PRO A

EUROCUP : LE PL S'OFFRE UNE PETITE MARGE

Eurocup : Le PL s'offre une petite marge
Crédit photo : Vincent Janiaud

Seul club tricolore qualifié pour les huitièmes de finales, le Paris-Levallois est toujours en vie en Eurocup.

A l'issue d'un match aller très accroché ce mardi soir à Levallois, le PL a empoché la victoire face aux Polonais du PGE Turow Zgorzelec et mis de côté quelques points d'avance (74-71).

Loin d'être le favori de sa double opposition avec Zgorzelec, champion de Pologne et reversé de l'Euroleague, le Paris-Levallois a assuré le minimum dans le premier acte à Marcel-Cerdan. Une avance de trois petits points qui ne pèsera bien sûr pas lourd au moment de se rendre en Pologne mercredi prochain, mais qui a le mérite de ne pas déjà hypothèquer les chances franciliennes. D'autant plus que le PL pouvait difficilement faire mieux après un match en dents de scie.

Bien entré dans la partie grâce Giovan Oniangue (7-2, 4e), le cinquième de Pro A voyait les partenaires de Damian Kulig (12 points à 5/12, 9 rebonds et 3 passes) s'accrocher et finir le premier quart-temps en tête (17-19). Relancé par Dionte Christmas (9 points à 2/7 et 4 passes) et JBAM (6 points et 4 rebonds en 9 minutes) - qui donnaient après 14 minutes une avance de +5 (30-25) non négligeable dans un tel match sans adresse (38% cumulé, dont 21% à 3-points) - le PL livrait ensuite un solide deuxième quart-temps (remporté 20-14). Mais après avoir pris jusqu'à six points d'avance au début de la deuxième mi-temps (44-38, 23e), les troupes de Greg Beugnot connaissaient un coup de moins bien (48-53, 28e) et subissaient notamment les coups de boutoir de l'ancien Havrais Vlad Moldoveanu (10 points à 3/9 et 5 rebonds).

Blake Schilb seulement clutch

Pour autant, le PL ne craquait pas. Et si son trident états-unien accumulait les fautes (4 chacun pour Green, Schilb et Ford), son banc - 9 points pour Louis Labeyrie, 6 pour Maleye Ndoye - lui permettait de repasser devant au début du dernier quart-temps (61-57, 34e). Or, après 36 minutes, les deux équipes étaient toujours au coude à coude (63-63). Très discret jusque là, Blake Schilb (11 points à 4/14, 5 rebonds, 4 passes et 4 balles perdues pour 2 d'évaluation en 22 minutes) sortait alors de sa torpeur pour porter le PL dans les dernières minutes. Alors que Giovan Oniangue s'était mué en leader d'attaque (12 points à 5/10 en 30 minutes), le couteau suisse états-unien prenait le relais et alignait 9 de ses 11 unités pour mettre le club francilien sur la bonne voie (72-67, 39e).

Dans le sillage de Mardy Collins, son meilleur élément omniprésent mais peu en réussite ce soir (15 points à 6/17, 13 rebonds et 7 passes pour 26 d'évaluation en 37 minutes), le club polonais continuait pourtant de jouer les sangsues (72-71). Finalement, Mike Green - lui non plus pas au top avec 8 points à 3/13, 4 rebonds et 5 passes - offrait le +3 final à une poignée de secondes de la fin. Avant que Collins (1/10 à 3-points) prouve que ce n'était pas son jour derrière l'arc, en ratant une énième tentative, celle de l'égalisation. Score final : 74 à 71 pour le PL.

Zgorzelec redescend sur terre

Si ce match aller n'accroit pas vraiment les chances du Paris-Levallois de devenir le premier club français à atteindre les quarts de la C2 depuis Strasbourg en 2007, il lui a permis de partir avec un léger avantage psychologique avant le match retour. En effet, alors que Zgorzelec sortait d'un Last 32 impressionnant offensivement, les Parisiens ont été en place en défense. Limitant à 71 points une équipe qui en avait marqué plus de 92 en moyenne. Mais les Polonais ont surtout beaucoup gâché, à l'image de leur bilan aux lancers-francs (15/27). Eux qui dominaient également la catégorie statistique des trois-points marqués par match au Last 32 (11,2, avec une adresse moyenne de 42%), Mardy Collins et ses coéquipiers ont énormément arrosé en terminant avec 6/31 à longue distance.

Le PL n'a de son côté pas été plus verni avec 6/24 derrière la ligne primée. Il lui faudra donc rééditer cette performance défensive au match retour à Zgorzelec pour continuer l'aventure européenne. Et compter peut-être un peu plus sur Sharrod Ford, l'un des tout meilleurs joueurs lors de la deuxième phase (20,7 points, 9,3 rebonds et 24,5 d'évaluation), mais qui a rendu ce mardi soir "seulement" 10 points à 4/6 et 6 rebonds en 21 minutes, gêné comme Schilb et Green par les fautes. Il y a trois semaines en Turquie, le pivot avait (presque) qualifié à lui tout seul le PL pour ces huitièmes. Sera-t-il une nouvelle fois au rendez-vous à l'étranger ? Réponse mercredi prochain en Pologne (19h00).

03 mars 2015 à 23:10
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
pro a
-
pro b
-
lfb
-
nm1
Résultats
Classement
34ème journée
16 mai
Antibes
79
-
71
Gravelines-Dunkerque
Châlons-Reims
75
-
77
Lyon-Villeurbanne
Chalon-sur-Saône
97
-
94
Le Mans
Cholet
43
-
84
Le Portel
Dijon
85
-
82
Pau-Lacq-Orthez
Limoges
81
-
101
Orléans
Nancy
96
-
91
Hyères-Toulon
Nanterre
90
-
81
Paris-Levallois
Strasbourg
85
-
92
Monaco
Autres journées