instagram
PRO A


CHÂLONS-REIMS STOPPE L'ASVEL

Châlons-Reims stoppe l'ASVEL
Crédit photo : David Billy

Soirée parfaite pour Châlons-Reims.

En plus d'avoir largement battu l'ASVEL en clôture de la 26e journée de Pro A (88-71) et mis fin à sa série positive, le collectif du CCRB a ajouté la manière, rejoint sa victime du soir au classement, repris le point-average particulier et conforté son rang de candidat aux playoffs.

Ça continue de pétiller pour le CCRB ! Après une première partie de saison très irrégulière (6v-10d à la trêve), les troupes de Nikola Antic poursuivent leur remontée avec une huitième victoire en dix journées en 2015. Et alors qu'il n'avait satisfait ses supporters qu'à deux reprises en neuf matchs jusqu'à fin janvier, le club marnais vient d'aligner ce mardi soir un quatrième succès de rang sur ses terres, le deuxième dans un Palais des Sports Pierre Coubertin de Châlons-en-Champagne qui lui réussit enfin. Pourtant, l'ASVEL était dans un premier temps très loin de voir sa tête accrochée au joli tableau de chasse champenois - complété dernièrement avec Nancy - et surfait sur sa série de quatre victoires alignées depuis un mois.

Grâce à un David Andersen métamorphosé (24 points à 9/12 dont 3/3 à 3-points et 5 rebonds pour 26 d'évaluation en autant de minutes) et un Alex Acker sur sa lancée (19 points à 7/12 dont 3/6 à 3-points, 3 rebonds, 3 interceptions et 4 balles perdues pour 16 d'évaluation en 24 minutes), la Green Team prenait le match par le bon bout, menant 25-28 après 12 minutes de jeu. À ce moment-là, en dépit d'une adresse pas vraiment brillante, l'ASVEL n'avait encore perdu aucun ballon (9 au final). En face, le CCRB avait toute la réussite mais attendait patiemment son heure pour accélérer. Chose faite juste avant la pause, avec abnégation dans le sillage de Guy Landry Edi (9 points et 11 d'évaluation en 15 minutes), sur un 10-0 placé dans les trois dernières minutes du deuxième quart-temps (46-35).

44-12 en un quart d'heure pour le CCRB

Dès lors, le trou était creusé et l'ASVEL - d'un Trent Meacham qui a accusé le coup pour la première fois depuis son arrivée (8 points à 3/10, 4 passes et 5 d'évaluation en 25 minutes) - tombait irrémédiablement dedans. Après le 26-11 encaissé juste avant la mi-temps, les Villeurbannais subissaient un 23-8 dans le troisième quart-temps. La partie prenait alors définitivement un sens unique en faveur des partenaires du toujours aussi précieux Darryl Watkins (11 points à 4/7, 10 rebonds dont 4 offensifs, 4 passes et 2 contres pour 22 d'évaluation en 26 minutes). Les stats après trente minutes peuvent d'ailleurs en témoigner : 69-43 au score, 34-19 aux rebonds ou 90-33 à l'évaluation... Intenable et porté par un collectif à l'unisson (sept joueurs en double figure à l'évaluation), le CCRB affichait alors un injouable 66% d'adresse à 27/41 aux tirs (61% au final). Tandis que l'ASVEL n'avait elle qu'un seul tiers de réussite (17/51, 33%).

Fatalement, les hommes de J.D. Jackson ne pouvaient arrêter la dynamique champenoise et prenaient un... 44-12 dans les dents entre la 14e et la 31e minute (71-43) ! Le match perdu, l'ASVEL relevait la tête dans l'ultime quart-temps grâce à son duo Acker-Andersen. Le but ? Tenter de conserver le point-average acquis à l'aller à Astroballe (+14, 89-75). Or, guidé par ses neuf joueurs entrés en jeu - tous crédités d'au moins cinq unités et deux paniers marqués - le CCRB ne dilapidait pas toute son avance. Alimenté notamment par Tasmin Mitchell (16 points à 7/10 et 6 rebonds), Mark Payne (13 points à 100%, mais 6 balles perdues) et Gary Florimont (13 points à 6/7 et 4 rebonds en 19 minutes), le club invité en Pro A s'imposait avec 17 points d'avance (88-71) et reprenait donc l'avantage dans son opposition directe.

Un bonus qui a déjà son importance puisque Châlons-Reims dépasse immédiatement Villeurbanne au classement avec le même bilan de 14v-12d. L'opération est d'autant plus complète pour le CCRB qu'il consolide sa place actuelle dans le Top 8 - désormais fermé par l'ASVEL - en prenant ses distances avec Dijon et Gravelines (13v-13d), tous deux battus ce week-end et rejoints par Le Mans ce lundi. Après 26 journées, le promu champenois n'est même qu'à une petite longueur du Top 4. Qui l'eût cru en début de saison ?!

31 mars 2015 à 22:45
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges