instagram
PRO A


DAVID MICHINEAU : DÉCOLLAGE IMMINENT ?

Crédit photo : Sébastien Grasset

Le meneur de Hyères-Toulon a rejoint le Var pour gagner ses galons de titulaire en Pro A. Drafté en juin dernier, il veut aussi prouver à la NBA qu'il a les épaules pour franchir l'Atlantique pour de bon. Michineau est à l'image de son équipe : jeune et ambitieux.  

Nouveau maillot, nouvelle coupe de cheveux, nouveau statut. David Michineau (1,91 m, 22 ans) est venu au HTV pour franchir un palier. Sa sélection en 39e position de la dernière Draft par les Pelicans – qui l'ont de suite envoyé aux Clippers de Los Angeles - a surpris beaucoup d'observateurs. Le meneur de jeu sortait alors d'une saison à 14 minutes de moyenne avec Chalon, derrière l'indéboulonnable John Roberson. Tout juste de quoi se montrer (5,6 points et 1,5 passe décisive de moyenne). Mais lui était persuadé d'avoir le niveau pour rejoindre la grande ligue.

"Je n'étais pas attendu, mais ma position dans la Draft ne m'a pas étonné du tout. J'étais confiant parce que j'avais fait un bon camp de Trévise (tournoi réservé aux meilleurs jeunes européens et prisé par les scouts) et de bons workout NBA. Ensuite, j'ai participé à la Summer League et j'ai pu me situer par rapport aux autres joueurs. C'est vrai que j'ai un peu galéré certains matches (cinq rencontres au total, 8,2 points à 29% de réussite aux tirs et 4,2 passes décisives en 27 minutes) mais ça m'a beaucoup aidé pour la suite, parce que je vois sur quoi je dois travailler."

Le garçon est bosseur et déterminé. Le mot travail revient sans cesse dans sa bouche. Car s'il veut rejoindre la franchise de Chris Paul et Blake Griffin, Michineau sait qu'il doit progresser et effectuer une grosse saison avec le promu varois. Et dans cette quête, les Clippers vont accompagner leur nouveau poulain tout au long de l'année. C'est le rôle notamment de Brent Tanaka.

Un coach des Clippers sur ses talons

Casquette nike vissée sur la tête, immense sourire aux lèvres, ce Californien est préparateur physique pour l'équipe de LA. Il est venu à Toulon passer cinq jours avec Michineau et mettre en place quelques exercices musculaires. Il s'est mis à suivre le joueur comme son ombre, jusque dans ses déplacements promotionnels. Comme lors du Media Day de la LNB à Paris, où nous l'avons croisé fin septembre.

"J'essaye de passer un maximum de temps avec lui, confirme Brent Tanaka. On essaye de le rendre plus costaud, plus fort. On veut s'assurer qu'il continue à se développer, à s'améliorer, et on espère qu'il pourra nous rejoindre la saison prochaine. Nous l'aimons beaucoup. Pendant la Summer League il a montré que c'était un gros travailleur. Il a envie de devenir un grand joueur et il fait le maximum pour progresser. En plus, tous les deux on a développé une bonne relation cet été. Et c'est aussi mon rôle ici : maintenir et faire grandir cette relation entre la franchise et lui. Améliorer la confiance mutuelle. C'est important pour le futur."

Brent Tanaka est le premier à venir, mais d'autres émissaires des Clippers viendront surveiller l'évolution de Michineau tout au long de la saison. Si le meneur est choyé par la franchise qui possède ses droits, il est aussi très bien entouré à Toulon.

david-michineau---decollage-imminent--1475181280.jpeg

Kyle Milling, un coach prêt à installer Michineau comme leader. (photo Sébastien Grasset)

Leader d'une équipe jeune – 25 de moyenne d'âge – il peut compter sur l'appui de Kyle Milling. L'entraîneur du HTV a joué un rôle déterminant dans l'arrivée de l'ancien Chalonnais du côté de la rade.

"On a beaucoup parlé, et il me soutient dans mon projet de développement, acquiesce Michineau. Il m'a dit qu'il m'aiderait à devenir un leader et j'ai vraiment apprécié. Il me pousse dans tout. On s'entraîne souvent avant et après les entraînements. Dans le jeu aussi il est beaucoup derrière moi. Il me demande de prendre d'avantage la parole, il veut que je rende mes coéquipiers meilleurs. Et c'est exactement ce dont j'ai besoin. Si j'arrive seulement 5 minutes avant un rendez-vous il va me dire : « Non ! Tu dois arriver plus tôt. Un leader doit arriver avant tout le monde. » Il m'aide vraiment à devenir meilleur sur le terrain et en dehors."

Et la méthode semble déjà donner ses premiers fruits. Certes, la saison ne fait que commencer, mais le HTV et Michineau ont déjà montré qu'il ne faudrait pas prendre le promu à la légère, avec notamment un succès contre l'Asvel en Coupe de France. Face au champion de France en titre, Michineau a inscrit 12 points, rentrant surtout un 3-points et des lancers décisifs en fin de rencontre. En championnat, il a inscrit deux fois 14 points. Et dans la défaite à Antibes il a été l'un des moteurs de la remontée de son équipe dans le dernier quart-temps. C'est à lui qu'on donne le ballon lorsque les secondes s'égrènent. C'est pour ça qu'il est venu à Toulon. Pour devenir un leader par l'exemple.    

06 octobre 2016 à 10:42
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges