instagram
PRO A


EUROCUP : LE PL POURSUIT L'AVENTURE !

Eurocup : Le PL poursuit l'aventure
Crédit photo : Olivier Fusy

Malgré la petite marge du match aller, le Paris-Levallois a magnifiquement décroché son billet pour les quarts de finale en allant s'imposer de neuf points sur le parquet du PGE Turow Zgorzelec (78-87), grâce notamment à une très bonne première mi-temps.

Malgré la petite marge du match aller, le Paris-Levallois a magnifiquement décroché son billet pour les quarts de finale en allant s'imposer de neuf points sur le parquet du PGE Turow Zgorzelec (78-87), grâce notamment à une très bonne première mi-temps. Le PL devient ainsi le premier club français à atteindre les quarts de la C2 depuis huit ans !

Décidément, le Paris-Levallois n'en finit plus de détonner cette saison en Eurocup. Alors qu'on ne l'attendait pas vraiment et qu'il n'était clairement pas favori face à Zgorzelec, le seul club français rescapé du Last 32 sera l'une des huit meilleures équipes de cette Eurocup, au niveau relativement relevé. Mais à chaque fois, à défaut d'avoir été transcendant (8v-8d au cours des deux phases de poule), le PL a été un bourreau très solide dans les matchs importants. Très irrégulier en saison régulière, le PL avait décroché sa qualification pour le tour suivant lors de la neuvième journée, en venant à bout de Bonn, son principal concurrent direct qu'il a alors mis hors course. Puis au Last 32, l'équipe de l'imposant trio Green-Schilb-Ford n'a pas tremblé au cours de ses deux derniers matchs, éliminant Klaipeda lors de l'avant-dernière journée, puis évidemment le Besiktas dans un "seizième de finale" couperet.

Zgorzelec terrassé par The Blade

Probablement inspirés par cette précédente redoutable mission remplie à l'extérieur, les hommes de Gregor Beugnot ont passé outre le fait qu'ils n'avaient que trois points d'avance suite à l'aller, et ont semblé repartir de zéro. Cependant, ils ont d'abord fait le dos rond dans les premières minutes, durant lesquelles ils ont été provisoirement éliminés à quelques reprises (8-3 à la 4e, 16-12 à la 7e). Lancé par Vlad Moldoveanu (14 points à 100% à la pause) et Damian Kullig (16 points à 5/14, 9 rebonds et 3 passes au final), auteurs respectivement de 10 et 7 unités dans le premier quart-temps, Zgorzelec prenait même jusqu'à six points d'avance grâce au Roumain après neuf minutes de jeu (22-16).

Mais encore sûr de sa défense, le PL pouvait cette fois compter sur ses joueurs providentiels et claquait un 18-0 entre la 10e et la 17e minute (22-34) ! Peu reluisants mais clutchs la semaine dernière, Mike Green (11 points dans le QT1) et Blake Schilb (10 points dans le QT2) se relayaient en première mi-temps pour porter les leurs - et finir tous les deux à 16 d'évaluation à la pause. Ce dernier était particulièrement chaud et confirmait son surnom dans le deuxième quart-temps en plantant coup sur coup des dagues à trois-points pour donner l'avantage au PL (22-24, 12e), puis à deux-points pour conclure huit minutes de folie francilienne (23-36, 17e).

Un trident Green, Schilb et... Christmas

Mais comme souvent quand il cartonne, le PL fonctionne à trois. Et ce ne fut pas Sharrod Ford (6 points à 3/5 aux tirs et 0/4 aux lancers, 9 rebonds et 3 balles perdues) - pénalisé par les fautes comme la semaine dernière (5 fautes en 20 minutes) - mais Dionte Christmas qui devenait la troisième dent. L'arrière plantait deux tirs primés consécutifs à deux minutes de la pause et le PL s'envolait au score (28-44, 19e). Idéalement placé pour la qualification à ce moment du match, grâce à 66% de réussite à 2-points à la mi-temps, le club parisien subissait tout de même le contre-coup et le petit réveil des Polonais. Juste avant l'entracte le PGE Turow gardait espoir (34-44), puis revenait dans le coup presque logiquement au retour des vestiaires (44-46, 24e).

Mais il en fallait plus pour faire tomber ce PL-là de son fauteuil de leader, surtout quand il ne laisse que 10 balles perdues en route. Si le champion de Pologne revenait par à-coups (49-52 à la 27e, puis 68-71 à la 37e), le sixième de Pro A gardait le cap, dans le sillage d'un grand Blake Schilb. "The Blade" redonnait beaucoup d'air au PL à un quart-temps de la fin (49-58), puis à 2'30 du buzzer sur un 3+1 déjà décisif (68-75, 38e). Beaucoup trop dispendieux à trois-points (10/33 ce soir pour... 16/64 sur la série !), alors qu'ils avaient bâti leur force offensive derrière l'arc au Last 32, les Polonais en rentraient quelques-uns dans le money-time. Mais pas de quoi remettre en cause la domination des Parisiens, qui eux mettaient leurs lancers-francs (10/12 dans les 90 dernières secondes, pour 19/28 au final), à l'instar de Louis Labeyrie (8 points et 4 rebonds) ou Maleye Ndoye (7 points à 4/4). Résultat, (larges) victoire et qualification du PL (78-87).

Et maintenant, Banvit !

Les héros de cette très belle performance se nomment donc Blake Schilb (24 points à 9/16 dont 5/10 à 3-points et 5 passes pour 22 d'évaluation en 35 minutes), Mike Green (21 points à 7/18 aux tirs et 6/8 aux lancers, 7 rebonds, 6 passes, 3 interceptions et 9 fautes provoquées pour 28 d'évaluation en 37 minutes) et donc Dionte Christmas, sur la lancée de son match à Strasbourg samedi (23 points à 5/9 de loin) et enfin rentable en Eurocup (15 points à 3/6 à 3-points et 6/8 aux lancers, 4 rebonds et 6 fautes provoquées pour 20 d'évaluation en 24 minutes). Du côté de Zgorzelec, l'ancien Havrais Vlad Moldoveanu a été le meilleur marqueur de son club (19 points à 5/8 et 10 rebonds pour 23 d'évaluation en 30 minutes). Mais le seul à se montrer adroit à longue distance (3/5, contre 3/10 par exemple pour Mardy Collins) et finalement bien impuissant.

Le Paris-Levallois fait donc bel et bien partie du Top 8 de la deuxième coupe européenne. Ce qui n'était plus arrivé pour le basket tricolore depuis l'édition 2006/07 de la Coupe ULEB. C'était alors Strasbourg qui avait atteint les quarts de finale, vainqueur également à deux reprises du... SLUC Nancy (89-86 au Rhénus, puis 74-86 à Gentilly). La SIG de Chuck Eidson avait ensuite dû s'incliner face au Lietuvos Rytas, qui l'avait renversé sur le fil en Lituanie (+13 à l'aller, -16 au retour). Espérons bien sûr que cela n'arrive pas au PL, qui défiera maintenant le Banvit Bandirma. Mis sur orbite par Sammy Mejia (33 d'évaluation) la semaine dernière (71-55), le club turc a frissonné au retour. Défait 66-56, il s'est tout de même qualifié grâce à l'ancien Choletais et MVP de Pro A (21 points et 27 d'évaluation).

11 mars 2015 à 21:01
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
PRO A
04 décembre - 18h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
05 décembre - 11h00
Monaco
Paris-Levallois
PRO A
05 décembre - 12h45
Lyon-Villeurbanne
Limoges
PRO A
06 décembre - 07h30
Lyon-Villeurbanne
Limoges