PRO A


CE MOMENT OÙ LE PORTEL "A BESOIN DE COUPS DE PIED AU CUL" SELON GIRARD

Eric Girard Le Portel conf Antibes 201718
Crédit photo : Sébastien Grasset

On n'a pas reconnu Le Portel samedi soir à Strasbourg.

41 à 14 après 17 minutes. On s'attendait à un match accroché entre Strasbourg, affaibli par diverses blessures et certainement concentré sur le match de mardi à Banvit en Ligue des Champions, et Le Portel actuellement en pleine bourre. Il n'a pas eu lieu : la SIG a écrasé les Nordistes. Après la rencontre, l'entraîneur de l'ESSM a voulu faire quelques rappels pour ses troupes devant la presse*.

« Au basket, on trouve une certaine constance dans l’être humain… Ce (samedi) soir, il y avait une équipe affaiblie, qui avait un peu de pression, dont on attendait peut-être plus malgré ses bons résultats, et une autre, en pleine dynamique, au-dessus de son potentiel, en Coupe d’Europe et en championnat de France. Une équipe qui pensait qu’il suffisait d’arriver à Strasbourg, de prendre le train, d’arriver sur le terrain, de faire l’entre-deux, de jouer 40 minutes et de repartir avec la victoire. Sauf que le basket ce n’est pas ça. En face, il y a de gros talents,   et souvent, quand il manque un ou deux joueurs, l’équipe se resserre, joue plus collectif que d’habitude, a une belle réussite. Et l’autre équipe arrive avec la grosse tête, en pensant qu’elle est invincible. Nous, le Portel, la capitale formidable des Hauts-de-France, avec le budget exceptionnel qu’on a, on arrive, on bat Strasbourg facilement et on repart… Mais non, le sport de haut-niveau, ce n’est pas comme ça. Il faut travailler, surtout quand on est Le Portel, il ne faut pas oublier qui nous sommes. Quand on joue sans passing, sans notre identité défensive, et qu’on est mené de 24 points à la mi-temps, le match est fini. On l’a terminé parce que les supporters avaient payé pour voir 40 minutes, mais 20 minutes auraient pu suffire. Je suis désolé pour tous les fans de la SIG  qui venaient voir un vrai match de basket. Ils ont vu leur équipe avec du cœur, un bon collectif, et en face, ils ont vu une parodie d’équipe. De temps en temps, dans une saison, on a besoin de coups de pied au cul. C’en est un bon, ça va nous remettre les idées en place avant un mois de février difficile : on va en Russie, deux fois à Nanterre avant de recevoir Monaco. C’est dommage, en étant discipliné et intelligent, on aurait pu faire un coup ici ».

« C’est une belle leçon d’humilité », a ajouté le technicien champion de France avec... la SIG en 2005, lui qui continue de louer l'état d'esprit de ses joueurs. « Des bosseurs exceptionnels » qui vont vite devoir se remettre au boulot au vu des échéances à venir (huitième de finale de FIBA Europe Cup, lutte pour la qualification en playoffs).

*propos retranscris sur sigstrasbourg.fr

04 février 2018 à 12:29
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
20ème journée
07 février
Boulazac
95
-
99
Dijon
09 février
Hyères-Toulon
68
-
88
Antibes
10 février
Bourg-en-Bresse
73
-
96
Lyon-Villeurbanne
Châlons-Reims
90
-
93
Levallois Metropolitans
Cholet
63
-
73
Strasbourg
Nanterre
85
-
54
Le Portel
Pau-Lacq-Orthez
105
-
93
Chalon-sur-Saône
11 février
Monaco
94
-
101
Gravelines-Dunkerque
Le Mans
89
-
65
Limoges
Autres journées
PROGRAMME TV
22 février - 08h15
Denain
Orléans
22 février - 10h00
Monaco
Le Mans
24 février - 05h30
Monaco
Le Mans
Coaching