PRO A


CHALON VALIDE SON TICKET DANS LA DOULEUR

Crédit photo : Sébastien Grasset

Malmené par Le Portel pendant une mi-temps, Chalon a dû s'employer pour repartir du Chaudron avec une victoire et la qualification en demi-finale ( 74-88 ). En un quart-temps, les coéquipiers d'un John Roberson décisif (20 points) ont prouvé qu'ils avaient des ressources pour faire la différence.  

 Dans un Chaudron chauffé à blanc, Le Portel s'est battu avec ses armes face à Chalon. Malheureusement pour le promu, ça n'a pas suffi et sa belle histoire se termine en quart de finale des playoffs (74-88). D'entrée, Cameron Clark (18 points), assume son statut de meilleur marqueur du championnat. Mais dans un match de playoffs, les défenses se resserrent, les espaces deviennent rares et les deux équipes marquent le pas offensivement. Elles se rendent coup pour coup. Grâce à une défense de fer, Le Portel revient dans le jeu et prend les devants jusqu'à finir le premier quart en tête. Le promu a su relever la tête après une mauvaise série en infligeant un 10-0 aux hommes de Jean-Denys Choulet. Les Châlonnais sont étouffés. Très vite dans le deuxième quart, les Nordistes arrivent à pousser l'écart jusqu'à 10 unités dans le sillage d'un Benoit Mangin (16 points, 5 passes) en feu. 5/6 aux tirs pour le meneur à la mi-temps.

Les protégés d'Eric Girard manquent d'imagination sur certaines séquences, mais ils profitent d'une défense intraitable pour marquer des points faciles en contre-attaque. Surtout, ils poussent le deuxième de la saison régulière à la faute. Mais ce n'est pas suffisant pour faire le trou. Les coéquipiers d'un Darrin Dorsey (15 points, 3 rebonds, 3 passes décisives) combatif au possible ne sont pas en réussite. Un manque d'expérience ? Certainement. Les Chalonnais en ont, eux, et restent dans la course. Ils n'hésitent pas à utiliser le vice et provoquent des fautes. Mais un pourcentage famélique aux lancers les empêchent de repasser devant. A la pause l'écart est de quatre points.

Trois minutes suffisent à John Roberson

C'est le moment choisi par John Roberson (20 points, 6 passes) pour sonner la fin de la récréation. En trois minutes, le meneur américain inscrit dix points. Chalon ralentit le rythme, pose son jeu, durcit ses intentions dans tous les domaines et s'en remet à ses individualités. Moustapha Fall en est l'exemple avec ses 12 rebonds et 3 contres. En mettant la main sur le jeu, les coéquipiers de Jérémy Nzeulie, meilleur marqueur du match avec 22 points se transforment en rouleau-compresseur. En un quart-temps, ils renversent la tendance et creusent un écart qui sera définitif. +14 à dix minutes de la fin.

Le Portel n'abdique pas, l'incroyable public du Chaudron continue de pousser, mais la messe est dite. Les derniers instants se transforment en dernier baroud d'honneur, mais ils n'ont pas à rougir de leur performance. L'Elan avait simplement des atouts plus convaincants et il sera difficile d'aller le chercher quand il joue à 100 %.

Au Chaudron du Portel,

25 mai 2017 à 22:20
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
NICOLAS KOHLHUBER
Nicolas Kohlhuber
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique