PRO A


ERMAN KUNTER : "LES JOUEURS SONT FATIGUÉS, SURTOUT MENTALEMENT"

Crédit photo : Sébastien Grasset

Dans un match pas forcément très spectaculaire, Le Mans a remporté une précieuse victoire à Antibes. 

58 à 54. Sur le papier, le score ne fait pas rêver. Mais Antibes et Le Mans se sont pourtant livré un gros combat, ce vendredi soir, à l'Azur Arena. Ce n'est qu'en deuxième mi-temps que le MSB a fondé les bases de sa victoire même si à une minute de la fin rien n'était joué puisque les Sharks sont repassés devant par l'intermédiaire de Chris Otule (54-53).

"On n'a pas de rythme et on n'a pas d’intensité. C’était vraiment un match pas très joli à voir pour le public. Pour nous les coachs, c’était un match compliqué car les joueurs n’étaient pas dedans mentalement et ils avaient les jambes lourdes. C’était dur, mais je suis content car on l’a emporté. On va essayer de gagner le dernier match de la phase aller contre Gravelines pour se qualifier pour la Leaders Cup. La Coupe d’Europe laisse beaucoup de traces car on y perd beaucoup d’énergie, notamment avec le grand nombre de déplacements", analysait Erman Kunter après coup en conférence de presse.

Le coach manceau mettait cela sur le compte de la fatigue puisque ses joueurs enchaînent les matchs et les déplacements. S'ils ont joué à Antarès, mercredi, face à Izmir, ils se rendent jouer mercredi prochain à Tel-Aviv avant de recevoir Gravelines le samedi.

"Antibes a tout fait pour gagner, la victoire s’est joué à une ou deux possession(s). Lorsque l’on prend sept points d’avance, on doit tuer le match. On les a laissés reprendre confiance et ils sont revenus au score. Je trouve que les joueurs sont fatigués, surtout mentalement. En plus on ne peut pas travailler. On ne peut pas corriger nos erreurs par manque de temps. Nos déplacements en Coupe d’Europe sont très longs cette année, on a à chaque match au minimum 2h45 de vol s'il est direct. Mardi, nous prenons la direction de Tel-Aviv, on en aura encore pour 3h30 de vol aller et 3h30 de vol retour avant de jouer Gravelines trois jours après. Ce n’est pas facile pour les joueurs. Lorsque la première phase de la Coupe d’Europe sera terminée, on pourra avoir deux ou trois jours par semaine pour travailler plus spécifiquement sur des points précis."

Mickaël Gelabale, qui a compilé 4 points, 2 rebonds et 2 passes décisives pour 5 d'évaluation en 23 minutes dans ce match, voyait lui une belle opération dans la course à la Leaders Cup. Le MSB est pour le moment 5e au classement.

"On a eu affaire ce soir à une équipe d’Antibes qui a vraiment mis de l’intensité en défense en tentant de contester et de couper les lignes de passes. Je pense qu’on a eu du mal à décoller car on a joué un match de Coupe d’Europe il y a deux jours et on était un peu fatigué mais en deuxième mi-temps on a pu créer l’écart et mettre en place une forme de jeu que l’on avait pas joué en première mi-temps et qui nous a permis de prendre quatre ou cinq points d’avance même si ils sont revenus plus tard. On a pas lâché l’affaire et au final ça se joue à quatre points. Le match s’est joué au coup par coup. Avec la Leaders Cup en objectif, il fallait gagner ce soir peu importe la manière. C’est ce qu’on a fait aujourd’hui même si ce n’était pas un super match. A l’arrivé on a la victoire et on peut repartir la tête haute."

 

14 janvier 2017 à 10:16
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DONOVAN GOUGEON
19 ans et déjà en retraite sportive. Shootait dans le corner comme dans son fauteuil mais une reprise en D5 est imminente. La Bretagne ça le gagne.
Donovan Gougeon
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
1ère journée
Autres journées