndoye en jeu. Mais pas samedi dernier. L'ancien joueur de Souffelweyersheim a disputé l'intégralité du dernier acte, où il a pu mettre toutes ses capacités en valeur : 6 points à 3/4, 3 rebonds et 1 interception pour 11 d'évaluation. De quoi tirer un sourire à Savo Vucevic.

"Je suis content pour lui car c'est un gamin qui revient d'une grave blessure. Il n'avait pas joué pendant six mois avant d'arriver chez nous, il était un peu en surpoids. Mais il travaille dur, avec l'équipe ou individuellement. Il n'y a pas de statut, je veux donner à tout le monde sa chance. Franchement, je suis ravi pour lui, surtout que ça arrive à un moment où on prend un nouveau joueur sur son poste (Abdel Sylla) pour remplacer Biruta."

Formé au Paris-Levallois, Kevin Dinal s'était un peu heurté au mur de la Pro A après avoir progressé de manière linéaire entre Blois (NM1) et Souffelweyersheim (Pro B) entre 2013 et 2015. Dans un rôle de rotation à Dijon puis Orléans, il n'a pas souvent tiré son épingle du jeu, avant de se blesser gravement à l'épaule au printemps 2017 et d'être contraint à l'opération.

Recruté par la JL Bourg l'été dernier sans promesse de temps de jeu, il a finalement disputé tous les matchs jusque-là, mais avec un rôle extrêmement fluctuant (de 1 à 21 minutes). Surtout, très peu sollicité en attaque, il n'était pas rare de le voir passer toute une rencontre sans tenter le moindre shoot (ce fut le cas à six reprises). D'où le sentiment de frustration qui a pu en découler. Jusqu'à samedi, où il fut impliqué comme rarement dans le beau jeu collectif bressan.

"J’ai été très satisfait de mon match car j’ai trouvé que j’ai vraiment apporté ma pierre à l’édifice", nous confirme-t-il. "Dans une équipe comme la nôtre, avec des joueurs rempli de talent et d’expérience, nous avons pris feu et la machine était lancée. Contre Hyères-Toulon, nous étions dans une bonne spirale positive et je me suis senti comme un « energizer »."

Avec des moyennes de 2,4 points à 81% et 1,8 rebond pour 3,9 d'évaluation en 10 minutes de moyenne sur les seize premiers matchs de la saison, Kevin Dinal sait qu'il devra hausser son niveau sur cette deuxième partie de saison. Aussi malheureuse soit-elle, la blessure de Gilvydas Biruta lui laisse un plus grand champ d'expression dans la raquette, surtout que Bourg-en-Bresse a fait le choix de ne pas se renforcer, pour l'instant, avec un joueur étranger mais avec le besogneux Abdel Sylla. Sur les deux derniers matchs, à Limoges puis contre le HTV, l'intérieur de 23 ans a obtenu 19 minutes de temps de jeu, alors qu'il n'avait dépassé le quart d'heure qu'à trois reprises avant Noël. Alors, ce 11 d'évaluation comme première pierre d'une belle dynamique pour l'année 2018 ? Dinal veut y croire.

"Oui, je pense que ce match m’a lancé sur la bonne voie pour continuer à faire une bonne saison et à reproduire ça à chaque fois."

Prochaine étape vendredi à Reims face à un duo de pivots complémentaires : l'immense Romain Duport et son talent offensif, le guerrier Ekene Ibekwe et sa dureté défensive.

15 janvier 2018 à 12:21
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Je vis pour les France - Espagne
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
20ème journée
07 février
Boulazac
95
-
99
Dijon
09 février
Hyères-Toulon
68
-
88
Antibes
10 février
Bourg-en-Bresse
73
-
96
Lyon-Villeurbanne
Châlons-Reims
90
-
93
Levallois Metropolitans
Cholet
63
-
73
Strasbourg
Nanterre
85
-
54
Le Portel
Pau-Lacq-Orthez
105
-
93
Chalon-sur-Saône
11 février
Monaco
94
-
101
Gravelines-Dunkerque
Le Mans
89
-
65
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
20 février - 21h00
Monaco
Le Mans
21 février - 10h30
Lyon
Basket Landes
22 février - 08h15
Denain
Orléans
22 février - 10h00
Monaco
Le Mans
24 février - 05h30
Monaco
Le Mans
Coaching