PRO A


DANNY AGBELESE, L'ENERGIZER BÉARNAIS, EST PRÊT POUR LES PLAYOFFS

Danny Agbelese Elan Béarnais PauLacqOrthez
Crédit photo : Guillaume Poumarede

Arrivé il y a deux mois dans le Béarn, Danny Agbelese va jouer ce lundi soir face à la SIG, son premier match de playoffs en France. Celui qui possède un passeport nigérian pense son équipe capable de battre la SIG. 

C'est le point clé de la réussite de la saison de l'Elan Béarnais. Alors que l'effectif professionnel a connu un nombre incalculable de blessures, Eric Barteckeky a toujours pu compter sur des ressources pour que son équipe continue à être compétitive. Que se soit en piochant dans ses éléments sortis du centre de formation ou en allant recruter ailleurs. Arrivé de Brindisi en Italie où il réalisait une modeste saison de joueur remplaçant, Danny Agbelese (2,03 m, 27 ans) s'est parfaitement acclimaté au Béarn (6,2 points à 57,4% de réussite aux tirs, 5,6 rebonds et 0,7 contre pour 8,8 d'évaluation en 15 minutes) et se dit prêt à en découdre pour ces playoffs 2017.

Son ressenti avant le début des playoffs ce lundi soir à Strasbourg.

"Je suis prêt à jouer, nous sommes prêts à jouer. Strasbourg est une bonne équipe, mais nous voulons gagner là-bas, pour recevoir ici avec moins de pression. Je ne suis pas encore à mon top niveau mais je vais tout faire pour aider mon équipe, je suis content que les choses sérieuses commencent enfin."

L'importance de remporter le premier match. 

"C'est hyper important de remporter ce match. Si nous y parvenons alors, c'est eux qui auront la pression malgré l'avantage du terrain. On aura plus qu'à terminer le travail devant nos fans, et remporter donc cette série. Tous les matchs seront importants mais concentrons-nous d'abord sur celui de lundi, avant de pouvoir penser aux autres." 

Présent dans le Béarn depuis maintenant deux mois, Danny Agbelese prend du plaisir à jouer à Pau.

"C'est une ville assez cool. J'aime bien être ici. L'équipe est très forte, le coach est très bon aussi, nous avons un très bon groupe. Je ne pouvais pas demander mieux. Je suis content d'être à Pau, et j'espère que l'on pourra aussi plaire à nos fans présents à chaque match et qui eux aussi sont incroyables."

Des fans qui apprécient le fait que sur un terrain de basket, il montre match après match toute sa détermination. 

"Oui, j'aime l'ambiance qu'il y a au palais des Sports. Les fans sont cools et ils nous encouragent tout au long du match. Ils ont de la passion pour cette équipe et ça se ressent quand tu es le sur terrain. Quand la salle est pleine, et que tout le monde te pousse. C’est pour cela que je me donne toujours à fond, ils me donnent de l'énergie. A moi d'essayer d'être le plus productif possible."

Justement, auteur de performances correctes sous le maillot vert et blanc, il sait qu'il peut encore faire mieux.

"Je dois faire mieux, de toute façon on peut toujours faire mieux. Je vais donc essayer de monter faire encore mieux face à Strasbourg pour aider mon équipe à passer ce tour et aller le plus loin possible dans ces play-offs."

Cette saison à Pau, il a retrouvé Taqwa Pinero son coéquipier lors de la saison 2014/15 du côté de Saint-Sébastien en Liga ACB.

"Tawqua m'a beaucoup aidé lors de mon arrivée. C'est toujours important quand tu arrives dans un groupe surtout en cours de saison d'avoir quelqu'un que tu connais. Il m'a aidé à m'adapter ici, aidé à vite apprendre comment jouer les gars. Il me parle beaucoup, c'est un véritable leader, il défend fort, il est toujours en train de travailler, d'aider les jeunes et les moins jeunes. Taqwa est très important pour l'équipe."

Il partage aussi le vestiaire avec un certain D.J. Cooper, MVP du championnat de France et leader de cette équipe paloise.

"Il est extraordinaire. C'est le MVP ! Il joue avec tant de classe. Il peut marquer, faire la passe pour te faire briller. Il sait comment chacun aime jouer, il est toujours derrière toi à tout faire pour que tu sois le meilleur. Il sait qu'une erreur peut te faire perdre un match, donc il fait tout pour que chacun soit concentré au maximum. C'est très important pour nous d'avoir un joueur comme lui. 

Détenteur d'un passeport nigérian, il aspire un jour à pouvoir porter les couleurs de ce pays lors d'une compétition internationale. 

"J'aimerais pouvoir un jour rendre mon père et ma mère fiers en portant les couleurs du Nigeria. Mais malheureusement je ne sais pas comment faire les démarches pour rentrer en contact avec la fédération pour leur dire que je suis disponible."

22 mai 2017 à 17:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTHONY OTTOU
Bercé par les Chicago Bulls... de Dennis Rodman, mes journées seraient si tristes sans ce fichu ballon orange.
Anthony Ottou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées
PROGRAMME TV
22 aout - 21h00
France
Italie
25 aout - 17h15
France
Belgique
29 aout - 03h00
France
Belgique