instagram
PRO A


CHALON SUR UN NUAGE CONTRE NANTERRE

Chalon sur un nuage contre Nanterre
Crédit photo : Vincent Janiaud

Intouchable.

L’Elan Chalon en a fait voir de toutes les couleurs à la JSF Nanterre ce samedi soir lors de la 29e journée de Pro A. Portés par une adresse exceptionnelle à longue distance, les Chalonnais se sont facilement imposés (96-72) et conservent encore de l’espoir pour les playoffs.

C’était peut-être le match de la dernière chance pour l’Elan Chalon. Une défaite et les playoffs auraient été presque inaccessibles. Dos au mur, face à la deuxième équipe de Pro A (invaincue depuis cinq journées), les hommes de Jean-Denys Choulet se sont sublimés. Mais l’entame de match ne laissait pas augurer une telle promenade de santé. Le duel était équilibré, tout comme celui entre les deux micro-meneurs, capables l’un comme l’autre d’imprimer un rythme élevé en contre-attaque. Pourtant, entre Anthony Ireland (21 points et 6 passes) et T.J. Campbell (11 points et 5 passes), c’est le Nanterrien qui prenait d’abord le dessus sur son vis-à-vis, scorant 7 points en autant de minutes de jeu et permettant à la JSF de prendre la tête (12-14, 7e). Et a contrario de ce qui allait finalement se dérouler, c’est Nanterre qui était l’équipe en réussite à longue distance avec 3/4 dans le premier quart-temps. Mais grâce à son banc – et notamment l’entrée pleine d’envie de Matthias Lessort (6 points) – l’Elan dominait la première période (23-21).

Solide en défense à l’intérieur – limitant le duo Mam Jaiteh (10 points) – Johan Passave-Ducteil (14) à 8/18 aux tirs et lui faisant perdre 8 ballons – Chalon imposait de plus en plus sa loi. Dans le sillage de deux hommes : l’adroit William Gradit (15 points à 6/8) et le très juste Jason Rich (12 points à 5/9, 4 rebonds et 10 passes pour 22 d’évaluation en 27 minutes), auteur de son deuxième double-double en trois journées et déjà crédité de 9 caviars après 14 minutes (33-25) ! Déjà impressionnante derrière l’arc (5/9 à la mi-temps), l’équipe bourguignonne flirtait avec la barre des dix points, qu’elle atteignait à la pause (45-35).

Deux-tiers de réussite à trois-points !

Au retour des vestiaires, après avoir déjà délivré ses dix passes, Jason Rich prenait les choses en main au scoring, parfois avec un peu de chance (54-37, 23e). En forme en début de partie, le quatuor états-unien de Nanterre faiblissait – à l’image de Jamal Shuler (5 points à 2/8 en 21 minutes) – et le sens du match devenait irrémédiablement unique. Parfait derrière l’arc (3/3), William Gradit enflammait une nouvelle fois le Colisée et donnait vingt longueurs d’avance à l’Elan après 26 minutes à peine (59-39). Intenables derrière cette ligne des 6,75 m, les Chalonnais ne laissaient aucune chance à la JSF. C’est bien simple, les Gradit, Rich et Ireland ont livré un 100% à 5/5 dans le troisième quart-temps, portant leur adresse aux tirs primés à 71% à 10/14 à ce moment du match. Vainqueur de tous les quarts-temps, Chalon remportait celui-ci sur le score de 27-14 et fessait avec brio une équipe de Nanterre dépassée (72-49), sans pour autant infliger de grosses séries.

Sans suspense, la fin de match permettait aux deux coachs de faire tourner. Alors que Laurence Ekperigin se montrait intéressant (6 points et 8 rebonds pour une évaluation de 15, la meilleure de la JSF), Axel Bouteille faisait le show avec un gros dunk, qui donnait encore de l’ampleur au score (87-60, 35e). Le jeune et efficace ailier chalonnais (11 points à 5/6, 3 rebonds et 3 passes pour 15 d’évaluation en 13 minutes) finissait en beauté en battant son record de points en Pro A et parachevait cette correction (96-72). Une gifle, que Nanterre et Chalon aiment décidément se renvoyer depuis deux saisons, infligée à chaque fois par l’hôte : 105-63 pour Chalon en décembre 2013, 89-57 pour Nanterre en mai 2014, puis 89-66 au match aller en septembre.

Passage de témoin en vue du Final Four ?

Grand artisan de ce large succès, Anthony Ireland aura finalement individuellement pris le dessus sur T.J. Campbell et supplanté Jason Rich au titre de MVP du match. Dans le dur ces dernières semaines, le lutin chalonnais a compilé 21 points à 6/11 dont 3/6 à 3-points, 5 rebonds, 6 passes, 3 interceptions et 6 fautes provoquées pour 29 d’évaluation en 28 minutes ; de loin sa meilleure sortie cette saison. Et grâce à lui, l’Elan Chalon s’est montré diabolique à trois-points avec au final un 66,6% de réussite à 12/18. En face, les Nanterriens ont en fin de compte été à la peine (8/23, 35%).

Il n’en fallait peut-être pas tant pour battre cette JSF Nanterre, mais Chalon a mis la manière pour se remettre (légèrement) dans la lutte pour le Top 8. Avec les défaites parallèles du PL, de Dijon et de Gravelines, l’Elan (14v-15d) s’est même rapproché à un succès du gros paquet d’équipes dans le coup, grâce à cette troisième victoire de suite à domicile. Or, les partenaires d’Ilian Evtimov (12 points) doivent réussir à enchaîner hors de leurs bases – prochain match au Mans, juste devant eux au classement –, chose dont ils sont incapables ces derniers temps. Du côté des joueurs de Pascal Donnadieu, cette sixième défaite de la saison (pour 23 victoires) les éloigne de la première place, toujours solidement occupée par la SIG (25v-4d). Elle n’est pas non plus la préparation idéale avant de se rendre à Trabzon pour y disputer vendredi et dimanche prochains le Final Four de l’EuroChallenge. Impuissante ce soir, espérons que la JSFN retrouve sa force de frappe et succède (au moins) à... l'Elan Chalon, dernier finaliste français de cette C3.

Au Colisée, Emile Vaizand

18 avril 2015 à 23:29
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
09 décembre - 03h30
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
NBA
09 décembre - 09h30
Utah Jazz
Golden State Warriors
NBA
09 décembre - 11h00
Chicago Bulls
San Antonio Spurs
PRO A
09 décembre - 12h45
Monaco
Paris-Levallois
NBA
09 décembre - 12h45
NBA Extra