instagram
PRO A


CHRISTOPHE DENIS TRÈS EN COLÈRE APRÈS LA DÉROUTE CONTRE LE BCM

Christophe Denis très en colère après la déroute contre le BCM
Crédit photo : Hervé Bellenger

-30 à Limoges (92-62) à Limoges, -43 (92-49) sur le parquet du BCM Gravelines-Dunkerque.

Les deux derniers déplacements du SPO Rouen se sont conclus sur une momumentale correction passée aux hommes de Christophe Denis. Entre temps, à domicile, ils en avaient pris 13 contre le promu Bourg-en-Bresse. Après un bon départ - deux victoires contre Le Mans et Pau-Lacq-Orthez -, les Normands sont sur trois gros revers de rang. De quoi apporter de l'eau au moulin de ceux qui déplorent la présence de la formation seinomarine en Pro A. Toujours est-il que le coach du SPOR s'est montré très en colère à l'issue de la rencontre (propos recueillis par Paris-Normandie) samedi soir.

"C'est une humiliation, nous avons été des moins que rien. On a encore six mois, la saison est longue. J'ose espérer que cette équipe-là possède de la ressource. On ne peut aller plus bas. On va voir si les gars vont savoir faire preuve de caractère."

Avec une évaluation collective de 38, les Rouennais n'ont pas existé dans cette rencontre. Il tente d'expliquer cela en mettant en avant le manque de ressources mentals de ses hommes.

"On a explosé en vol. Ce n'est pas une histoire d'expérience ou de niveau de joueur. C'est un effort mental qu'il fallait faire. A un moment, je suis même presque pris à espérer que les gars deviennent des voyous, des tricheurs, des vicieux, qu'ils mettent des coups, qu'ils se mettent des coups. On est allés beaucoup trop loin, on n'est plus au stade où il faut pousser des gueulantes. On est au stade où il faut prendre des décisions. Je leur dis tous les jours qu'il faut arrêter de se faire des cadeaux à l'entraînement. Je trouve ça un peu soft."

Si certains de ses joueurs - comme Michael Thompson ou encore Kevin Hamilton - sont dans le viseur en raison de problèmes d'égo, l'entraîneur du SPOR met tout le monde dans le même sac.

"Tous les joueurs, réputés, moins réputés, tous les secteurs, intérieur comme extérieur, ont failli. Quelle valeur donner à nos chiffres : aucune. Ce soir, nous n'avons pas été une équipe de Pro A. Même pas certains qu'on soit une équipe de Pro B. Il ne faut pas se cacher derrière des excuses, il faut faire face à la médiocrité et encore je suis gentil car dans ce cas, on approche de la moyenne. Là, c'est très insatisfaisant."

27 octobre 2014 à 12:28
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
AMAURY BOULAY
Spécialiste maison du basket féminin
Amaury Boulay
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
NBA
11 décembre - 02h00
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 09h30
Cleveland Cavaliers
Charlotte Hornets
NBA
11 décembre - 11h30
Chicago Bulls
Miami Heat
NBA
11 décembre - 12h45
NBA Extra
PRO A
11 décembre - 17h00
Chalon-sur-Saône
Lyon-Villeurbanne