PRO A


CHALON FAIT LE BREAK

Crédit photo : Sébastien Grasset

Chalon a fait le plein à la maison, avec une nouvelle victoire contre le Paris-Levallois, 84-77. L'Élan, qui n'est plus qu'à un succès de la finale de Pro A, ira à Levallois pour tenter de conclure.

Difficile d’accrocher un tel Chalon. Avec son big three (Roberson - Clark - Fall) au top, 59 points cumulés, cet Élan a trop d’armes offensives. Le combat imposé par un PL courageux a offert un nouveau match plaisant et serré jusqu’au bout. Mais ce n’était pas suffisant pour s’imposer au Colisée, où les locaux ont remporté une nouvelle victoire, 84-77.  Leur 14e d'affilée en Pro A. Les joueurs de Jean-Denys Choulet mènent 2-0 dans cette demi-finale, et ont désormais deux matchs à Marcel-Cerdan pour tenter de finir le travail. 

Si l'infernal trio chalonnais a brillé, le joueur le plus déterminant n’est peut-être pas à chercher dans les statistiques. Car si Jérémy Nzeulie finit avec des chiffres honorable (9 points à 1/6 aux tirs et 7/8 aux lancers francs, 5 rebonds et 5 passes décisives) c’est surtout en défense qu’il a pesé. L’athlétique arrière était en mission sur Jason Rich, et il a complètement éteint le deuxième meilleur scoreur de la saison (7 points à 3/15). Si brillant dans ces playoffs jusqu’alors, l’Américain du PL signe là son plus mauvais match à l’évaluation cette saison (-4).

Jérémy Nzeulie éteint Jason Rich

Privé des points de sa meilleure arme offensive, le Paris-Levallois s’en est remis à l'envie d'un Louis Labeyrie qui enchaîne les gros matchs (18 points à 7/9 et 8 rebonds pour 23 d'évaluation), et à l'adresse d'un Ada Sané qui bat son record de tirs de loin en carrière (18 points à 5/7 à 3-points, 21 d'évaluation). Et qui sait si le PL n’aurait pas pu l’emporter sans la quatrième faute concédée beaucoup trop tôt par Vincent Poirier (11 points et 8 rebonds) ? Obligé de sortir en fin de troisième quart-temps, alors même qu’il venait de ramener son équipe à la force de ses larges épaules, le pivot n’a pas pu jouer son rôle sur la fin de match.

Avant de voir Poirier ralenti par les fautes, son duel avec Moustapha Fall (19 points et 8 rebonds) avait pourtant tenu ses promesses. Promesses tenues également pour le reste du big three chalonnais : un Cameron Clark saignant (19 points, 9 rebonds, et une claquette-dunk tonitruante), et un John Roberson décisif après la mi-temps (21 points et 12/12 aux lancers francs dans les moments chauds). L'Élan mène désormais 2-0, mais les joueurs ont dû laisser des plumes tant la bataille a été intense. Interrogé au micro d'SFR Sport 2, Louis Labeyrie jurait que l'énergie mis par les Parisiens usait leurs adversaires et que ça allait finir par payer. Rendez-vous lundi pour le passage en caisse.   

02 juin 2017 à 22:44
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique